La Fête de l'Ours

Les Fêtes de l’Ours sont issues de la légende de Jean de l’Ours et d’anciens rituels traditionnels initiatiques de la fertilité marquant le renouveau printanier. L’ours ravisseur de jeunes bergères est pourchassé par les chasseurs, il est ensuite capturé et montré aux villageois sur les places du village. Au cours de la cérémonie de clôture, la bête est rasée et retrouve ainsi son aspect humain.

Jean de l’Ours est un être hybride, mi-humain, mi-animal, né d’une femme et d’un ours, et doté d’une force surhumaine qui lui permet de surmonter diverses épreuves.

Les habitants de Prats-de-Mollo, Arles-sur-Tech et Saint-Laurent-de-Cerdans fêtent chaque année vers la fin du mois de février la "Drada de l'Os" (la journée de l'ours) marquant aussi la fin de l'hiver. 
Aux premières heures de l’après-midi, plusieurs jeunes gens très agiles et résistants sont chargés de jouer les ours.
D’autres sont les chasseurs.
Les premiers sont poursuivis par les chasseurs et gagnent le village.
Pendant quelques heures, ils seront les maîtres des lieux, terrorisant les badauds.
A l’issue de la fête, interviennent « les ours blancs », vêtus de chemises et enfarinés, chargés de capturer les ours et de les amener sur le foirail.
Définitivement maîtrisés, ils seront enfin rasés.
C’est par un « bal de corre », véritable ronde endiablée, que se termine cette journée, le dimanche avant ou après la Chandeleur.

 

Avec Sud  Canigo


Pour aller plus loin...

Fêtes de l'Ours en Vallespir

Cliquez sur l'image

Dans la haute vallée pyrénéenne du Vallespir, en Catalogne à l'extrême sud de la France, subsistent encore des Fêtes de l'Ours, survivances d'anciens rites païens jalousement et curieusement conservés par trois villages : Prats de Mollo-La Preste, Arles sur Tech et Saint-Laurent de Cerdans. Les fêtes de l'ours en Vallespir sont des fêtes où les bêtes prennent le pouvoir... Voici un livre qui réchauffe les coeurs au coeur même de l'hiver, sur fond de musique de cobla et de harangues publiques, de hurlements et de rires, de courses-poursuites et de mâchurages, de roulades et de bondissements, de danses et de rasages, de tiô tiô et de casament tremblant, de camaraderie partagée, de solidarité vallespirienne, de rudesse ursine, d'amours et de peurs humaines. Chaque année, pendant un mois, à partir du 2 février, d'un bout à l'autre du Vallespir ce n'est qu'une frénétique sarabande d'ours velus et farouches, de jeunes filles en fleur, de monaques et de simiots, de botes et de tortugues, de Rosetes, de chasseurs et de barbiers, dans une spirale fébrile qui de Prats de Mollo à Saint-Laurent de Cerdans en passant par Arles sur Tech, entraîne fusils et bâtons, huiles et couleurs noire et blanche, litres de vin et botifarres, escalfadors et pots de chambre, chaînes et haches pour une farandole populaire primitive puissante et irrésistible du Fort Lagarde à la Fontaine des Buis, de la Place d'Armes au Tech, de Notre-Dame de la Sort au Riuferrer, de la Place du Syndicat au Foirail.

À voir également dans le département

La cargolade - Bompas

La cargolade, fierté catalane

placeBompas – Pyrénées-orientales 
label Gastronomie [à manger]  
Vélo Caminade

Caminade, le vélo « circuit court » des Pyrénées

placeIlle-sur-Têt - Pyrénées Orientales  
label Gens d'ici Made in Grand Sud  

Le Fort Saint-Elme que Picasso voulait acheter

placeCollioure - Pyrénées Orientales 
label Châteaux & Monuments  

Calicéo, la chaîne du bien-être

placeSaleilles - Pyrénées-Orientales 
label Forme & Bien-être  

Découvrez les régions du Grand Sud