L’Abbaye-école, Dom Robert et Hugues Aufray

Sorèze est située au pied de la Montagne Noire, à 6 km à l'est de Revel, sur le Laudot, limitrophe des départements de l'Aude et de la Haute-Garonne.

Dans le triangle Albi-Toulouse-Carcassonne,  en bordure de la plaine du Lauragais, en Pays de Cocagne et au pied de la Montagne Noire, Sorèze offre une palette de paysages haute en couleurs.

Station classée au passé prestigieux avec son Abbaye-école, Monument Historique, témoin de douze siècles d’intelligence et de mémoire, le Clocher Saint-Martin, les maisons à pans de bois et à encorbellements au cachet remarquable, le lac de Saint-Ferréol, sur les hauteurs, construit pour alimenter le Canal du Midi, inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, le Musée du Verre et son importante collection de verreries anciennes…

 

 L’Abbaye-école de Sorèze

Cette abbaye bénédictine, fondée en 754 au pied de la Montagne Noire, doit sa renommée au mode d’enseignement novateur qu’elle pratique dès le XVIIe siècle jusqu’à sa fermeture en 1991. 

Sa notoriété est telle qu’elle est érigée sous Louis XVI en École royale militaire et accueille en ses murs des élèves venus du monde entier. 

Elle est dirigée au cours du XIXe siècle par le R.P. Lacordaire.

Un parcours muséographique met en scène les lieux et les objets qui témoignent de l’histoire de ce site prestigieux.

  

Le Musée Dom Robert

Depuis 2015, Sorèze, dans le Tarn accueille le Musée Dom Robert, un espace dédié à la tapisserie du XXe siècle.
Ce musée s’étend sur 1500 m2 intégré dans une aile rénovée de l'abbaye-école a été conçu par le cabinet d’architecte italien « n’studio ».
Il met en scène l’œuvre originale de Dom Robert, confrontée à d’autres œuvres d’artistes qui ont également participé au renouveau de la tapisserie d’Aubusson, parmi lesquels Lurçat, Prassinos ou Tourlière. L’œuvre de Dom Robert a été une source d’inspiration pour la conception du Musée.

Dom Robert
Dom Robert, né Guy de Chaunac Lanzac (1907-1997) moine bénédictin de l’Abbaye d’En Calcat, située à Dourgne dans le Tarn, est un des maîtres de la tapisserie du XX siècle.

En 1941, sa rencontre avec Jean Lurçat, impressionné par ses premières œuvres, enluminures et aquarelles, décide de sa vocation de peintre cartonnier. Ses œuvres sont tissées à Aubusson chez Tabard puis chez Suzanne Goubely. Entre 1947 et 1958, il continue son œuvre au monastère de Buckfast en Angleterre et, diffusé par de grandes galeries comme La Demeure à Paris et connaît un succès grandissant.

Son œuvre foisonnante, très colorée, s’inspire de la nature et exalte la faune et la flore de la Montagne Noire, ultime contrefort du Massif central.

Dom Robert se plaisait à dire « Dans une tapisserie, on se promène… Une promenade sans but précis, on se plaît à flâner. Un détail vous conduit vers un autre. En somme, la tapisserie est davantage un art du temps. Art du temps par sa facture aussi, art de longue patience… ».

La muséographie permet de comprendre le processus de création d’une tapisserie - du dessin préparatoire à l’œuvre achevée - et de rendre hommage au savoir-faire des lissiers d’Aubusson, classé par l’Unesco patrimoine culturel immatériel de l’Humanité depuis 2009.

 

Hugues Aufray

L'enfant du pays souhaitait souffler ses 90 bougies en 2019 dans le village où il a été élevé par les Dominicains entre 1941 et 1946, et auquel il est resté très attaché.

Il a été élevé avec ses deux frères à l'école de Sorèze. 

Sa formation en musique, en dessin et en poésie l'a beaucoup inspiré, ses professeurs aussi. 

Hugues Aufray avait  déjà donné plusieurs concerts dans la cité. 

