Castelnau-Pégayrols, village médiéval en Aveyron

Située dans le Parc Naturel Régional des Grands Causses, la cité médiévale de Castelnau-Pégayrols abrite aujourd'hui cinq monuments répertoriés aux Monuments Historiques.

  

Un peu d'histoire...

Castelnau de Lévézou au temps des Seigneurs de Lévézou

La famille De Lévézou, aujourd'hui l'une des plus anciennes de France, fonda le château-fort ou « château neuf » (castel-nau), dont l'existence est attestée dès le XIe siècle.
En 1070 Aicfred de Lévézou fit don de son église de Saint-Michel de Castelnau à l'abbaye de Saint-Victor de Marseille pour y installer un monastère. Avec l'appui des abbés millavois de Marseille, Arnaud de Lévézou devient évêque de Béziers (1106) et archevêque de Narbonne (1121 et jouera un grand rôle politique dans l'histoire de son temps comme légat du Pape et gouverneur de Toulouse, pour le comte Alphonse jourdain (1119-1121).

Son neveu Bernard sera évêque de Béziers.

Les 2e, 3 e et 7 e croisades verront chacune un Lévézou partir pour la terre sainte. En 1289, Bernard de Lévézou et Hugues d'Arpajon sont en conflit pour la possession de Castelnau. Un duel judiciaire a lieu le 3 mai 1289. A l'issue du combat Lévézou doit céder la place à Arpajon.

La maison d'Arpajon deviendra peu à peu la plus puissante famille du Rouergue, mais Castelnau n'est pas sa résidence principale.

Les remparts resserviront pendant les guerres de religion (1556-1632). Les Arpajon de Castelnau deviennent chefs de guerre du parti protestant dont Millau est l'un des plus actifs bastions.

Sous les Arpajon et jusqu'à la fin de l'ancien régime, Castelnau est un petit centre rural où se côtoient les moines réguliers ( jusqu'en 1734), le curé et les prêtres chargés de la paroisse ainsi que plusieurs petits seigneurs locaux qui ont leur maison dans le bourg. La commune est administrée par une municipalité avant la lettre. Chaque année, l'assemblée générale des habitants élit 2 consuls pour administrer « la communauté ».

Castelnau de Lévézou devient Castelnau Pégayrolles

En 1759, à Versailles, Louis XV crée le marquisat se Pégayrolles, dont Castelnau devient le chef-lieu et le confère à Etienne Hypolite de Pégayrolles, président au parlement de Toulouse.
Contrairement aux Arpajon, le président de Pégayrolles réside dans son château à Castelnau, qu'il remet au goût du jour.

Haut magistrat et homme de lettre, Monsieur de Pégayrolles se fera remarquer par son esprit d'indépendance absolue à l'égard du pouvoir royal, en lutte contre les Parlements (1764), ou du pouvoir révolutionnaire.

Le président de Pégayrolles entre délibérément dans le camp de la contre-révolution. Fort des libertés constitutionnelles promises, il fonde à Millau un club royaliste. Il en sera bien vite délogé par la force (mai 1791) et mourra victime des prisons de la terreur (Octobre 1794). En avril 1834, une ordonnance royale de Louis Philippe crée la commune de Castelnau telle qu'elle est aujourd'hui.

 

Les monuments classés

La position stratégique du village, posé en aplomb au bord d’une falaise et fermé en amont par le château a facilité la préservation de monuments.

La crypte de l'église Saint Michel

Église romane du XIe siècle, l'église Saint-Michel abrite, sous le chœur, une crypte dont une source témoigne d’un passé lointain et secret…

Toujours en activité, l'église Saint Michel est l'église paroissiale du village et accueille des concerts et récitals à la belle saison. 

L'Église Notre-Dame

Église romane du XIe et XIIe siècles, l'église a été construite pour la paroisse vers 1082 après l'installation des bénédictins à Saint-Michel.

Les peintures qui ornent le chœur datent du 17e siècle. Depuis maintenant plus de 10 ans, une exposition y est organisée tous les étés « Notre Dame des Arts ». Le lieu accueille également concerts, spectacles ou expositions.

