Les ponts remarquables du Train jaune

Le viaduc pont Sejourné

Le pont Séjourné ou pont de Fontpédrouse est un viaduc ferroviaire permettant à la ligne de Cerdagne de franchir la rivière Têt. 

Conçu par Paul Séjourné, ingénieur des Ponts et Chaussées,sa construction a commencé en 1906 et s'est achevée en 1908. Il fait partie de la première section de la ligne du Train Jaune  à avoir été construite.

L'inauguration aura lieu en même temps que le chemin de fer le 18 juillet 19101.

Il est inscrit  aux Monuments Historiques le 30 décembre 1942.

Il s'agit d'un pont à deux étages d'une longueur de 236,70 mètres séparés par un tablier intermédiaire.

La partie centrale, qui enjambe le torrent, est encadrée par deux piles carrées ornées en leur sommet de créneaux. 

À l'étage inférieur elle présente un grand arc ogival, d'une ouverture de 30 m pour une hauteur par rapport au torrent de 35 m.

 

Le pont de Cassagne ou pont Gisclard 

Le seul pont suspendu ferroviaire encore en service en France. 

Le pont de Cassagne ou pont Gisclard est situé entre la halte de Sauto et la gare de Planès. Il est situé sur le territoire de la commune de Planès.

La construction de la ligne a débuté en 1903. Deux hommes en sont à l'origine, Jules Lax, ingénieur des ponts et chaussées et directeur du service du contrôle à la compagnie du Midi et Emmanuel Brousse, élu conseiller général en 1898. 

Un grave accident survient le 31 octobre 1909 sur le pont suspendu de la Cassagne. Lors des essais de charge la rame chute, provoquant la mort de 6 personnes. 

Le concepteur du pont, le commandant Gisclard, étant victime de cet accident, le pont porte aujourd'hui son nom. 

L'inauguration du tronçon de Villefranche à Mont-Louis a lieu en 1910 et celle de Mont-Louis à Bourg-Madame en 1911. 

La ligne est prolongée jusqu'à Latour-de-Carol en 1927 permettant la jonction avec le réseau espagnol.

En 1929 la ligne allant d'Ax-les-Thermes à Latour-de-Carol est achevée, permettant l'arrivée de trains depuis Toulouse. 

La gare de Latour-de-Carol à la particularité de posséder 3 écartements de voie différents : métrique pour la ligne de Cerdagne, standard (1 435 m) utilisé par la France et large (1 668 m) pour les chemins de fer espagnols.

 

À voir également dans le département

L'Abbaye dans la montagne, Saint-Martin du Canigou

placeCasteil - Pyrénées Orientales 
label Cultes religieux, mystiques & païens Edifices remarquables  

Formiguières
Altitude 1500m – 2400m

placeFormiguières - Pyrénées-Orientales 
label Ski et neige  
La salle blanche

Ces Grottes des Canalettes découvertes par hasard

placeVillefranche-de-Conflent – Pyrénées-orientales 
label Etonnant... non ?  

La Porte de Cerdagne ou l'hommage à Jules Lax

placeSaillagouse - Pyrénées Orientales 
label Gens d'ici  

Découvrez les régions du Grand Sud