Le Château de Tallard, une Histoire séculaire

Un peu d’Histoire

Au Xe siècle Tallard est sous la protection des princes d’Orange et ce jusqu’en 1215, date à laquelle ils céderont les terres aux chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem qui y construiront un petit castelet sur l’emplacement du château actuel.

En 1326, Tallard devient une vicomté avec le rattachement de 7 paroisses environnantes.

Arnaud de Trians, propriétaire en 1322 et devient le premier seigneur de Tallard et batit un château fort à partir de l’édifice existant, ruines du logis actuel.

Par successions, Bernardin de Clermont,  descendant d’Arnaud de Trians, épouse en 1496, Anne de Husson, une riche héritière comtesse de la ville de Tonnerre. La forteresse, affaiblie par les guerres de religion, est rachetée en 1600 par Étienne de Bonne d’Auriac qui la fait restaurer. En 1692, le duc de Savoie et ses troupes attaquent le château, l’incendient et le laissent à l’abandon jusqu’en 1897, date à laquelle, Joseph Roman,  historien et archéologue, le rachète.

En 1927, le château est vendu à la comtesse Blanche de Clermont Tonnerre qui s’emploiera à le faire revivre jusqu’à son décès en 1944. La commune de Tallard, consciente de son patrimoine, rachètera le château en 1957.

Un bail emphytéotique de 99 ans sera signé en 1964 autorisant la Société d’Études des Hautes-Alpes (SEHA) à poursuivre ce travail de restauration et de protection : le château a été classé dans son ensemble en 1969. Ce bail est finalement résilié en juin 2012, la commune de Tallard reprenant l’entière disposition du château.

  

Le Château de Tallard

Dominant à la fois les toits du village et la vallée de la Durance, le château de Tallard, des XIVe et XVIe siècles, présente une architecture mêlant les styles médiéval et Renaissance. Outre la belle vue sur les paysages alentours, la visite des lieux permet de découvrir le logis seigneurial, flanqué de tours et agrémenté de fenêtres à meneaux, le corps de garde, ainsi que la chapelle Saint-Jean de style gothique flamboyant.

Le Logis seigneurial

Au fond de la cour d’honneur,  le logis seigneurial, partie la plus ancienne du château dont les vestiges datent du XIVe siècle fut rénové par le seigneur Bernardin de Clermont au XVIe.
Le logis comptait trois étages et deux sous-sols voûtés, desservis par la tour des escaliers. Le sous-sol était consacré aux cuisines et aux bugadières (endroit où l’on faisait la lessive) dont des vestiges sont encore visibles aujourd’hui. Cette partie a été entièrement consolidée et certaines tours restaurées.
A découvrir, la tour du donjon et la tour des escaliers.

Le corps de Gardes

Le rez-de-chaussée est percé de deux portes à plein cintre. La première est surmontée d’un écusson des Clermont martelé pendant la Révolution de 1789.
Un griffon et un lion mutilés se tiennent à l’entrée, ils portent les insignes des Clermont.
À l’intérieur du corps de Gardes, se succèdent 3 salles voûtées dont une jouxtant la chapelle qui faisait office de sacristie. À l’étage, une salle de plus de 300m² compte 7 croisées (fenêtres à meneaux et croisillons). Au fond de la salle des Gardes s’ouvre une fenêtre à meneaux, donnant sur la chapelle, permettant d’entendre l’office.
Cette salle a été entièrement restaurée.

La chapelle Saint-Jean

Cette chapelle a été construite au début du XVIe siècle par Bernardin de Clermont (1440-1522).
La chapelle Saint-Jean et sa façade de style gothique flamboyant faite de calcaire rose dit « marbre de Guillestre » atteste de la richesse de ses nouveaux propriétaires. Sur les vitraux, figurent les blasons des différentes familles de seigneurs successivement propriétaires du château.
La chapelle est classée Monument Historique en 1897 lors de son rachat par Joseph Roman. L’intérieur de la chapelle ainsi que la toiture ont été restaurés entre 1964 et 1965.
A découvrir la statue de la Trinité, celle de l’ange, la litre funéraire, la piscine liturgique, les fenêtres à meneaux, les vitraux et a crypte funéraire (chapelle souterraine).

  

La renaissance du Château

En été, le château propose des animations et festivités telles que les Fêtes Médiévales ;

Visites guidées, concerts, expositions, éclairages nocturnes et spectacles médiévaux se déroulent dans un décor moyenâgeux.

Aujourd’hui, la restauration continue. Des travaux permettant de rendre la pièce de l’ancien pressoir accessible au public pour des manifestations culturelles sont actuellement en cours. 

Réservation à l'Office de Tourisme à Tallard au 04 92 54 04 29

 

Source : Mairie de Tallard 

 

Château de Taillard

Rue du Château,

05130 Tallard

 

Tél. : 04 92 54 04 00

 

https://www.ville-tallard.fr/fr/decouvrir/chateau-et-patrimoine/

 

 

 

 

 


Pour aller plus loin...

La Chapelle du Chateau de Tallard. Sa restauration intérieure Sa réconciliation

Tallard et son Chateau

À voir également dans le département

L'Abbaye de Rosans

Abbaye de Rosans : des sœurs installées dans une ancienne ferme agricole !

placeRosans - Hautes-Alpes 
label Cultes religieux, mystiques & païens  
Le Musée du Soum

Le Musée du Soum

placeSaint – Véran – Hautes-Alpes 
label Musées & Collections  
Gap

Gap, sur la Route Napoléon

placeGap – Hautes-Alpes
 
label Bastides, Villes & villages  
Habitat traditionnel, quartier du Villard

Saint-Véran, le pays où le coq picore les étoiles...

placeSaint-Véran – Hautes-Alpes 
label Bastides, Villes & villages  

Découvrez les régions du Grand Sud