La résistance de Silvio Trentin et Raymond Naves

Nous empruntons, souvent, des rues ou des avenues sans savoir à quoi correspond le nom qui leur a été donné. Silvio Trentin et Raymond Naves font partie de nos noms familiers. D’autant que Raymond Naves est aussi le nom d’un lycée qui fut en centre ville, aujourd'hui Lycée Ozenne et qui est situé depuis les années 60 à la sortie de Toulouse.
Silvio Trentin est né en 1885 en Italie. Professeur de droit, il deviendra député de Venise. Après cinq années de résistance contre Mussolini. Silvio Trentin s'exile avec sa famille en Gascogne en 1926 puis à Toulouse en 1935 où Il ouvre une librairie à Toulouse, 46 rue du Languedoc. La librairie devient le rendez vous des opposants au fascisme et au régime nazi
Il va, aussi, aider les républicains Catalans et Espagnols. En 1943, il regagne l’Italie pour poursuivre le combat. Il sera arrêté, détenu et relâché. Il meurt à Trévise le 12 mars 1944
C’est dans la librairie de Silvio Trentin que Raymond Naves, professeur de lettres à l'Université de Toulouse entrera en résistance. Il sera désigné pour devenir le maire provisoire de Toulouse au moment de la Libération. Il est capturé par les Allemands le 23  février 1944 et déporté à Auschwitz d’où il ne reviendra jamais. C'est Raymond Badiou deviendra alors Maire de Toulouse

À voir également dans le département

Place Rouaix

Cariatides, colonnes, balustres, rosaces et médaillons...

placeToulouse – Haute-Garonne 
label Made in Grand Sud  

L'Itinéraire-Bis de Jean-Luc Mélenchon

placeToulouse - Haute Garonne 
label Etonnant... non ?  

Le Dôme de la Chapelle Saint-Joseph de la Grave, monument le plus photographié de Toulouse

placeToulouse – Haute-Garonne 
label Records : Les + et les -  

Le Château de Saint-Elix, où a vécu le plus grand cocu de France, vendu aux enchère

placeSaint-Elix - Haute-Garonne 
label Châteaux & Monuments  

Nos partenaires