logo Grand Sud Insolite

Découvrir le Grand Sud
en empruntant les chemins de traverse,
hors des sentiers battus !
Insolite, oublié, bizarre, mystérieux, original, curieux, pittoresque, méconnu, merveilleux...


Vous êtes ici : Accueil / Régions / Occitanie / 48-Lozère / Le seigneur du Château de Castelbouc, Casanova de Lozère / imprimer l'article
Sainte-Enimie - Lozère

Le seigneur du Château de Castelbouc, Casanova de Lozère

Le château de Castelbou, en Lozère fut cité pour la première fois au XIIe siècle alors qu’il appartenait à Etienne de Castelbouc, vassal d’Elie de Montbrun, Commandeur des Templiers du Larzac. 
Il fut détruit en 1592, vraisemblablement sur ordre des Etats du Gévaudan, afin qu’il ne serve pas de refuge aux protestants lors des guerres de religions.
Entre-temps il donna naissance à une légende que voici.
Au XIIIe siècle, alors que pratiquement tout ce que la Lozère comptait de mâles était parti aux Croisades, Raymond de Castelbouc, lui refusa, prétextant qu’il était plus troubadour que guerrier.
Il fit alors le bonheur de la gent féminine délaissée, le château devenant le lieu de « pélerinage » de ces dames en mal d’amour.
Il se montra si généreux à la tâche qu’il en mourut d’épuisement.
Le prêtre du village refusa de bénir ce pécheur et ses cendres furent mises en terre sans cérémonie.
Le lendemain, des femmes, certainement bouleversées par le chagrin, virent s’envoler derrière le roc un animal étrange, velu et cornu qu’elles prirent pour un bouc.
La légende était née.
Aujourd’hui encore, il se murmure qu’un bouc vole en tournoyant autour du château en ruines, devenu château de Castelbouc. 
L’Association Protection et Sauvegarde du Site de Castelbouc  fête ses vingt ans en 2013.
Quelques dates importantes :
- milieu des années 1940 : les familles habitantes de Castelbouc l’abandonnent petit à petit pour construire de l’autre côté du Tarn où l’Etat vient d’installer l’électricité
- 1971 : décès du dernier habitant intra muros. Le village s'enfonce dans l'oubli et tombe en ruines.
Seules quelques familles entretiennent le patrimoine familial et viennent à l’occasion des vacances.
Un groupe de copains  pour certains descendants des familles - mais d’autres aussi  dont les fondateurs de l’Association  tombent amoureux de ces vieilles pierres et décident à la force de leurs bras et de leur volonté – de restaurer Castelbouc.

http://association-pour-la-protection-et-la-sauvegarde-du-site-de.association-club.mygaloo.fr/

Nos partenaires :

Objectif Aquitaine : magazine régional d'informations Tlse - Cadeaux, tee-shirts, accessoires et carterie aux couleurs de Toulouse Les montres Lip, des modèles d'exception ! Sortir avec l'habitant et découvrir de nouvelles activités