Saint-Thomas d'Aquin, protecteur du Stade toulousain

Le mystère est levé !
Champion de France, champion d'Europe, bête rouge et noir de toutes les équipes de rugby, le Stade toulousain est placé, sans le vouloir, sous la protection de Saint Thomas d'Aquin !
La preuve se trouve en la Basilique Saint-Sernin.
L'une des chapelles lui a été dédiée lorsque, provisoirement ses reliques y ont été déposées.
On en voit encore la preuve au sol avec ces initiales qui ressemblent de façon très étonnante à celles du logo du Stade Toulousain.
A découvrir, au sol, dans la chapelle Saint Esprit, dans la crypte de la basilique.
Né près de Naples en 1225, Thomas d'Aquin est éduqué au monastère du Mont-Cassin puis, malgré l'opposition de sa famille, revêt l'habit des Dominicains avant d'étudier la théologie à l'Université de Cologne .
De retour en Italie où il fonde l'Université de Milan, il ne de cesse d'écrire,  son oeuvre majeure, la Somme théologique, tentant ainsi de concilier la philosophie d'Aristote et la doctrine chrétienne.
Elle débouche sur une révolution intellectuelle, la philosophie scolastique, qui réconcilie la raison et la foi au nom de la Vérité.
Thomas d'Aquin meurt d'épuisement le 7 mars 1274, en se rendant au concile de Lyon.
Canonisé un demi-siècle plus tard, il sera proclamé Docteur de l'Église puis Saint patron des écoles et universités catholiques.
À Toulouse, le 22 octobre 1385, l’ordre des Frères Prêcheurs, les  Dominicains, fait de Saint-Thomas d’Aquin le saint patron de son église, l'église des
Jacobins. 
C’est là qu’a été enseveli Saint Thomas d’Aquin.
À l’époque de la Révolution, sa dépouille a été remisée dans la basilique Saint-Sernin.
Elle a repris sa place aux Jacobins le 22 octobre 1974.
Quant au Stade toulousain, son logo est aujourd’hui mondialement connu et reconnu.
C’est Lucien Cézéra, un dirigeant qui en a eu l’idée dans les années 50. 
Etonnez-vous alors que les joueurs Toulousains aillent si souvent en « terre promise »…. 
Quand on sait également que le surnom du club est "La Vierge rouge" suite à une saison vierge de défaite, que depuis plusieurs décennies les dirigeants "oignent" les abords des pelouses d'eau de Lourdes et que deux de ses plus prestigieux joueurs, Jean-Claude Skréla et Jean-Pierre Rives étaient les "Anges blonds" force est de reconnaître que le Stade toulousain  est béni des Dieux...

www.stadetoulousain.fr

À voir également dans le département

Saint-Ferréol, base de loisirs héritage de Pierre-Paul Riquet

placeSaint-Ferréol – Haute-Garonne 
label Parcs de loisirs et Parcs animaliers  
Le Musée

Le Musée d'Auterive Métiers et Traditions

placeAuterive - Haute Garonne  
label Musées & Collections  
Philippe Polderman

Fer, Route, Air, Mer

placeToulouse - Haute-Garonne 
label Made in Grand Sud  

Aqualudia...aqualudique !

placeMuret – Haute - Garonne 
label Forme & Bien-être  

Nos partenaires