Le Carnaval de Poussan et son Branle de la Chemise

Le Carnaval dure 4 jours, mais nécessite des mois de préparation. Les « carnavaliers » fabriquent bénévolement les chars du corso et se retrouvent,  pour assembler fers, bois, cartons et autres matériaux, nécessaires à la fabrication des structures sur lesquelles des milliers de fleurs en papier seront collées.

Chaque association, quartier, groupe choisi le thème de son char et lors du défilé ils sont autour de leur œuvre, habillés selon le thème de leur char. Ils défilent dans les rues du village et dansent au son des hautbois et des  « peñas ».
Le carnaval commence le samedi soir par l'intronisation du Maître de Cérémonie et se poursuit avec quelques temps forts :

• La cavalcade, défilé des chars fleuris le dimanche après-midi
• Le bal costumé des enfants et des adultes le lundi
• Le branle de la chemise et le chevalet des enfants et des adultes le mardi
• Le jugement et la crémation du paillasse le mercredi soir.

 

Le Branle la Chemise

Le jour du mardi gras les habitants de Poussan se livrent à une danse traditionnelle dans les rues, « le branle de la chemise » qui n'est pratiquée nulle part ailleurs.

Pour y participer il faut être vêtu, selon la coutume, d'une chemise de nuit blanche. Les hommes ont une chemise de nuit de femme et sur la tête une charlotte, les femmes une chemise de nuit d'homme et un bonnet de nuit.

Tous ont une bougie à la main et sont grimés avec de la farine sur le visage et du rouge aux joues.

Un ancien du village prend la tête du défilé et les danseurs s'accrochent les uns aux autres par le pan de la chemise et sautillent au son du hautbois. Ils dansent dans les rues du village et frappent aux portes pour annoncer leur passage.

Tous les participants arrivent, après avoir fait le tour du vieux village, dans la salle des fêtes et ne s'arrêtent de danser que lorsque les musiciens stoppent la musique.

Ils entonnent à tue-tête le chant du branle de la chemise, accompagné par les tambours et hautbois languedociens :

 

Le Chevalet

La danse du chevalet, aussi appelée le « cheval-jupon » est une coutume traditionnelle qui serait née à la fin du Moyen-âge dans la région.

Pour qu'un chevalet soit exécuté dans les règles de l'art, il faut 5 bons danseurs vêtu avec un pantalon, une chemise, des tennis blancs, un gilet, une cravate et une taillole rouge, un canotier.
Un danseur symbolise le cheval, un autre le donneur d'avoine, un serviteur les accompagne avec un chasse-mouches fait d'une queue de cheval, un autre avec une brosse et une étrille enfin le dernier se tient une tenaille et un marteau et représente le maréchal ferrant.

Cette danse est réglée comme un ballet avec des figures qui se suivent selon un ordre fixe. Dans les écoles les enfants qui le souhaitent apprennent très jeune à danser le chevalet.

 

La Danse de l’Echelle

Souvent, la soirée s’achève avec la danse de l’échelle. A Poussan, celle-ci se danse sur l'air de la « cagaraula » (l'escargot), air qui clôturait pratiquement toutes les fêtes votives de la région, et qui est encore en vigueur à certains endroits, à Cournonterral par exemple. Quatre personnes, filles ou garçons, du moment qu’ils sont volontaires, passent la tête entre les barreaux d’une échelle, bousculent la foule, et crachent une mixture (biscuits, chocolat et autre…) distribuée par un 5e compère dans un seau…

 

Office de Tourisme de Poussan

4 Boulevard du Riverain

34560 Poussan

Tél. :04 67 78 39 74 

http://www.ville-poussan.fr/tourisme/

 

À voir également dans le département

La main dans la Porsche

placeMontpellier - Hérault / Saint Christol les Alès (Gard) / Lyon (Rhône)
 
label Made in Grand Sud  

Le bœuf de Mèze, animal d'origine

placeMèze – Hérault 
label Légendes, histoires & Trésors  
L'attente du dentiste

Les « Petetas » de Murviel-lès-Béziers

placeMurviel-lès-Béziers - Hérault 
label Etonnant... non ?  

Nouveau et étonnant : le vin bleu

placeSète – Hérault 
label Gastronomie [à boire]  

Nos partenaires