Mais où sont passés les crânes des Templiers ?

Si vous passez par Gavarnie, Il faut visiter l'église Notre-Dame du Bon Port.

Ancienne chapelle d'un hospice établi là au XIIe siècle par une Commanderie de moines-soldats pour abriter les voyageurs sur l'ancien chemin de Saint-Jacques, le bâtiment date du XIVe siècle hormis sa partie nord, plus ancienne.

En entrant dans l'église, on peut voir une petite armoire portant l'inscription « crânes des Templiers ».

Les crânes étaient autrefois disposés sur une poutre de la nef. On les présentait comme les crânes des Templiers décapités en 1307 sur ordre de Philippe le Bel. On sait aujourd'hui qu'il n'y a jamais eu de Templiers à Gavarnie mais seulement des Hospitaliers de Saint-Jean, mais la légende est toujours vivante.  En 1952, dans la « Revue du Comminges » le fossoyeur de Gavarnie, qui assurait l'entretien des crânes, déclarait, « Quand ils sont trop vieux, nous les changeons ! ».

 

A voir dans l’église 

Dans une chapelle latérale, vous pourrez voir la statue de Notre-Dame de Bon Port, objet d'une dévotion encore très vivace. En bois polychrome du 14e siècle, elle retient le Christ sur son genou gauche, relève la main droite en bénédiction et porte la gourde du pèlerin. Elle est semblable à la vierge assise de Louvain (Belgique).

Le chœur est modestement orné d'un retable baroque à colonnes torses et ponctué de coquilles et feuilles d'acanthe tandis que la nef abrite une effigie contemporaine de Saint-Jacques.

 

Le cimetière

Le cimetière offre une vue magnifique sur le cirque de Gavarnie. Un carré du cimetière abrite les tombes ou les plaques de pyrénéistes et de guides parmi lesquelles on note les noms de : Trescazes, Dr Arlaud de Ledormeur, Célestin Passet, l'abbé Gaurier, Castagné, Adagas, Bernat-Salles.

On pouvait admirer aussi de nombreuses reliques accumulées par les Hospitaliers selon l’inventaire dressé en 1710 par le grand prieur de Toulouse.

Parmi celles-ci :

- une fiole du lait de la Vierge,

- un os du bras de saint Laurent,

- du bois de la croix de Jésus-Christ,

- du pain du miracle de la multiplication des pains,

- du bois de la verge d'Aaron,

- de la pierre de la table de la Cène,

- un os du crâne et une dent de Saint Jean-Baptiste,

- des ossements de sainte Madeleine,

- du fer de la grille de saint Barthélémy,

- deux bâtons guérissant la rage.

  

 

À voir également dans le département

Enigmatiques Cagots

placeHautes-Pyrénées 
label Gens d'ici  
Peyragudes

James Bond dans les Pyrénées

placePeyragudes – Hautes-Pyrénées 
label Etonnant... non ?  
Louis Bonnier

La Dyna Panhard de Bigorre

placeTarbes - Hautes Pyrénées 
label Made in Grand Sud  

Le musée de la Cidrerie

placeAncizan – Hautes-Pyrénées 
label Musées & Collections  

Nos partenaires