Le dernier avait  eu lieu dans l'abbatiale transformée en auditorium. En 2017, il était  venu inaugurer une plaque commémorative sur sa maison d'enfance de la rue de la République.

 

 

 


Pour aller plus loin...

Vacances en Tarn généreux: Sorèze

Cliquez sur l'image

Voici un livre pour vous, pour vos proches parents ou pour offrir en retour de vacances à ceux que vous aimez et avec qui vous souhaiteriez partager la beauté et la détente de vos meilleurs moments de vacances. Cet ouvrage est fait de pensées zens, de poèmes, d'humour apaisant ainsi que de splendide photos. vous retrouverez dedans le riche patrimoine de la jolie ville de Sorèze dans le Tarn. Ce magnifique patrimoine côtoie, pour notre plus grand bonheur, la douceur d'une nature préservée et rafraîchissante. souvenez-vous en le feuilletant, des instants propices à la méditation ou à la flemmardise à l'ombre des grands arbres et des murs épais et quiet de l'Abbaye... Naturellement, avec ce recueil, vous revivrez aussi peut-être, des moments de plénitudes à la terrasse d'un troquet de charme, une mousse à la main ou peut-être un verre d'eau citronné bienfaiteur, si tel est votre goût... Cet ouvrage est un cadeau idéal à prix tout aussi doux que son contenu. Bonne vacances, bonnes découvertes, bonnes lectures...
Sorèze, une abbaye, une école, un des joyaux du patrimoine de Midi-Pyrénées

Cliquez sur l'image

Une Ville Une Regard Sorèze Tarn Midi Pyrénées

Cliquez sur l'image

Sorèze, l'intelligence et la mémoire d'un lieu

Cliquez sur l'image

Sorèze : Au coeur du Languedoc, une histoire dans l'Histoire

Cliquez sur l'image

Soreze et Ses Environs (Notice Historique)

Cliquez sur l'image

A la lecture de son ouvrage, il apparaît qu'être sorézien fut pour l'auteur un avantage inestimable et que toutes les années qu'il passa dans le fameux collège de Sorèze lui permirent d'ajouter à son travail d'historien cette touche de vécu que rien ne saurait remplacer. C'est fort de ce savoir et de cette expérience qu'il retrace ici l'histoire de sa ville natale et des bourgades environnantes et (naturellement) celle de ce séminaire - il fut longtemps nommé ainsi - dont il fut l'un des élèves les plus brillants, insistant sur le fait que les bénédictins avaient eu, de tout temps, la vocation d'enseigner et qu'ils donnaient gratuitement, bien avant la fondation du collège, des cours de latin aux enfants du pays. Mais les développements qu'il consacre à cette institution prestigieuse, devenue École militaire royale en 1776, renommée dans toute l'Europe et comptant plus de 500 élèves, ne constituent qu'un chapitre de son livre qui est un véritable retour aux sources du passé de Sorèze. Il nous rappelle que la petite cité du Tarn doit son origine à la fondation de l'abbaye bénédictine par Pépin le Bref (757-758), dont il transcrit la charte in extenso. Connu d'abord sous le nom de Notre-Dame de la Sagne, beatæ Mariæ, le monastère qui bénéficie des largesses des puissants excite bien des convoitises : soumis à de nombreux pillages, il est brûlé par les Normands en 864 et il ne renaîtra de ses cendres qu'après plusieurs décennies.
L'abbaye-ecole de soreze. 12 siecles d'histoire et d'enseignement

Cliquez sur l'image

À voir également dans le département

Le Musée d'art sacré de Notre-Dame de la Drèche

placeLescure d'Albigeois - Tarn 
label Musées & Collections  
Le cirque selon Toulouse-Lautrec

Le Musée du Cirque

placeAlbi - Tarn  
label Musées & Collections  

Dame Guiraude, grande dame indomptable

placeLavaur – Tarn 
label Gens d'ici  
La Cité épiscopale

Le Palais de la Berbie

placeAlbi - Tarn 
label Châteaux & Monuments  

Découvrez les régions du Grand Sud