Peille, si proche de Monaco

La famille princière de Monaco y vient régulièrement et les raisons en sont historiques.

La commune de Peille, à 10 km de Monaco, domine le bassin versant monégasque par la haute silhouette du Mont Agel qui, du haut de ses 1148 mètres, surveille et protège, depuis l’Antiquité, l’amphithéâtre escarpé qui s’étend jusqu’au Port Hercule. 

Le village médiéval de Pelha ou Pilia, dont l’existence est attestée par un document écrit datant de 1029, possède alors un territoire immense qui descend du col de Braus jusqu’à la mer. 

En 1179, le comte de Provence contraint la communauté de Peille, dirigée alors par un consulat, à céder ses droits sur le rocher de Monaco aux Génois, qui veulent s’emparer du rivage de la Provence orientale. 

Un siècle plus tard, les Grimaldi s’installent à leur tour définitivement sur ce rocher. 

Les relations économiques ne cessent pas pour autant car la Principauté, jusqu’au début du XXe siècle, a besoin de denrées agricoles provenant des campagnes environnantes

La proximité culturelle a laissé des témoignages vivaces : l’église Sainte-Marie de l’Assomption du XIe siècle reçoit, au XVIIIe siècle, une somptueuse décoration baroque, dont le retable du maître-autel a été peint par un peintre de Monaco, Antoine de Lima. 

En 1989, le Prince Rainier III fait don de l’orgue provenant de la chapelle du Palais princier. 

La paroisse de Peille, bien qu’appartenant au diocèse de Nice, est d’ailleurs administrée par l’archidiocèse de Monaco. À une époque récente, une stèle honorant le souvenir de la Princesse Grace, qui aimait tant venir se reposer dans les propriétés princières de Rocagel et de Fontbonne, sur le territoire de Peille, est placée dans le jardin entourant la chapelle Saint-Martin. 

 

De nos jours, la commune de Peille constitue pour la Principauté non seulement le rappel de ses origines mais aussi le poumon vert indispensable, lieu d’exercice sportif et de détente pour permettre aux Monégasques de retrouver, au-delà d’une architecture verticale et futuriste, l’authenticité des vieilles pierres médiévales et d’une nature sauvage.

 

 

 

http://www.peille.fr/

 

 

 

À voir également dans le département

Le Monastère de Saorge, ensemble baroque exceptionnel

placeSaorge – Alpes-maritimes 
label Cultes religieux, mystiques & païens  
Le canon à ses débuts

Le Lord Ecossais qui fit manger Nice au coup de canon

placeNice – Alpes-maritimes 
label Légendes, histoires & Trésors  

La chapelle Saint-Claire

placeVenanson – Alpes-maritimes 
label Cultes religieux, mystiques & païens  

Notre Dame des Neiges fruit d'un vœu d'un officier

placePeïra-Cava – Alpes-maritimes 
label Cultes religieux, mystiques & païens  

Découvrez les régions du Grand Sud