La Dyna Panhard de Bigorre

L'une des petites voitures les plus populaires de l'après guerre est née à Tarbes sous le dessin de Luois Bionier

Louis Bionier, né à Alfortville en 1898, est  l’un des personnages incontournables dans l’histoire de la marque Panhard et Levassor. 

A l’âge de 9 ans Louis Bionier perd son père qui construisait des bicyclettes. Cette disparition le force à quitter l’école deux ans plus tard, après avoir passé son certificat d’étude et à travailler pour aider sa mère. 

Avec son certificat d’étude en poche, il commence en 1915 son parcours professionnel comme apprenti avant de débuter comme ajusteur-outilleur chez Panhard et Levassor.

Il gravit tous les échelons du métier pour entre au bureau d'études.

Pendant la guerre, avec l'ensemble du bureau d'études, Louis Bionier se réfugie à Tarbes où le constructeur s'installe dans un ancien hangar de la SNCF. 

C'est l'époque ou le nouveau directeur technique, Jean Panhard, fils de Paul, pense qu'il faut construire une petite voiture quatre places, traction avant, moteur deux cylindres. 

Il n'est pas question de confondre la Dyna avec une quelconque Renault ou Citroën et pour cela, Louis Bionier invente des formes complexes et baroques. 

Pour qualifier cette Panhard bien singulière, on parle alors communément de style Louis XV, mais en fait elle cumule les avantages offerts par les formes aérodynamiques en matière d'économie et de performances.

Sur ce projet, il travaille avec l'ingénieur Jean-Albert Grégoire car la voiture utilise l’aluminium pour l’auvent et la carrosserie mais garde l’acier pour le châssis. 

La Dyna, est présentée au salon de Paris d’octobre 1946, mais la production ne démarre qu’en 1948 et plus tard en 1950 elle sera déclinée aussi en cabriolet.

À voir également dans le département

L'église

L’église Saint-Barthélémy et la chapelle de la Vierge et leurs étonnantes fresques

placeMont – Hautes-Pyrénées 
label Edifices remarquables  
Louis Bonnier

La Dyna Panhard de Bigorre

placeTarbes - Hautes Pyrénées 
label Made in Grand Sud  

Le refuge de Bayssellance, plus haut des Pyrénées, célèbre ses 120 ans

placeGavarnie - Hautes-Pyrénées 
label Records : Les + et les - Cabanes, maisons, igloos, gîtes et cie  
Notre-Dame du Bon Port

Mais où sont passés les crânes des Templiers ?

placeGavarnie – Hautes-Pyrénées 
label Légendes, histoires & Trésors Etonnant... non ? Cultes religieux, mystiques & païens  

Découvrez les régions du Grand Sud