Le Prieuré

Monastère fondé par Bernard de Millau après la donation par Aicfred de Lévézou en 1070. Les différentes salles de style roman ainsi que la cour sont à la disposition des associations pour l'animation du village.

La chambre du Prieur abrite un plafond à caissons et une cheminée du 15e siècle.

L'enceinte fortifiée fin du XVe

Elle est remarquable par ses tours rondes, ses meurtrières et par endroits son chemin de ronde avec escaliers et parapet crénelé.

Ce sont les maîtres maçons de Saint Beauzély qui vont construire les fortifications de Castelnau afin deprotéger de nombreux autres villages contre les routiers qui plongent le pays dans une très grande insécurité à l'issue de la guerre de Cent Ans.

Rues et maisons anciennes du village 

Passages voûtés, pierres sculptées, portes anciennes, fenêtres à meneaux, vieux moulins avec système d'adduction d'eau, fontaines, pises,...

Chaque contour, recoin, offre une surprise aux visiteurs. La cité médiévale, protégée en aval par le rocher et en amont par le château, n'a pas connu de grandes modifications et invite à remonter le temps, quelques siècles en arrière.

 

Le système hydraulique

Autre site classé, la fontaine du château alimentée par le système hydraulique qui remonte à l'époque médiévale.

C’est un système a usage multiple

On mesure, à la diversité de ses éléments, les différents services rendus par ce système d'adduction d'eau. En effet, il assurait quatre types de fonctions.

- Fonction  militaire : l'approvisionnement en eau de la citerne du château fort pour permettre de soutenir sa défense.

- Fonction  civile : l'alimentation du village en eau.

- Fonction  agricole : l'irrigation des terres proches du village.

- Fonction  industrielle : car ce système permet l'exploitation de quatre moulins à grain et à huile, mus par l'énergie hydraulique. Ces moulins servaient à trois sortes de fabrications : la farine alimentaire, l'huile et des farines pour le bétail.

Enfin, il faut citer les moulins dont trois subsistent aujourd’hui dont un est en projet de restauration.

 

 

Visites guidées

La Terrasse des Grands Causses

Le Bourg, 12620 Castelnau-Pégayrols

Tél. : 05 65 62 05 05

 

https://www.castelnau-pegayrols.fr/

 


Pour aller plus loin...

Grand Tour des Monts et Lacs du Lévézou

Cliquez sur l'image

Situé en plein coeur du département de l'Aveyron, entre les monts de Lacaune, le Larzac et l'Aubrac, le Lévézou déroule ses collines rêveuses revêtues de champs, de pâtures, de lacs et de bois. Ici, l’alternance des climats montagnard l'hiver et méditerranéen l'été a permis l’épanouissement d’une flore et d’une faune remarquables. L'altitude a ainsi favorisé le
développement de tourbières et de zones marécageuses répertoriées et protégées par Natura 2000. Y virevoltent des dizaines d'espèces de papillons dont certaines endémiques comme l'Azurée des moulières. Terre d’histoire et de patrimoine, la région saura également ravir le coeur des amoureux du Moyen-Age. Les châteaux forts sont en effet fort nombreux et, qui plus est, en bon état de conservation pour la plupart. En particulier, les silhouettes crénelées des places fortes de Vézins-de-Lévézou, Castelnau-Pégayrols ou Montjaux impressionnent par la puissance et la majesté qui émanent de leurs murs. Une visite des églises romanes de Vézins, Canet-de-Salars ou Arvieu s'avère également hautement recommandable.

À voir également dans le département

Le Musée du Rouergue, musée des mœurs et coutumes

placeEspalion - Aveyron 
label Musées & Collections  

Le Musée départemental des arts et métiers traditionnels

placeSalles-la-Source - Aveyron 
label Musées & Collections  
Le Musée Soulages

Soulages le centenaire...

placeRodez – Aveyron 
label Gens d'ici Musées & Collections Etonnant... non ?  

Record du monde au dessus des nuages

placeMillau - Aveyron 
label Records : Les + et les -  

Découvrez les régions du Grand Sud