Le retour du « Géant du Tourmalet »

Chaque année, à l'automne le Géant descend dans la vallée et chaque printemps, le Géant remonte au sommet du col.

Le Géant, fréquemment surnommée Octave en hommage à Octave Lapize, le premier coureur à franchir le col du Tourmalet sur le Tour en 19101, est une sculpture monumentale réalisée par Jean-Bernard Métais et installée une partie de l'année au sommet du col du Tourmalet en France. 

La statue qui représente un coureur  en danseuse, est  la  9e sculpture « Tour de France » dans les Pyrénées.

Notre coureur  mesure 3 m de haut pour une longueur de 2,40 m et pèse 350 kgs.

La statue a été inaugurée le 26 juin 1999 en présence de Bernard Hinault, Jean-François Pescheux et Jean-Marie Leblanc.

 

1910, Octave Lapize

La traversée des Pyrénées est l'évènement de ce Tour de France 1910 car c'est la première fois dans l'histoire que les coureurs doivent franchir les cols pyrénéens. 

Dans l'étape entre Perpignan et Luchon, ils passent par le col de Port, le col de Portet-d'Aspet et le col des Ares. 

Octave Lapize arrive premier à Luchon, avec dix-huit minutes d'avance sur le second, Émile Georget, François Faber se classant troisième. 

La deuxième étape pyrénéenne entre Luchon et Bayonne est encore plus difficile avec la montée des principaux cols pyrénéens. 

Octave Lapize prend les devants dès le début de l'étape et passe en tête du col de Peyresourde après 15 kilomètres de montée en compagnie de Gustave Garrigou. 

Il passe seul en tête au sommet du col du Tourmalet en ayant effectué une partie de l'ascension à pied, tandis que Garrigou est resté sur son vélo de bout en bout.

Lapize à bout de force dans l'Aubisque s'adresse à Charles Ravaud, journaliste de L'Auto représentant le directeur du Tour, Henri Desgrange, et lui déclare :

 « Vous êtes des criminels, vous entendez, des criminels ! 

On ne demande pas à des hommes de faire un effort pareil ! Vous êtes tous des criminels ».

Outre cette sculpture, se trouve à proximité immédiate un buste représentant Jacques Goddet, l'un de directeurs du Tour de France, ainsi qu'une plaque à la mémoire de Jean-Raoul Paul qui a fait beaucoup pour le développement des Pyrénées.

 


Pour aller plus loin...

Légendes du Tour de France 100 ans de Pyrénées

Cliquez sur l'image

1910-2010 : cent ans d'exploits, de bonheurs ou de drames. Pendant un siècle, les forçats de la route ont fait des Pyrénées un haut lieu du Tour de France, un magnifique terrain de jeu où les plus grands ont forgé leur légende. Le premier fut Octave Lapize, le vainqueur de la toute première étape. Passionné de cyclisme, Pyrénéen, le journaliste Pierre Carrey a enquêté pendant près de deux ans pour nous raconter la véritable histoire du Tour sur les pentes du Tourmalet, de l'Aubisque ou de l'Aspin. Il a consulté 2 500 articles et interviewé coureurs ou descendants de champions pour rétablir certaines vérités et nous dévoiler des anecdotes incroyables et inédites. Année par année, il nous narre une histoire originale, tantôt drôle, tantôt dramatique. Lapize, Fontan, Vietto, Bartali, Anquetil, Merckx, Thévenet, Ocana, Hinault, Jalabert et de nombreux oubliés de la Grande Boucle sont montrés sous un jour nouveau. Pour éclairer ses propos, l'auteur nous présente également les classements de toutes les étapes pyrénéennes avec le nom de tous les champions qui sont passés au sommet de chaque col.
Le Tourmalet, sommet des tourments

Cliquez sur l'image

Le Tourmalet, c'est le lieu où ont été célébrées, il y a cent ans tout juste, les noces improbables de la Grande Boucle avec la montagne, alors accessible seulement par des chemins défoncés, creusés de périlleuses ornières. C'est le lieu initiatique où un coureur cycliste accomplit son chef d'oeuvre, celui qui en fait un compagnon du Tour de France, peut-être plus sûrement que le jour où pour la première fois il boucle la boucle aux Champs-Élysées.

En 128 pages, richement illustrées par les exceptionnelles photos des archives de L'Équipe, c'est une chanson de geste de soixante-dix-sept épisodes qui est racontée dans ce livre. Les champions de légende comme les anonymes porteurs d'eau ; l'histoire, la grande, comme les histoires, les petites : tout y est.
Le tour de France et les Pyrénées

Cliquez sur l'image

Créé en 1903, sous la forme de grandes courses à étapes, le Tour de France va prendre une nouvelle dimension sept ans plus tard :Alphonse Steines, journaliste et âme damnée d'Henri Desgrange, décide de durcir l'épreuve en lui faisant prendre de l'altitude. En 1910, le Tour se heurte aux routes des Pyrénées, qui ne sont alors que des sentiers à vaches que les coureurs appellent " le cercle de la mort ". Et c'est ainsi que depuis un siècle, la Grande Boucle, devenue l'incontournable rendez-vous de juillet, fait d'exploits et de larmes, franchit, dans un sens comme dans l'autre, le Tourmalet, l'Aubisque, Aspin ou Peyresourde, dans un premier temps, puis Portet d'Aspet, Luz-Ardiden, Pla d'adet... ou encore les cols du pays basque. Cols mythiques qui sont devenus des lieux de légendes et de tragédies. D'Octave Lapize, le vainqueur de l'édition 1910, jusqu'au dernier lauréat A. Contador, l'auteur retrace, aux travers d'anecdotes et de témoignages, l'épopée des forçats de la route, magnifiquement illustrée par de nombreuses photos, inédites pour la plupart.
Le Tour de France dans les Pyrénées

Cliquez sur l'image

La légende des Pyrénées

Né en 1903, le Tour de France s'aventure dans les Pyrénées en 1910. Les coureurs les surnomment aussitôt " le cercle de la mort ". Si le jeudi 21 juillet 1910 Gustave Garrigou gravit la montagne " l'âme angoissée ", si Octave Lapize traite les organisateurs de " criminels ", c'est qu'ils craignent, comme le reste du peloton, d'être dévorés par les ours dans les lacets du Tourmalet...



Dans ce livre, Christian Laborde nous fait revivre les grands moments pyrénéens du Tour. Tout y est : les paysages, les lieux que l'auteur connaît très bien, les champions et ces gens qui, sur les pentes des grands cols, encouragent en anglais, en basque, en occitan, en italien, en français les héros de la Grande Boucle.

À voir également dans le département

Val d'Azun
Espace nordique – Ski de fond Altitude 1350m – 1600m

placeVal d'Azun - Hautes-Pyrénées  
label Ski et neige  
Le Pont sur les deux rives du Gave

Le souvenir de Napoléon III et le dessin de Victor Hugo

placeLuz Saint Sauveur - Cauterêts - Hautes Pyrénées  
label Légendes, histoires & Trésors Cultes religieux, mystiques & païens Châteaux & Monuments Bastides, Villes & villages  
Dolmen

Le plus grand dolmen des Pyrénées

placeBartrès - Hautes Pyrénées 
label Archéologie et vieilles pierres  

Cauterets Espace Nordique - Ski de Fond Altitude : à partir de 1400m

placeCauterets Pont d'Espagne – Hautes-Pyrénées 
label Ski et neige Curiosités naturelles  

Découvrez les régions du Grand Sud