Cauterets, une gare, western style

Il faut le savoir, la gare de Cauterets est classée aux Monuments historiques depuis le 18 décembre 1981.  
Et son originalité ne fait pas l’ombre d’un doute pour tout visiteur.
Réalisée à l’occasion de l’exposition universelle de 1889 et abritant le Pavillon de la Norvège, le bâtiment a été déplacé et reconstruit à Bordeaux pour être déposé à Cauterets. Il  a été mis en service en juin 1898 et inauguré en avril 1901.

La ligne de Pierrefitte à Cauterets fut déclassée en 1949, le service ferré étant alors remplacé par des autobus.
Long d’une cinquantaine de mètres, construite intégralement en bois, en pichpin ouvragé, est un bâtiment tout en longueur avec un corps central à un étage possédant à ses extrémités deux pavillons à grande porte inscrite dans une arcade en bois. Les planches en bois sont fixées sur une armature de poutres verticales avec des décharges en croix de Saint-André. Une galerie court le long de la façade ouest.

La gare de Cauterets aurait pu être la copie d’une station du Colorado ou du Texas tant le style Western est étonnant. 
Aujourd’hui elle sert notamment de salle pour l’organisation de concerts et de spectacles. 

 

Gare de Cauterets
Place de la Gare,
65110 Cauterets
Tél. : 05 62 92 53 70

 


Pour aller plus loin...

Cauterets/Val D'Azun: RANDO.GU027.

Cliquez sur l'image

Deux géants dominent les vallées des gaves : le Vignemale et le Balaïtous. En une soixantaine de destinations, ce guide propose aux randonneurs, tant peu expérimentés que chevronnés, d'en parcourir les massifs, d'en fouiller sereinement les vallons, d'y faire halte sur des berges accueillantes, de s'élever vers de magistrales cimes.
Accompagner les pêcheurs à Estibe Aute, déguster framboises et myrtilles autour du Bazès, caresser le granit du Cambalès ou de la Cardinquère, saluer les marmottes a Bouleste, jouir de l'ombre des pins sylvestres à Wallon, effleurer le calcaire du Grand Gabizo, s'émouvoir des parterres de rhododendrons à llhéou, goûter les bleus du bassin lacustre de Migouélou, s'enivrer de la quiétude des lacs de Liantran... Après la sueur, savourer ces noms : lac d'Opale, col des Gentianes, Hospitalet ; ou s'en inquiéter : cornes du Diable...
Se rappeler que le Val d'Azun est également dit «Éden des Pyrénées» et qu'au-dessus du Pont d'Espagne se dresse l'impressionnant amphithéâtre d'une célébrissime face Nord. Se dire enfin qu'effort, beauté et complicité s'apprécient à la mesure du pas de chacun, et que telle est l'offrande des Hautes-Pyrénées.
Histoire de Cauterets des Origines a Nos Jours

Cliquez sur l'image

La famille Flurin est une des plus ancien­nes de la vallée de Cauterets, depuis le dix-huitième siècle par les Flurin et Bruzaud, depuis le seizième siècle par les Soubie. Les archives conservées soigneusement dans la bibliothèque familiale, constituent de précieux témoignages sur la vie de la communauté Cauterésienne. René Flurin a publié plusieurs études sur l'histoire de Cauterets : «Cauterets au temps de Louis XVI», «Cauterets au temps de Napoléon et de la Reine Hortense», «Cauterets au temps de Louis Philippe et de Victor Hugo», «Cauterets station thermale et climatique des Pyrénées».familiale, constituent de précieux témoignages sur la vie de la communauté Cauterésienne.

À voir également dans le département

Montgaillard - le Pont du Diable

Montgaillard, le Diable, les Cagots, les biscuits...

placeMontgaillard - Hautes Pyrénées 
label Saints, guérisseurs et autres miracles... Gens d'ici Légendes, histoires & Trésors Gastronomie [à manger] Bastides, Villes & villages  

Norma : la voiture des Pyrénées

placeSaint-Pé-de-Bigorre - Hautes Pyrénées 
label Made in Grand Sud  
Le Château de Gardères

Les enclaves pyrénéennes

placeGardères - Séron – Hautes-Pyrénées 
label Etonnant... non ?  
Le Musée des Hussards

Le Musée des Hussards

placeTarbes – Hautes-Pyrénées 
label Musées & Collections  

Découvrez les régions du Grand Sud