Le Carmel de Lourdes - Un lien avec la Vierge Marie bien providentiel !

Il est plutôt insolite de tomber sur de telles « coïncidences », et pourtant c’est bien le cas de la fondation de ce Carmel, toujours installé à Lourdes…

 

Replantons le contexte…

Nous voilà au fin fond de la Corrèze du XIXe siècle. À cette époque, l’Ordre du Carmel y est très dynamique, et plus particulièrement à Tulle. Ayant de plus en plus de vocations, les sœurs corréziennes fondent alors le Carmel du Puy en Velay en 1860, puis celui de Lourdes, seize ans plus tard en 1876.

 

Une date « au hasard » ?

Mère-Thérèse de Jésus arrive à Lourdes, donc, pour « fonder » la communauté du Carmel de Lourdes, le 16 juillet 1876. Si vous êtes familier de Lourdes, vous aurez fait le parallèle avec le 16 juillet 1858, date de la 18e et dernière apparition de Marie à Bernadette !

Quelle coïncidence ! Et vous aurez aussi noté que ce même 16 juillet est la fête de Notre-Dame du Mont Carmel - la dévotion particulière des Carmélites à la Vierge Marie. Bref, il semble que la date ne soit pas tombée au hasard !

 

Un lieu parfait

D’ailleurs, pour terminer en beauté, le jardin actuel du Carmel de Lourdes se trouve tout pile là où Bernadette a vu la Vierge ce 16 juillet 1858, apparition qui n’était donc pas à la grotte !.

 

Entre prière, musique et… biscuits !

Bon, mais sinon, qu’en est-il du Carmel de Lourdes ? Aujourd’hui, il compte une vingtaine de sœurs, qui vivent retirées du monde, dans un respect strict de la clôture. Le recueillement et le silence font donc partie de leurs principales caractéristiques de vie, leur vocation propre à Lourdes étant de prier pour les nombreux pèlerins de passage à la grotte de Lourdes.

Mais outre cela, il y a aussi l’aspect communautaire, notamment pour la prière et les moments fraternels. Elles sont en effet aussi de sacrées musiciennes ! Clarinette, flûte, violon, accordéon, orgue, guitare, castagnettes, les sœurs aiment jouer quelques notes, qu’elles accompagnent de danse...

Et oui, bien qu’elles vivent de recueillement, les jours de fête sont sources d’une joie qu’elles extériorisent avec simplicité !

Et à tout cela s’ajoute bien sûr le travail manuel, qui tient une grande place dans toute vie contemplative. En effet, elles fabriquent et vendent des produits artisanaux qu'elles distribuent dans leur petit magasin. Chocolats, cakes ou petits biscuits, mais aussi étoles brodées, écharpes et statuettes. Très fortes ces carmélites ! Vous pouvez acheter ici en ligne les produits du Carmel de Lourdes.

 

Un habit à repérer

Quand vous irez jusqu’à Lourdes, vous découvrirez les carmélites, toutes de sombre vêtues. Selon les indications données par sainte Thérèse d'Avila, grande réformatrice de l’ordre au XVIe siècle, les carmélites revêtent un habit monastique qui se veut simple. Chaque sœur porte un voile noir et une toque ou « guimpe » blanche sur la tête, ainsi qu’un habit de couleur marron. À la tunique principale, qui constitue l’habit, s’ajoute le « scapulaire » qui est brun lui aussi ! Cette couleur so(m)bre représente la pauvreté, et invite les sœurs à revêtir chaque jour l’humilité et la simplicité.

Mais le mieux est d’aller sur place: aurez-vous la chance de les apercevoir ? 

 

Monastère du Carmel

17, route de Pau

65 100 Lourdes

Tél. : 05 62 94 26 67

https://www.carmel-lourdes.fr/

 

 

 


Pour aller plus loin...

CARMEL ANNEE 1958 COMPLETE 4 FASCICULES. ROME ET LOURDES. LA VIERGE MARIE DANS LA SPIRITUALITE DE SAINTE THERESE DE L ENFANT JESUS. MARIE MYSTERE DE FOI. MESSAGE DE SS PIE XII...

Cliquez sur l'image

À voir également dans le département

Yourtes en Pyrénées

placeArcizans-Avant – Hautes-Pyrénées 
label Etonnant... non ?  

Le Donjon des Aigles

placeBeaucens – Hautes-Pyrénées 
label Châteaux & Monuments Parcs de loisirs et Parcs animaliers Z'animaux  

Gripp, curieux village de vacances

placeCampan - Gripp- Artigues - Hautes Pyrénées 
label Cabanes, maisons, igloos, gîtes et cie  

La caverne de Jean-Michel Lalanne

placeVisker - Haute-Pyrénées 
label Etonnant... non ?  

Découvrez les régions du Grand Sud