Manitas de Plata, le gitan aux doigts d’argent

De son vrai nom Ricardo Baliardo, Manitas de Plata est né le 7 août 1921 à Sète. Il est  mort le 5 novembre 2014  à Montpellier. A Sète, il croise Georges Brassens  mais ils ne deviendront qu’à partir du milieu des années 1950, alors qu’ils connaissent tous deux la consécration.
Chaque année, lors du pèlerinage aux Saintes-Marie-de-la-Mer, Manitas il se produit à la guitare.
Dix ans après la mort de Django Reinhardt, il accepte de jouer en public et son ami le photographe Lucien Clergue, l’immortalise en photo. Puis il enregistre un premier album dans la chapelle d’Arles un premier disque
Depuis 1967, Manitas de Plata enregistre disques sur disques, parcourt le monde entouré de sa « tribu », joue aux États-Unis, en Allemagne, en Italie, en Nouvelle Zélande, à Singapour, en Angleterre, en Algérie, et dans bien d'autres pays.
Manitas a vendu plus de 93 millions d'albums de sa musique, plus de 83 disques différents. Il vivait modestement à La Grande-Motte après la mort à 80 ans, le 27 mai 2009, de son frère cadet, Hippolyte Baliardo, qui l'accompagna aux débuts de sa carrière. Le 8 août 2009, il se produit encore aux arènes El Cordobés à Palavas-les-Flots à l'occasion de la soirée hommage dédiée à son frère mais également aussi à l'occasion de son anniversaire, le 7 août 2009.
Manitas de Plata est l'artiste du monde flamenco, toutes tendances confondues, qui aura le plus vendu d'albums dans le monde.

À voir également dans le département

Statue de la Liberté Lunel

Les statues de la Liberté

placeLunel - Cessenon - Hérault 
label Edifices remarquables  
Mai 68 La photo qui a fait le tour du monde

Daniel Cohn-Bendit, d'ici et d'ailleurs

placeLauret - Hérault 
label Gens d'ici  

Aigne, la ville « escargot »…

placeAigne – Hérault 
label Bastides, Villes & villages  

Le muscat en plein air, au soleil et sous la neige

placeVic la Gardiole – Hérault 
label Etonnant... non ?  

Nos partenaires