Daniel Auteuil, le Bossu de Fort-Queyras

Situé à 1.400 mètres d’altitude, sur l’emplacement d’un verrou glaciaire dominant la vallée du Guil, Fort-Queyras est un ensemble fortifié très impressionnant, érigé sur le site d’un antique bastion médiéval destiné à protéger la contrée des assauts de pillards.
Au XIIIe siècle, s’ajoute un donjon fortifié puis, à la fin du XVIIe  siècle le Fort acquiert sa forme quasi actuelle avec l’intervention de Vauban, qui entre autres changements notables fait élever une enceinte fortifiée équipée d’échauguettes et de mâchicoulis.


Jamais vraiment assiégé et demeuré propriété de l’armée jusqu’à la fin des années 60, l’édifice se visite de juin à septembre. 


On y accède par un pont-levis pour découvrir, au gré, de la promenade, le fameux donjon médiéval toujours debout, les ajouts de l’architecte du roi ou les renforcements postérieurs de type casemates. 



 

Daniel Auteuil, le nouveau Bossu
En 1997, Philippe de Broca a adapté au cinéma le roman de cape et d’épée de Paul Féval, « Le Bossu », avec pour interprète pricipal, Daniel Auteuil.
Dans la scène du mariage du comte de Nevers, les séquences de ripaille et de combats ont été tournées dans les intérieurs du fort.

 

Tél. : 04 92 46 86 89



http://www.fortqueyras.com
chateau-ville-vieille@queyras-montagne.com
www.chateauvillevieille.com

www.queyras-montagne.com

 

 


Pour aller plus loin...

Le Bossu

Cliquez sur l'image

Le Bossu

Cliquez sur l'image

Le bossu

Cliquez sur l'image

Est-il besoin de présenter l?histoire du chevalier de Lagardère qui, pour venir en aide à la malheureuse Aurore de Nevers, privée de son père, de son nom et de sa fortune, affronte les ennemis les plus cyniques et les plus corrompus ? En faisant surgir, dans le Paris de la Régence (1715-1722), possédé par la fièvre financière du système de Law, l?inoffensif bossu qui prête son dos aux spéculateurs et aux agioteurs de tout poil, Paul Féval (1817-1887) a donné à la littérature française une de ses figures les plus populaires, avec Jean Valjean, d?Artagnan et Cyrano. Intrigues, duels, guets-apens, coups de théâtre, sur la toile de fond d?un Paris aux ruelles sordides, menaçantes, et d?une Cour étincelante et dépravée : rien ne manque dans ce « roman de cape et d?épée », jusqu?au moment où la terrible « botte de Nevers » punira le crime et fera triompher la justice?
Le bossu

Cliquez sur l'image

À voir également dans le département

Notre-Dame du Laus, « refuge des Pêcheurs »

placeSaint-Étienne-le-Laus – Hautes-Alpes 
label Cultes religieux, mystiques & païens  

La Cathédrale Notre-Dame du Réal, plus grand monument des Hautes-Alpes

placeEmbrun – Hautes-Alpes
 
label Edifices remarquables Records : Les + et les - Cultes religieux, mystiques & païens  

Collégiale de Briançon : l'horloge au plafond et autres cadrans

placeBriançon - Hautes Alpes 
label Edifices remarquables Etonnant... non ? Cultes religieux, mystiques & païens  
Saint-Véran

La légende de Saint-Véran

placeSaint-Véran – Hautes-Alpes 
label Légendes, histoires & Trésors  

Découvrez les régions du Grand Sud