Boule-d'Amont, un riche patrimoine, isolé, au cœur des Aspres

Situé en plein cœur des Aspres le village de Boule d'Amont, dans une des zones les plus dépeuplées des Pyrénées-Orientales, abrite sur son territoire le réputé prieuré de Serrabone. Il abrite également un véritable trésor, un « antépendium » d'or représentant le Christ en majesté et les quatre évangélistes. Cette pièce de menuiserie est plaquée sur l'autel du chœur de l'église paroissiale, Saint-Saturnin qui  recèle de grands trésors telle une Vierge noire, des calices, des croix en argent…  

L'église elle-même est assez classique mais possède quand même de belles arcades aveugles sur son chevet.

Du XIe siècle, d'origine romane, à nef unique et abside semi-circulaire, cette église contient de nos jours une intéressante chaire du XVIIIe siècle, une porte et ses pentures des XIIIe et XIVe siècles, ainsi que plusieurs retables : De la Sanch (1710), de Saint-Joseph (1744), de la Vierge (1761), de Saint Antoine (XVIIIe), du maître-autel (XVIIIe), de la Vierge (XVIIe et XVIIIe), et du Christ (XVIIIe). Saint-Saturnin abrite aussi une statue du Sain-Patron (XVIIIe), ainsi qu'un peu d'argenterie de la même époque, reliquaire, ostensoir, pyxide, plat de quête…

Sur les hauteurs, il faut voir la fontaine publique, la « Font Vella », vieille fontaine en catalan.

La plupart des maisons sont en pierres apparentes donnant un superbe cachet au village. Certaines façades ont laissé le lierre les envahir et comme certains volets en bois, les fameux volets « à la catalane » sont colorés.

Le territoire de Boule d'Amont possède une stèle gravée datant du néolithique ainsi qu'un dolmen, effondré, le dolmen du cimetière des maures. A voir aussi deux chapelles, toutes les deux en ruines, Saint-Marc et Saint-André de Monistrol, ainsi qu'une ancienne église, initialement simple chapelle devenue église paroissiale et redevenue chapelle lorsque la population qui s'y était fédérée s'est éparpillée, Saint-Jean d’Arsus.

Le territoire de Boule d'Amont possède également de nombreux oratoires à la Salvetat, au mas d'Alços, au mas de l'Aiguader - deux oratoires, un consacré à la Vierge et l'autre à Saint Roch sans compter ceux sur la route du prieuré de Serrabone, ainsi que deux croix en fer, une petite au sommet au pic Ambrosi et une autre, bien plus travaillée, 700m avant d'arriver à Serrabone.

 

 

À voir également dans le département

Le « Lydia », paquebot des sables

placePort-Barcares – Pyrénées Orientales 
label Etonnant... non ? Records : Les + et les -  

La nostalgie des poupées Bella

placePerpignan - Pyrénées-Orientales  
label Made in Grand Sud  
La cargolade - Bompas

La cargolade, fierté catalane

placeBompas – Pyrénées-orientales 
label Gastronomie [à manger]  
Le château de Castelnou

Le château médiéval du superbe village de Castelnou, retenu par Stéphane Bern

placeCastelnou – Pyrénées-orientales 
label Châteaux & Monuments Bastides, Villes & villages  

Découvrez les régions du Grand Sud