Le château de la Roche-Courbon, superbe château

Après un premier classement partiel en 1924, le château, la totalité des bâtiments anciens, les terrasses, les douves et les jardins ont été classés monument historique par arrêté du 17 septembre 1946. 

Les jardins sont également labellisés « jardin remarquable » depuis 2004.

 

Un peu d’Histoire…

Autour de 1475, Jehan II de Latour fait construire une forteresse composée de deux corps de logis, avec quatre puissantes tours et un donjon massif. 

Ce château fort, construit en forme de triangle sur un éperon rocheux, est naturellement défendu par le marais. 

Au nord, en avancée, la tour de la Fuye monte la garde. Après trois siècles de conflits entre Français et Anglo-Aquitains dans la région, il n'est pas possible de construire un château autrement que fort et défensif. 

En 1603, Jacques de Courbon, ayant épousé Jeanne de Gombaud en 1595, libère totalement Romette d'une indivision de cent treize ans. C'est alors qu'accordant les vocables de La Roche et de Courbon, apparaît La Roche-Courbon qui sera désormais le nom du lieu. 

Au XVIIe siècle, Jean-Louis de Courbon, petit-fils de Jacques, transforme La Roche-Courbon 

Le château est à l'apogée de sa beauté, entouré de somptueux jardins à la française qui verront le jour avant ceux de Versailles. 

Le corps de logis s'ouvre à la lumière : de larges fenêtres sont percées au levant comme au couchant, le toit est muni d'ouvertures à la Mansart.

Un élégant balcon est construit en avancée sur des arcs en anse de panier, soutenu par cinq colonnes d'ordre toscan. 

Un escalier à double palier descend vers les jardins.

Les abords sont harmonisés avec une esplanade épaulée, en surplomb du cours d'eau, par une haute muraille. 

Des arbustes enserrent cette ample terrasse, flanquée de deux pavillons de style Louis XIII coiffés d'ardoises « en écailles de poisson ». 

La suite du XVIIIe siècle ne voit pas beaucoup de propriétaires sinon, en 1785, le marquis Sophie-Jacques de Courbon Blénac qui, pour 240 000 livres, retrouve le bien familial. 

L'un des anciens propriétaires du château fut Jean-Baptiste Mac Nemara, lieutenant de Frégate et enseigne d'une compagnie de marine, qui épousa en 1713 Julienne Stapleton, fille de Jean Ier Stapleton, l'un des premiers Irlandais de Nantes.

Il acheta beaucoup plus tard le château, en 1756, un peu avant son décès, pour la somme de 130 000 livres. 

La Révolution survenant et le marquis n'ayant pas émigré, le château n'est pas vendu comme bien national. En 1817, sa fille vend le domaine aux enchères. Commence alors le long sommeil de La Roche Courbon, avant sa seconde renaissance au XXe siècle

 

Le château aujourd’hui

Pierre Loti qui se rendait souvent en vacances chez sa sœur, domiciliée à Saint-Porchaire, tomba sous le charme du château de la Roche Courbon, à l'abandon, en ruines, au milieu des broussailles.

Profitant de sa notoriété, l'écrivain permit de sauver le site par une campagne de presse et fit connaître ce château, qu'il surnommait volontiers le « château de La Belle au bois dormant », titre d'un beau texte qu'il consacra au sujet.

Paul Chénereau acheta puis fit restaurer le domaine, lui redonnant sa splendeur d'antan. 

De 1928 à 1939, éclot lentement le jardin à la française que l'on peut admirer sur les vues du domaine .

Le château est remis en état et meublé. 

La guerre de 1939-1945 passée, le domaine, classé Monument Historique en 1925 pour partie et en 1946 dans son ensemble, s'ouvre à la visite. 

Dans les jardins, sur les parties ajoutées par Ferdinand Duprat, une importante superficie avait été conquise sur les marais.

Aujourd'hui, le château de la Roche Courbon est ouvert aux visiteurs toute l'année et propose également des salles de location pour des mariages et toute sorte d'évènements professionnels ou privés.

La Roche Courbon propose également 2 salles d'escape game : La Chambre du Marquis et La Tour du Temps, deux lieux authentiques de la propriété, spécialement aménagés. 

 

Château de la Roche-Courbon

Rue de la Belle au Bois Dormant,

17250 Saint-Porchaire

Tél. :  05 46 95 60 10

contact@larochecourbon.fr

 

https://www.larochecourbon.fr/

 

 


Pour aller plus loin...

La Roche-Courbon - Beau Manoir de Saintonge

Cliquez sur l'image

Lieux mystérieux en Poitou-Charentes

Cliquez sur l'image

42 LIEUX INSOLITES À DÉCOUVRIR
Charente : églises troglodytiques d'Aubeterre-sur-Dronne et de Gurat, vestiges romains de Chassenon, village de gabarriers de Saint-Simon... Charente-Maritime : château de La Roche-Courbon, carrières et sculptures de Crazannes, trésors cachés des lies de Ré, Oléron et Madame...
La roche-courbon, beau manoir de saintonge

Cliquez sur l'image

À voir également dans le département

Régulus, la falaise troglodyte

Régulus, la falaise troglodyte

placeMeschers - Charente Maritime 
label Curiosités naturelles Etonnant... non ?  
Le château de la Roche-Courbon

Le château de la Roche-Courbon, superbe château

placeSaint-Porchaire - Charente-Maritime 
label Edifices remarquables Châteaux & Monuments  

La Maison Henri II, superbe demeure Renaissance

placeLa Rochelle – Charente-maritime 
label Edifices remarquables  
La Cavalcade de la Rochelle

La cavalcade de la Rochelle, Carnaval de l’été

placeLa Rochelle – Charente-maritime 
label Fêtes & festivals, confréries Cultes religieux, mystiques & païens  

Découvrez les régions du Grand Sud