La Mothe Saint-Héray, cité de caractère

Le bourg de La Mothe Saint-Héray (de 1850 habitants aujourd’hui) est le fruit de la réunification de deux bourgs au début du XVe siècle : la Mothe, le moins ancien, motte médiévale érigée pour lutter contre les Normands qui allèrent jusqu’à Melle et Saint-Héray, auparavant « Sensiac », datant du regroupement au VIe siècle de familles d’agriculteurs autour d’Arédius qui a donné son nom au bourg. 

Le petit-neveu de Clovis y avait acquis une maison de campagne. 

 

Un patrimoine très intéressant

La Mothe Saint-Héray offre de nombreux points d’intérêt pour les touristes.

L’Orangerie, tout d’abord. Edifié en 1634, par Nicolas Tillon, maître maçon de Richelieu, elle demeure l’unique vestige du château médiéval. Transformée en une riche résidence, la forteresse accueillit d’illustres personnages avant d’être vendue pierre par pierre en 1842. Seule l’Orangerie fut sauvée et obtint en 1925 le classement aux Monuments historiques puis devint, trois ans plus tard, propriété de la commune.

L’église construite lors de la dernière décennie du XVe siècle sur décision de Jacques de Beaumont seigneur de Bressuire, elle fut transformée en Temple de la Raison sous la Révolution et fut donc épargnée. Elle est érigée sur une source intermittente.

Parmi les sites à visiter, il faut citer le Moulin l’Abbé, la Maison des Rosières, les pigeonniers du Couvent des Bénédictines du XVIIsiècle et le pigeonnier-porche, lui aussi, du XVIIsiècle.

A voir également, les places Maillard, du château et du couvent.

Enfin, en sortant du village, en direction de Melle, un rocher déchiqueté, dominant la vallée et ressemblant à un personnage humain est aujourd’hui appelé « Dame de Chambrille », donnant naissance à une légende.

 

Moments forts

Moments forts de la vie de La Mothe Saint-Héray, la Fête traditionnelle des Rosières, la seule, subsistant en France, véritable institution qui a fêté ses 200 ans en 2016 et l’intronisation des Compagnons de la Fouace. La Fouace de La Mothe Saint-Héray est surnommée la Fouace de Rabelais et La Mothe Saint-Héray reconnue comme la Mecque de la Fouace.

 

 

 

Maison de la Haute-Sèvre

Moulin l'Abbé

16, rue du Pont l'Abbé

79800 La Mothe-Saint-Héray

Tél. : 05 49 05 19 19

 

 

http://www.la-mothe-saint-heray.fr/

 


Pour aller plus loin...

Les seigneurs, le château, la terre de La Mothe-Saint-Héray

Cliquez sur l'image

Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces œuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces œuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

À voir également dans le département

La Maison du Marais poitevin

La Maison du Marais poitevin, pour tout comprendre...

placeCoulon – Deux-Sèvres 
label Musées & Collections  
La Tour du Prince de Galles

Thouars, ville d’Art et d’Histoire

placeThouars – Deux-Sèvres 
label Bastides, Villes & villages  

Rivières souterraines…

placeChampdeniers-Saint-Denis et Saint-Christophe-sur-Roc – Deux-Sèvres 
label Curiosités naturelles  
Collégiale Saint-Maurice

Le miracle de Saint-Eloi

placeOiron – Deux-Sèvres 
label Légendes, histoires & Trésors  

Découvrez les régions du Grand Sud