Rocamadour, œuvre d'un génial architecte, sacrée de toute éternité

Vertigineux...

Bâtie en paliers successifs, Rocamadour, cité médiévale accrochée à la falaise, au-dessus d’un canyon où coule la rivière Alzou, suscite l’admiration des visiteurs depuis des siècles.
Déjà, au Moyen-Age, les pélerins venaient de l’Europe entière pour prier dans la cité, le village abritant les reliques de Saint-Amadour et étant le sanctuaire de la Vierge Noire.
Rocamadour est traversée d’une rue, la rue de la Couronnerie, très animée, bordée de boutiques et de belles demeures.
Le visiteur parvient ensuite devant un escalier monumental de 233 marches qui s’élève au cœur de la cité, un parvis qui accueille sept églises et chapelles dont la chapelle Notre-Dame, une pure merveille. 
Elle renferme la Vierge Noire, petite statuette de bois noir, « frêle mais dégageant une force spirituelle étonnante ».  
A voir également la Basilique Saint-Sauveur et la Crypte Saint-Amadour, inscrites toutes deux au patrimoine mondial de l’Unesco pour leur importance dans le pèlerinage de Saint-Jean de Compostelle.
Rocamadour vaut le détour également pour son château qui offre une vue extraordinaire sur la cité.

 

Un peu d'Histoire...

Les origines de Rocamadour sont bien  mystérieuses. L'habitat humain très ancien et les grottes ornées de peintures témoignent d'une vie préhistorique, et les spécialistes évoquent la présence d'un sanctuaire pré-chrétien.
Une légende attribue même l'origine du pèlerinage à Zachée qui serait venu s'y retirer. Plus vraisemblable, mais sans preuve, une tradition raconte qu'un ermite, Saint-Amadour, aurait passé de nombreuses années dans cet endroit qu'on appelait le Val Ténébreux et qui aurait alors changé de nom.

Ce qui est sûr, c'est que, dès avant l'an mill, on venait en ce lieu prier la Vierge Marie.

 

Le Livre des Miracles

Selon de Livre des Miracles écrit en 1172, Notre-Dame de Rocamadour guérissait les maladies, délivrait les prisonniers, sauvait les marins et protégeait aussi pendant les guerres.

C'est pour cette raison que l'on peut voir des maquettes de bateaux suspendues et des fers de prisonniers dans la chapelle Notre-Dame.

Les foules qui se rendaient à Rocamadour venaient de tous les pays d'Europe. Les plus grands Saints et Rois côtoyaient les malfaiteurs qui faisaient un pèlerinage d'expiation, en se débarrassant de leurs chaînes.  Les rescapés de naufrage en mer y déposaient des ex-voto de bateaux et les infirmes et malades guéris y suspendaient leurs béquilles. 

 

La Légende de Durandal

Au VIIIe siècle, le preux chevalier Roland, neveu de Charlemagne, livre bataille à Roncevaux contre les Sarrasins. Lors de ce célèbre combat, il est grièvement blessé. Voyant sa mort approcher, Roland tente de briser son épée nommée Durandal contre un rocher pour éviter que l’ennemi ne s’en empare. Mais la lame reste intacte. Roland fait alors appel à l’archange saint Michel et lance son épée de toutes ses forces. Celle-ci franchit miraculeusement plusieurs centaines de kilomètres pour se planter dans le rocher de Rocamadour où l'on peut encore la voir aujourd'hui.

 


www.rocamadour.com

 


Pour aller plus loin...

Les miracles de Notre-Dame de Rocamadour au XIIe siècle

Cliquez sur l'image

Roc-Amadour: Étude Historique Et Archéologique

Cliquez sur l'image

Les Restaurations des sanctuaires de Rocamadour : à l'époque de Louis-Philippe et de Napoléon III

Cliquez sur l'image

Rocamadour (Histoire de Notre-Dame de)

Cliquez sur l'image

Alors que son aspect sauvage et ses abords difficiles semblaient destiner ce coin de terre à demeurer le séjour des bêtes fauves dans les broussailles d'une vallée ténébreuse, celui-ci est devenu, non sans miracle, le centre du culte de la Vierge Marie. Zachée, surnommé Amator s'y réfugia, érigea sous un rocher qui surplombe, un autel à la mère de Dieu et consuma ses derniers jours dans l'amour de Jésus et de Marie. De lui, le village tira son nom. Il devint le lieu du premier pèlerinage en l'honneur de la Vierge et reçut la visite des rois et des princes, des évêques et de saints illustres. Les papes honorèrent de faveurs insignes le glorieux sanctuaire dans lequel vinrent s'accumuler l'or, l'argent et les richesses du monde. Les peuples captivés par les innombrables miracles affluèrent pendant de longs siècles. Au VIIIe siècle, Roland, le paladin de Charlemagne serait venu à Rocamadour, offrant sa célèbre épée Durandal et la rachetant son poids d'argent pour aller combattre les Maures en Espagne. Puis, en 1166, alors que l'on creusait la fosse d'un habitant qui avait demandé à être enseveli à l'entrée de la chapelle, on découvrit le corps de saint Amadour qui fut alors exposé à la vénération des fidèles. Les miracles se multiplièrent et des points les plus éloignés de la France, de la Belgique, de l'Allemagne et de l'Espagne, des foules affluèrent. Des dons remarquables permirent de construire des édifices sacrés et d'élever les remparts et la citadelle qui protégeaient Rocamadour. Le sanctuaire fut régulièrement dévasté mais... © Micberth
Rocamadour

Cliquez sur l'image

Rocamadour, la cité des miracles, se dresse au flanc d'une falaise abrupte qui rompt brutalement le relief de molles collines du causse de Gramat séparé, plus au nord, du causse de Martel, par la vallée de la Dordogne. L'eau, si rare à la surface des causses, est bien présente en leur sous-sol, creusant nombre de gouffres et de gorges qu'occupèrent les hommes dès les temps préhistoriques. Plus tard, d'autres hommes bâtirent villages, abbayes et châteaux, dont, malgré les vicissitudes de l'histoire, bon nombre ont été conservés tout comme les traditions de cette terre du haut Quercy.

À voir également dans le département

La Forêt des Singes de Rocamadour

placeRocamadour - Lot 
label Z'animaux  
Musée de L'Insolite

Le très, très étonnant Musée de l’Insolite, un peu fou quoi...

placeCabrerets – Lot 
label Gens d'ici Musées & Collections Etonnant... non ?  

Le Musée du Rail de Cajarc

placeCajarc -Lot 
label Musées & Collections  

Le Musée du machinisme agricole et automobile

placeSalviac - Lot  
label Musées & Collections  

Découvrez les régions du Grand Sud