Le château médiéval de Mauvezin, ode à Gaston Febus

Construit sur un éperon rocheux, cette superbe forteresse bâtie à partir du XIIe siècle, a été achevée à la fin du XIVe par Gaston Febus.

Le château de Mauvezin domine toute la voie Toulouse-Bayonne depuis son donjon crénelé.

 

Un peu d’Histoire…

Le premier château avait été construit sur une motte castrale artificielle, vraisemblablement au XIe siècle. D’une hauteur de 3 mètres, le château était en bois et consistait en une tour entourée de palissades.  

Au pied du château, deux basses-cours protégées par des fossés et fermées de palissades, abritaient des maisons dont la plus grande, située côté sud, avait d’une largeur de 12 mètres environ a été agrandie par Gaston Febus, au XIVe siècle, pour lui donner sa forme actuelle. La seconde est occupée par le cimetière construit en 1849.

Le château dominait le village qui était également fortifié par des palissades jusqu’à l’emplacement de l’église actuelle. On y voit des traces de fortifications de chaque côté de la route qui monte au château.
Le château est cité pour la première fois dans un texte du 12 mars 1083, dans un pacte de paix entre Sanche de Labarthe et Béatrix, comtesse de Bigorre. Situé sur la frontière entre la Bigorre, le Comminges, l’Armagnac, Aure et Labarthe, il a servi plusieurs fois de gage pour garantir la paix, comme en 1232 lorsque la comtesse Pétronille de Bigorre l’a donné au comte de Comminges.  
Disputé pendant la guerre de Cent ans, il a fait l’objet d’un siège, mené en 1373 par le duc d’Anjou, frère du roi Charles V, et raconté par le chroniqueur Froissart. En 1379, il est donné à Gaston Febus qui l’ajoutera à son pays du Nébouzan.  
Le mur d’enceinte, flanqué de contreforts, a été vraisemblablement construit au XIIIe siècle. Il arrivait au niveau de la cour actuelle. Gaston Febus édifia le donjon de 37 mètres de haut et rehaussa les remparts. Jean de Foix-Grailly l’aménagea en résidence comtale et apposa sa fière devise « j’ay belle dame » sur la plaque héraldique située au-dessus de la porte d’entrée. Après sa mort, il ne servit plus guère, si ce n’est de prison pendant les guerres de religion.   
Bien national à la Révolution, il devint, on ne sait comment, propriété de la commune et servit de carrière aux habitants de Mauvezin. En 1862, Achille Jubinal, député des Hautes-Pyrénées, le racheta à la commune afin de le restaurer, mais n’eut pas le loisir de commencer les travaux. Ses héritiers le vendirent en 1906, à Albin Bibal, maire et conseiller général de Masseube, qui y entreprit des travaux de consolidation afin de l’ouvrir au public. Le 28 mars 1907, il le donna à l’Escòla Gaston Febus qui le possède toujours. L’association a lancé un vaste programme de restauration.   

  

Le château aujourd’hui

La cour intérieure est un parfait exemple de l’architecture militaire médiévale, où sont exposées des répliques de machines de guerre.

Un guide en costume d’époque révèle aux visiteurs l’histoire du château.

Dans les salles, vous découvrirez le mode de vie de l'époque, le musée et les expositions permanentes, comme celle sur Gaston Febus, ou temporaires. Une boutique propose des articles cadeaux et des ouvrages littéraires, historiques et artistiques.

Toute l’année, des journées à thèmes sont organisées pour les enfants des écoles (visites et ateliers pédagogiques: héraldique, mesures et monnaies, archéologie).

En été, vous pourrez participer à de nombreuses manifestations tous les dimanches et jours fériés : jongleurs, musiques et chants médiévaux, théâtre....

Le château de Mauvezin est propriété de l'association Escòla Gaston Febus.

 

Le château est ouvert tous les jours (jours fériés compris, pour le groupes de plus de 10 personnes, la réservation étant obligatoire au 05 62 39 10 27. 

 

Château de Mauvezin

10, rue du Château,

65130 Mauvezin

Tél. : 05 62 39 10 27

Château.mauvezin65@wanadoo.fr

 

https://www.chateaudemauvezin.fr/


Pour aller plus loin...

Le Château-fort de Mauvezin - La Bigorre dans l' Histoire.

LE CHATEAU FORT DE MAUVEZIN

À voir également dans le département

Le lac d'Oredon

Louane, le clip dans les Pyrénées

placeSaint-Lary - Néouvielle – Hautes- Pyrénées
 
label Made in Grand Sud  

Sur un arbre perchées...

placeAyros-Arbouix – Hautes-Pyrénées 
label Etonnant... non ?  

La Petite Amazonie des Pyrénées ou Gourgue d'Asque

placeLes Baronnies – Hautes-Pyrénées
 
label Curiosités naturelles  
Le Pont sur les deux rives du Gave

Le souvenir de Napoléon III et le dessin de Victor Hugo

placeLuz Saint Sauveur - Cauterêts - Hautes Pyrénées  
label Légendes, histoires & Trésors Cultes religieux, mystiques & païens Châteaux & Monuments Bastides, Villes & villages  

Découvrez les régions du Grand Sud