Comes le village fantôme

Comes est un village isolé, construit à 794m d’altitude, rattaché à la commune d’Eus en 1828.

Comes est citée pour la première fois en 844, et l’on trouve la mention du château en 1311.

La commune est connue en 1793 sous le nom de Commes, puis de Comes en 18012.

Au 9e  siècle, Comes est une possession de Rotrude, fille de Berà, comte de Barcelone, qu'elle transmet ensuite à son fils Auriol en novembre 844.

Le territoire est ensuite inféodé aux comtes de Cerdagne puis, en 1305, à Pons de Caramany.

Le hameau de Stanyils, qui se trouvait au nord-est de Comes et en était une dépendance, a aujourd'hui totalement disparu, ainsi que son église Saint-Martin.

Le sentier de garrigues méditerranéennes qui mène au village offre un panorama exceptionnel sur le massif du Canigou et des Pyrénées 0rientales. 

Suite à des sécheresses à répétition, il à été déserté en 1924. Abandonnée ou presque, il subsiste encore un unique habitant.

Ce berger qui vit à l’année au village, possède environ 250 breris et quelques chèvres. 

Mais suite à l’incendie de sa bergerie en 2014, il vit temporairement dans un mobile-home.

Une association active essaye de conserver le patrimoine de ce village. Elle a récolté des fonds pour la restauration de l’église de Saint Etienne de Coma.

Ce village fantôme peut être, aussi, inquiétant : de mystérieux futs rouillés sont remplis de pierres et disposés géométriquement dans les champs.

De vieilles carcasses de voitures des années 60 émergent  des ronces…

 

  

À voir également dans le département

Jimi Hendrix, le Catalan

placePassa – Pyrénées-Orientales 
label Etonnant... non ?  
Oniria

Oniria, bien plus qu’un aquarium !

placeCanet-en-Roussillon – Pyrénées-Orientales 
label Curiosités naturelles Parcs de loisirs et Parcs animaliers Musées & Collections Z'animaux  

Les « Gégants », géants du Sud…

placeVillefranche de Conflent - Pyrénées-Orientales 
label Fêtes & festivals, confréries Etonnant... non ? Cultes religieux, mystiques & païens  
Ricard change sa recette

Deux Ricard, sinon rien ! A consommer avec modération…

placeThuir – Pyrénées-Orientales 
label Gastronomie [à boire]  

Découvrez les régions du Grand Sud