L’Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux, dans la tradition mais aussi sur iTunes

Un peu d'Histoire...

L’histoire de l’Abbaye du Barroux commence en août 1970. Un moine bénédictin, Dom Gérard Calvet, quitte l’abbaye de Tournay pour trouver une vie monastique qui lui corresponde mieux. Direction Bédoin, un petit village provençal. Ainsi, il commence une vie de moine solitaire, mais tout en suivant la règle de saint Benoît.

Mais trois jours après son arrivée, un premier jeune homme frappe à sa porte. Puis un autre, et encore de nouveaux : une communauté se forme alors !

Dès 1971, le prieuré en ruine est ainsi rénové pour accueillir la nouvelle petite communauté : 11 moines ont en effet déjà rejoint Dom Gérard.

En 1977, les moines sont vraiment trop nombreux, et sont obligés de déménager. Cela n’est pas dramatique, puisqu’ils trouvent un petit coin de paradis : un terrain de trente hectares entre le Mont Ventoux et les Dentelles de Montmirail…

Mais il faut de l’argent, et les moines n’en ont pas suffisamment. Heureusement, Dom Gérard parvient assez facilement à trouver des bienfaiteurs, et la première pierre de l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux est posée en 1981 !

En 1989, le Barroux devient officiellement une abbaye. Un an après, en 1990, une partie de la communauté se rend au Vatican pour une audience privée avec le pape de l’époque, Jean-Paul II.

Cet évènement est une vraie marque de reconnaissance de la nouvelle abbaye du Barroux par le Saint-Siège. 

En 2008, l’abbaye rejoint la confédération bénédictine, dont le but est de promouvoir la vie monastique selon la règle de saint Benoît.

Dom Gérard n’imaginait pas, en venant s’installer en Provence, que cela prendrait une telle ampleur !

En 2000, la communauté compte plus de soixante moines. Il faut donc trouver une solution, et huit moines partent fonder un nouveau monastère : Sainte-Marie de la Garde.

Ce sont les deux seuls monastères en France dont les moines portent la tonsure ! 

 

L'Abbaye aujourd'hui...

Aujourd’hui, la communauté compte 55 frères bénédictins. Ils vivent selon la règle de saint Benoît : « ora et labora », prière et travail. 

Côté prière, leur quotidien est rythmé par huit offices, chantés en grégorien. Le premier office est à 3h30 ! 

Côté travail manuel, les moines sont bien occupés, notamment par :

- les travaux pour la vie et l’entretien de la maison : la boulangerie, la menuiserie, l’infirmerie, la cuisine, la reliure, le potager et le verger

- l’hôtellerie pour l’accueil des pèlerins et des hôtes de passage

- la culture de leurs vignes : en effet, les moines de l’abbaye du Barroux sont vignerons depuis 1985. Mais en 2015, cela a pris une toute autre dimension avec leur cuvée « Via Caritatis », la voie de la charité. C’est un projet qui rassemble les moines et les moniales de l’abbaye Notre-Dame de l’Annonciation, située à proximité de l’abbaye Sainte-Madeleine, ainsi que les vignerons voisins. Ils peuvent ainsi mettre en valeur la Création, et soutenir le vignoble local !

 

Trois petites infos en plus

Si vous vous baladez dans le magasin à l’entrée de l’abbaye du Barroux, vous remarquerez que les rayons présentent notamment du pain, de l’huile et du vin. Coïncidence ? Eh non, en fait, les moines du Barroux ont à cœur de produire ces aliments de base du temps de Jésus ! On vous recommande notamment leur pain aux noix, à tomber par terre !

Une autre particularité de l’abbaye du Barroux, c’est d’être à la fois moderne tout en restant les deux pieds dans la tradition monastique :

  • Dom Gérard, le fondateur, a effectivement initié une vie monastique fidèles aux traditions anciennes. Par exemple, si vous assistez à un office sur place, vous remarquerez que les chants sont en grégorien ! Ou encore que les pères portent encore la tonsure…
  • Et à côté de ça, l’abbaye a une application sur smartphone « Barroux », et leurs enregistrements de chants grégoriens sont sur iTunes ! 

Dernière nouveauté : en 2019, les moines ont lancé un grand chantier d’agrandissement, qui prévoit 4000m2 d’extensions ! Leur but est notamment d’accueillir plus d’hôtes, et aussi de pouvoir garder le plus longtemps possible les frères les plus âgés, avec la construction d’une grande infirmerie.

Les travaux avancent bien, à tel point que parfois les moines sont obligés de demander aux ouvriers d’arrêter le bruit des machines le temps d’un office ! 

 

Abbaye bénédictine Sainte-Madeleine du Barroux

1201 Chemin des Rabassières,

84330 Le Barroux

Tél. : 04 90 62 56 31

 

https://divinebox.fr/categorie-produit/producteurs/abbaye-du-barroux/

 

 

 

À voir également dans le département

Le Musée extraordinaire de Georges Mazoyer

placeAnsouis - Vaucluse 
label Musées & Collections  

Thomas Davidson Noton (Dean Noton), le conseiller (à lunettes) de Renaud

placeL'Isle-sur-la-Sorgue - Vaucluse 
label Gens d'ici  

Caderousse, l’île verte cernée d'une digue imposante

placeCaderousse – Vaucluse 
label Bastides, Villes & villages  
L'église

La Crucifixion, tableau sauvé du Louvre

placeVenasque - Vaucluse 
label Cultes religieux, mystiques & païens  

Découvrez les régions du Grand Sud