Abbaye de Rosans : des sœurs installées dans une ancienne ferme agricole !

De la ferme... à l’abbaye !

Nous sommes en 1967, quand un groupe de bénédictines arrive en Provence pour fonder l’abbaye de Jouques. Dans ce petit coin de paradis, le nombre de vocations est tel que la communauté grandit vite, et qu’il faut bientôt trouver une solution !

Finalement, en 1992, une partie de la communauté de l’abbaye de Jouques se détache donc et s’installe dans les Hautes-Alpes, à Rosans. Sur place, les bénédictines y trouvent une vieille ferme, dont le nom est un petit clin d'œil de leur fondateur : « Baudon », qui signifie Benoît. Pelles et pioches à la main, c’est parti pour rénover le lieu ! Grâce à leur détermination mais aussi à de nombreux donateurs, la vie monastique peut commencer dès 1999. Très vite, Rosans rayonne, et la communauté s’agrandit de plus en plus.

En 2002 le monastère devient officiellement une abbaye : une abbesse est élue, et la communauté devient indépendante par rapport à l’abbaye de Jouques, même si elles restent sœurs de cœur !

L’abbaye prend alors le nom de l’abbaye Notre-Dame de Miséricorde de Rosans.

  

À Rosans, il y a trop de fruits pour chômer !

Aujourd’hui, la communauté de l’abbaye de Rosans compte encore 28 moniales, et leur quotidien est rythmé par la règle de saint Benoît : Ora et labora (prière et travail). Évidemment, en plus de leurs 7 offices religieux par jour chantés en grégorien, les sœurs de Rosans consacrent beaucoup de temps au travail manuel et à l’artisanat monastique. C’est tout nouveau pour elles, mais elles sont dynamiques, et ont choisi une grande place pour le travail agricole, directement au contact de la nature, « création de Dieu » ! Les voilà tantôt :

-               à la cueillette de fruits pour en faire des compotes ou des bocaux

-               auprès des ruches pour en extraire un bon miel

-               aux champs pour la moisson de leur petit épeautre, etc…

Vous pouvez retrouver les produits de l’abbaye de Rosans en ligne, ou bien sur place.

 

« Notre-Dame de Miséricorde »

Savez-vous d’où vient le nom de l’abbaye (Notre-Dame de Miséricorde) ? En fait, il rappelle la dévotion d’une des premières sœurs à la miséricorde divine ? Pour la petite histoire, pour continuer à perpétuer cette dévotion, un cierge brûle en permanence devant la statue Notre-Dame de la Miséricorde, dans la chapelle de l’abbaye ! Aussi, elles fêtent tous les ans le dimanche de la Miséricorde. En 2022, ce sera le 24 avril.

 

Abbaye Notre-Dame de Miséricorde de Rosans

Baudon

05150 Rosans

http://www.abbayederosans.fr/

 

À voir également dans le département

La Chapelle des Pétètes

La Chapelle des Pétètes, chapelle des Amoureux...

placeL’Aubérie – Hautes-Alpes 
label Edifices remarquables Légendes, histoires & Trésors Etonnant... non ? Cultes religieux, mystiques & païens  
L'Abbaye de Rosans

Abbaye de Rosans : des sœurs installées dans une ancienne ferme agricole !

placeRosans - Hautes-Alpes 
label Cultes religieux, mystiques & païens  
Gap

Gap, sur la Route Napoléon

placeGap – Hautes-Alpes
 
label Bastides, Villes & villages  
Collégiale de Briançon

Collégiale de Briançon : l'horloge au plafond et autres cadrans

placeBriançon - Hautes Alpes 
label Edifices remarquables Etonnant... non ? Cultes religieux, mystiques & païens  

Découvrez les régions du Grand Sud