Le château de Gardères reprend vie dans l'enclave

Depuis l'an 2.000,  David Liagre, le propriétaire, se donne sans compter, avec des bénévoles, dans la restauration du Château de Gardères.

Inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques, le Château de Gardères est situé au cœur de ce  village des Hautes-Pyrénées, au sein d'une enclave, un petit territoire  rattaché administrativement aux Hautes-Pyrénées bien que situé géographiquement dans les Pyrénées-Atlantiques. 

Il faut remonter à plusieurs siècles pour comprendre cette particularité géographique et historique : deux territoires bigourdans entourés de terres béarnaises...

On trouve déjà trace du Château à partir du XVe siècle. Il fut reconstruit sur un plan XVIIIe siècle lui donnant son aspect actuel.

 

Un peu d'histoire…

Au XVe siècle la seigneurie des villages de Gardères, Luquet, Seron et Aast appartenait à la maison de Coarraze. Catherine de Coarraze légua cette seigneurie à son fils Gaston de Foix-Carmaing qui la vendit en 1504 à Bernard II de Coarraze.

La seigneurie passa ensuite par héritage aux Castelnau-Laloubêre et fut vendue en 1603 à Antoine d'Incamps, seigneur d'Abêre en Vic-Bilh.

En 1674, Jérôme de Day, marchand de laine, puis trésorier général des finances de la couronne de Navarre, acquit Gardères et sa seigneurie de Louis d'Incamps, marquis de Louvie. 

Après l'intermède de la révolution, pendant laquelle la famille de Day émigra en Espagne, celle-ci revint à Gardères et le Château passa par alliance aux Cazaubon-Lavedan, puis à Marie d'Olce de La lande de Vic en Bigorre le 10 Février 1846. Celle-ci vendit le Château aux enchères à la famille Baqué pour la somme de cinq mille quarante francs en Juillet 

Les années passèrent et le Château finit par être abandonné, oublié, pillé et même squatté, au gré des intempéries, comme la tempête de 1999 qui lui portera un coup dur. 

Oublié, abandonné, et même pillé durant plus de 10 ans, le Château de Gardères vit aujourd'hui, grâce à son nouveau propriétaire David Alexandre Liagre, une « renaissance » et retrouve petit à petit son authenticité d'autrefois. 

Une 4e tranche de travaux comprenant la réfection des murs, de l'enceinte et de la basse-cour du Château a été engagée avec l’aide de ses amis et donateurs regroupées au sein de l‘Association « Gardères 1723 ».

 

Détail insolite : surpris par la nuit, Philippe V, roi d'Espagne, y aurait fait étape le 29 mai 1706 avec sa suite.

 

Association Gardères 1723

1, Place du Château,

65320 Garderes

Tél. : 06 70 27 68 81

 

chateaudegarderes@gmail.com 

 

https://www.chateaudegarderes.com/

 

 

À voir également dans le département

Octave Lapize

Le retour du « Géant du Tourmalet »

placeLe Tourmalet – Hautes-Pyrénées 
label Gens d'ici Légendes, histoires & Trésors Etonnant... non ?  

Comme un air d'Amazonie en Pyrénées

placeLes Baronnies – Hautes-Pyrénées
 
label Etonnant... non ?  

Pyrénées - Mont Perdu, site unique, patrimoine mondial de l’Unesco

placeCirques de Gavarnie, d'Estaubé et de Troumouse, muraille de Barroude - Hautes-Pyrénées 
label Grands sites  

Le vaisseau dans le ciel

placeBagnères-de-Bigorre - Hautes-Pyrénées 
label Curiosités naturelles  

Découvrez les régions du Grand Sud