La Tour Madeloc, phare de Collioure...

Dressée sur un piton rocheux à 659m d’altitude, la tour Madeloc qui domine Collioure et la Côte Vermeille fait partie d’un réseau de tours à signaux qu,i depuis la fin du XIIIe siècle, converge vers le donjon du palais des Rois de Majorque à Perpignan.

Son ambition était de prévenir de l’arrivée d’envahisseurs, par des signaux de fumée le jour et  de feu la nuit. 

Elle servait aussi à signaler l’arrivée de navires barbaresques.

Les villages de la plaine du Roussillon voyaient tous la tour de la Massane, tour jumelle de Madeloc. 

Collioure, le Puig del Mas, les mas isolés des collines et vallées de la Côte Vermeille ne la voyaient pas .

C’est pour prévenir ces lieux habités que fut édifiée la Madeloc autour de 1290.

Elle était aussi en relation avec la Massane, Querroig et les autres tours plus petites qui entourent Banyuls.

 

La Tour Madeloc 

La tour Madeloc, ce sont deux étages traversés depuis la base par des escaliers avec des marches massives en pierre, scellées dans l’épaisseur du mur.

L’escalier débouche sur la terrasse du sommet où se tenaient les guetteurs et celui qui était chargé d’allumer le feu.

A l’extérieur on distingue aussi quelques meurtrières.

Sous la tour, une citerne recueillait l’eau de pluie grâce à une conduite qui partait de la terrasse.

La tour est couronnée d’une ceinture de 22 consoles.

Elle fut aussi appelée par nos anciens la « tour du diable ».

Aujourd'hui la tour Madeloc est devenue un relais de télévision pour tous ceux qui, d'Argelès à Cerbère, n'ont pas de vue directe sur le Pic Neulos.

 

 

Tour Madeloc

66190 Collioure

 

À voir également dans le département

La Maison des poupées Bella

placePerpignan - Pyrénées-Orientales  
label Musées & Collections  

Les sorcières de l'automne envahissent Tressere

placeTresserre - Pyrénées Orientales 
label Fêtes & festivals, confréries  

Les Bains de Dorres, comme au bon vieux temps des Romains

placeDorres-Pyrénées-Orientales 
label Curiosités naturelles Forme & Bien-être Etonnant... non ?  

Périllos, village abandonné

placeOpoul-Périllos – Pyrénées-Orientales 
label Bastides, Villes & villages  

Découvrez les régions du Grand Sud