Le renouveau du chapeau dans la Haute Vallée de l'Aude

La dernière chapellerie de la Haute Vallée  de l'Aude, fermée depuis 2018, renaît en coopérative.

 

Un peu d’Histoire…

Dans les années 1950, « Chapeaux de France » a fait travailler jusqu'à 500 personnes à Montazels.

Historiquement, la chapellerie a fait vivre pendant deux siècles toute la haute vallée de l'Aude.

Entre 1830 et 1878, avec l'arrivée du chemin de fer, les petits chapeliers traditionnellement implantés dans des ateliers individuels disséminés dans les villages passent du mode artisanal à la fabrication industrielle et à la mécanisation de certaines étapes de la confection.

Au XXe siècle, le chapeau étant en vogue, son port se généralise dans toute la société, chez les hommes comme chez les femmes.

En 1929, plusieurs milliers d’ouvriers sont employés dans les 16 usines d’Esperaza et fabriquent 24 millions de chapeaux, dont 9 millions destinés à l’exportation dans le monde entier.

Jusqu’en 1949, les chapeliers d'Esperaza occupent le 2e rang mondial des fabricants de chapeaux en feutre de laine, derrière l'Italie.

A la fin du XXe siècle, la mode n’est plus au port de couvre-chefs. Une seule usine subsiste : « Chapeaux de France » à Montazels. Elle ferme en avril 2018.

Reste un musée, créé en 1992 à Esperaza, qui conserve et raconte la mémoire de ce savoir-faire et de cette épopée économique.

 

Le Musée de la Chapellerie

Il réunit les machines et divers équipements qui constituaient les chaînes de fabrication de la cloche de feutre puis du chapeau fini, dont un film vidéo retrace les 25 étapes, nécessaires à la confection d'un chapeau feutré de grande qualité. Deux espaces sous forme d'ateliers « foule et appropriage» lèvent à la fois le voile sur la fabrication et sur les problématiques liées à l'évolution mécanique datant de la révolution industrielle. 
Des photographies, ouvrages commentés, et modèles de couvre-chef, complètent l'illustration de ces différentes phases, donnant un aperçu à la fois technique et historique de cette industrie autrefois mondialement reconnue.

Ateliers ludiques et pédagogiques pour scolaires et centres de loisirs

 

Le renouveau...

Depuis début 2019, Sonia Mielke, la présidente, aidée de son fils Thomas et d'autres bénévoles, s'attèlent à recenser le patrimoine de l'ancienne entreprise, à commencer par les machines et les moules à chapeaux qui ont, pour les plus anciens, une centaine d'années.

Nombreux sont les habitants de la Haute Vallée qui ont déjà adhéré à l'initiative.

A partir du mois de septembre 2019, ils sont quelques uns à reprendre le chemin de  l'ancienne usine 

La mairie de Montazels  est propriétaire des murs, des stocks et des machines.

La coopérative voit des débouchés dans les compagnies aériennes, les militaires, les parcs d'attraction, les films en costumes, les troupes de théâtre . L'idée est de fabriquer des chapeaux  et des couvre-chefs de grande qualité. en feutre de laine.

L'espoir vient de l'armée qui était un client traditionnel de la Chapellerie de Montazels.

 

Musée de la Chapellerie

Cour de la Gare
BP 64  

11260 Esperaza
Tel. : 04 68 74 00 75

musee.chapellerie@free.fr

http://musee-chapellerie.fr/

 

 

À voir également dans le département

Le château de Termes

placeTermes - Aude 
label Pays cathare  

Bonjour Monsieur le Curé de Cucugnan

placeCucugnan - Aude 
label Gens d'ici  

Pierre Richard, acteur et viticulteur

placeGruissan - Aude  
label Gens d'ici  

Découvrez les régions du Grand Sud