Saint-Félix-de-Tournegat, balcon sur les Pyrénées

Saint-Félix-de-Tournegat, est l’un des deux seuls villages de l’Ariège organisé en circulade…

Autour de l’église, les maisons forment, depuis l’an mil, une véritable enceinte fortifiée.

Selon Marina Salby, animatrice du patrimoine au Pays d'art et d'histoire, « Les maisons sont mitoyennes et, du coup, forment un rempart. Vers l'an mil, pour des raisons de sécurité notamment, les gens vont se réunir autour des châteaux et des églises, autour d'un pouvoir. A Saint-Félix, c'est autour de l'église. Pourquoi en rond ? On ne le sait pas…»

Cette circulade , à laquelle on accède uniquement à pied, est constituée de six maisons et de la mairie. « Mais il y a aussi un deuxième niveau de circulade, à l'extérieur du cœur du village. Ce niveau constituait dans le passé les fossés du castrum », selon certains élus.

A noter, que l’église et le cœur de village sont inscrits au titre des Monuments historiques.

Petite anecdote, preuve de l'attachement des habitants à «leur» vue sur les Pyrénées, un ancien, répondant au prénom de Raymond, avait fait une demande étonnante : « Pour continuer à contempler les Pyrénées, je veux être enterré debout ! »

Le cimetière... offre un spectaculaire point de vue…

Autre atout touristique de ce village, il est un véritable balcon sur les Pyrénées, offrant de nombreuses randonnées aux visiteurs, à pied, à cheval ou en VTT.

Autre curiosité, une cloche. la plus ancienne des cloches de l'église de Saint-Félix date de 1697. Dessus, y est inscrit « Que Saint-Félix nous défende de la peste, de la faim, de la guerre et de la tempête ».

L’entrée actuelle, composée de quelques marches, occupe l’emplacement d’une porte qui, jusque dans les années 1970, était surmontée d’un passage fermé. On voit encore sur le côté sud les pierres en saillie (corbeaux) qui le supportaient.

L'ensemble du village avec ses fossés est inscrit au titre des Monuments Historiques depuis le 27 mai 1993.

 

Le « camp des toupis »

Il s’agit d’une nécropole constituée de cercles de pierres en surface et d’urnes enterrées. On la rattache à la Protohistoire (du 3e au 1er millénaire avant notre ère). C’est à partir du XIIe siècle que des familles portent le nom du village. En 1176, Pierre de Saint-Félix rend hommage au comte de Foix pour son castrum de Saint-Félix. Après avoir été donné aux seigneurs de Lévis après la croisade contre les cathares, le village entre dans la baronnie de Lapenne constituée en 1300 par Thibaut 1er de Lévis, baron de Montbrun.

La commune a été marquée par deux faits historiques. D'abord, il est devenu un lieu important du catharisme en 1242. Le curé a en effet accueilli deux faydits qui avaient participé au massacre de deux inquisiteurs à Avignonet-Lauragais. Un accueil très risqué pour l'époque. Saint-Félix est aussi un haut lieu de la Résistance. Dans la ferme de Four, 1 km à l'est du village, furent notamment cachés le commandant Bigeard et cinq autres combattants avant la Libération de Foix.

 

 

La Mairie

Le village

09500 Saint-Félix-de-Tournegat,

Tél. :  05 61 68 68 29

 

 stfelixdetournegat@wanadoo.fr

 

 

https://www.youtube.com/embed/yIcFz2niCvA?si

 

À voir également dans le département

Les Cascades pétrifiantes de Roquefort-les-Cascades

placeRoquefort-les-Cascades - Ariège 
label Curiosités naturelles  
Le château  de Saint-Béat

Le château de Saint-Béat et sa chapelle, site remarquable et préservé

placeSaint-Béat - Haute-Garonne 
label Châteaux & Monuments  
La dent de Sainte Apollonie

La dent de Sainte Apollonie

placeLézat-sur-Lèze – Ariège 
label Saints, guérisseurs et autres miracles... Etonnant... non ? Cultes religieux, mystiques & païens  

Découvrez les régions du Grand Sud