La plus vieille halle de France est à Grenade

La plus vieille halle de France est à Grenade.
La halle couverte est classée monument historique depuis le 5 décembre 1979 et occupe l'îlot central de la bastide.
Comme la plupart des bastides du Sud-ouest, Grenade a sauvegardé sa halle car c’est un lieu de rencontre de toutes les générations et cela depuis des siècles.
Elle est chère au Grenadains qui s'y retrouvent pour le marché du samedi matin, la foire annuelle de la Saint-Luc et les bals de l'été, ainsi que d’autres manifestations qui s’y tiennent régulièrement.
En 1417, le roi Charles VI avait permis aux consuls « d’avoir et de faire une horloge avec cloche ».
En 1992 et 1993, le sol ainsi que les piliers ont été rénovés et restaurés.
La grande rénovation est en marche.
Deuxième halte obligatoire à Grenade : l'église Notre-Dame de l'Assomption.
De style gothique languedocien, elle abrite des tableaux d'une assez grande dimension, presque tous peints par le chevalier Rivalz et provenant de l'abbaye de Grand Selve, entièrement détruite aujourd'hui.
L'orgue Cavaillé-Coll est considéré comme un instrument remarquable.
L'église est classée depuis 1951.
Grenade-sur-Garonne est une bastide à la campagne, mais Grenade est aussi à 30 kilomètres de la grande métropole qu’est Toulouse, et à 20 kilomètres des chaînes d’assemblage d"Airbus.
L'ancien Maire, Rémy André, résumait bien l'esprit de la ville : « Il nous faut conserver le charme et le plaisir de vivre ici, tout en conciliant cet art de vivre avec les défis économiques et agricoles de ce siècle ».

 

Halle de Greenade

40 Rue Victor Hugo,

31330 Grenade

www.mairie-grenade.fr


Pour aller plus loin...

Notes historiques et renseignements divers sur la ville de Grenade et les communes du canton - depuis la fin du XIIIe siècle jusqu'à nos jours

Cliquez sur l'image

La ville de Grenade-sur-Garonne, « tracée sous la forme d'un damier, au milieu d'une plaine non moins remarquable par sa belle culture que par sa grande fertilité », a gardé aujourd'hui encore le cachet de son authenticité : ses habitants et ses visiteurs voient surtout des témoignages du passé dans son église qui date sans doute de la fondation de l'agglomération (fin du XIIIe siècle) et dans sa halle imposante (XVIe), mais J.-P. Claverie, « de Grenade », dans cet ouvrage d'une grande richesse, leur donne bien d'autres informations. Composé comme un triptyque (d'abord la ville, ensuite le panorama de la commune et son histoire, enfin les autres communes du canton), son livre montre ce terroir de Haute-Garonne, proche de Toulouse et de Montauban, sous tous ses aspects : l'auteur y relate en effet la fondation de la localité par Eustache de Beaumarchais et Pierre Alfarici, l'abbé du monastère de Grand Selve, en 1291, évoquant aussi les maisons primitives et les fortifications ; puis, il fait le tour complet du terroir et de ses activités au fil des siècles : population, superficie et Grenade intra-muros, monuments et bains, lavoir et abattoir, marchands et artisans, établissements religieux et hôtel-Dieu...
Il retrace aussi les moments cruciaux vécus par tous les habitants de la cité et du canton autrefois, depuis « les Anglais sur les frontières de la province » (1359) jusqu'à la bataille de Toulouse (1814), en passant par la présence du comte de Poitiers à Grenade (1360), celle du roi Charles VII (1442), le siège du parlement de Toulouse dans la ville (1502), les troubles fomentés par... © Micberth

À voir également dans le département

Cachou, Cachou Lajaunie... han... han... !

placeToulouse - Haute-Garonne 
label Gens d'ici Made in Grand Sud  

Cité de l'Espace : il y a 50 ans, la lune

placeToulouse – Haute-Garonne 
label Musées & Collections  

La Confrérie des Tastos Mounjetos

placeSaint-Gaudens - Haute-Garonne  
label Fêtes & festivals, confréries  

Luchon, « La Reine des Pyrénées »

placeBagnères-de-Luchon – Haute-Garonne  
label Bastides, Villes & villages  

Découvrez les régions du Grand Sud