Les roues à aubes de la Sorgue

L'énergie naturelle des eaux vives de la Sorgue fut en son temps le moteur de l’implantation de nombreuses activités industrielles. L’Isle sur la Sorgue compta ainsi jusqu’à soixante-six roues installées sur ses canaux.
Dès le XIIe siècle, en effet, des moulins permettaient de moudre les grains de blé. Au siècle suivant, l’industrie drapière, avec les draps appelés « blanquets », fabriqués à L’Isle sur la Sorgue et qui recouvraient les lits, puis à la fin de l’époque pontificale les moulins à papier, puis la soie et la garance au Thor (la roue de la Garancine située à côté de la passerelle en témoigne) attestaient de la vitalité de ces roues à aubes.  
Aujourd’hui il reste 17 roues à aubes disséminées sur les multiples bras de la Sorgue.
Elles ont aujourd'hui une simple fonction décorative, offrant un spectacle étonnant.
Chaque village à sa spécialité : à l’Isle sur la Sorgue la filature de soie et les teintureries, à Le Thor spécialisé dans la Garance et les moulins à farine, à Fontaine de Vaucluse spécialisé dans la papeterie.
A voir…


contact@oti-islesurlasorgue.fr
www.oti-delasorgue.fr 

À voir également dans le département

Patrick Hernandez, l’homme d’un seul tube, « Born to be alive »

placeL Isle sur la Sorgue - Vaucluse 
label Gens d'ici  
Le Trouvère

Les Chorégies d'Orange, le plus ancien festival français

placeOrange - Vaucluse 
label Records : Les + et les -  

La Synagogue de Carpentras souffle ses 650 bougies

placeCarpentras - Vaucluse 
label Cultes religieux, mystiques & païens  

Pernes, ses 40 fontaines… et tout le reste …

placePernes-les-Fontaines – Vaucluse 
label Bastides, Villes & villages  

Nos partenaires