Le Musée Lapérouse, étonnant musée...

Natif d’Albi, Jean-François de Galaup de Lapérouse fut un célèbre explorateur du XVIIIe siècle à qui sa ville natale a consacré un musée, ouvert en juin 1988.
Il est implanté dans un superbe local de briques rouges en forme de voûte.
Depuis le square Botany Bay, où il est situé, on peut admirer l’un des plus beaux panoramas sur la ville d’Albi.

 

Le Musée...
Le musée ne se veut pas uniquement l'histoire d'un homme mais une grande page de l'histoire maritime de la fin du XVIIIe  siècle et une invitation à participer aux mystères qui subsistent encore.


Plus de 600 pièces sont exposées au musée dont de nombreux vestiges de la Boussole et l'Astrolabe provenant des fouilles sur le lieu du naufrage.

Ces œuvres proviennent de plusieurs sources dont des dons et des prêts, soit de particuliers, soit d'autres musées ou encore directement de l'association Salomon qui réalise les recherches scientifiques à Vanikoro et analyse les vestiges. Les autres pièces provenant des fouilles scientifiques ont été transférées au Musée national de la Marine de Paris, au Musée national de la Marine de Brest ainsi qu’au musée de l'histoire maritime de la Nouvelle-Calédonie.

Sont exposés en deux espaces des tableaux, maquettes dont la Boussole, armes, uniformes, instruments de navigation, objets retrouvés sur les lieux du naufrage...

La partie basse évoque la famille du navigateur et très brièvement sa carrière maritime (île de France, guerre d’Amérique...).
La majeure partie est consacrée au voyage autour du monde, décrit étape par étape :
- les navires et les hommes
- les préparatifs
- de Brest à l’île de Pâques
- de l’île de Pâques à Hawaï et en Alaska
- de la Californie en Chine
- de Chine en mer de Tartarie et au Kamtchatka
- du Kamtchatka en Australie
Des vitrines présentent des maquettes de bateaux, des instruments nautiques, des armes blanches et à feu...
« La partie haute évoque les navigateurs qui ont précédé Lapérouse dans le Pacifique (Bougainville, Cook...) et fait une large part aux recherches entreprises par d’Entrecasteaux, Dillon et Dumont d’Urville pour retrouver le lieu du naufrage.
Elle permet de découvrir quelques beaux exemples de l’art océanien ainsi que de nombreux objets provenant des fouilles réalisées sur les lieux de la disparition de l’expédition à Vanikoro ».
Deux très belles maquettes nous font découvrir le port et la ville de Brest au XVIIIe siècle et l’île de Vanikoro.
Parmi les objets présentés lors d’expositions, certains ont un grand intérêt :
- Une copie réalisée par M. Roustit du grand tableau de Monsiau, commandé par Louis XVIII, et montrant Louis XVI recevant Lapérouse dans sa bibliothèque de Versailles
- un pastel original représentant le père de Lapérouse en tenue de consul de la ville d’Albi
- des maquettes de navires, notamment celle de l’Endeavour de Cook et prochainement une grande maquette de la Boussole

- des objets  provenant des fouilles de Vanikoro : canon pierrier, meules à grain, pompe de cale, vaisselle...
Parmi les objets d’art océanien : Un boîte à plumes de Nouvelle-Zélande, un rare masque rare de Séplk (Nouvelle-Guinée), des statuette originales du Vanuatu...
Parmi les dernières acquisitions du musée on peut voir une croix de Saint-Louis en or (début Restauration). 

 

Musée Lapérouse
Square Botany Bay,
Rue Porta,
81000 Albi
Tél. : 05 63 46 01 87
http://www.laperouse-france.fr/

musee-laperouse.albi@orange.fr


Pour aller plus loin...

Jean François Galaup de Lapérouse / Dans la marine et les colonies du roi 1756-1788

Cliquez sur l'image

Ce fascicule est une création de l'Association Lapérouse Albi (France). Rédigé par son Président Pierre BÉRARD, il décrit le parcours maritime dans le contexte guerrier et colonial de l'époque qui a conduit Lapérouse à être choisi comme l'explorateur maritime de Louis XVI.
Le voyage de La Pérouse : Itinéraire et aspects singuliers

Cliquez sur l'image

Pourquoi un nouveau livre sur le voyage de La Pérouse alors qu'il existe au moins trois ouvrages majeurs qui lui sont entièrement consacrés, et que par ailleurs son voyage dans le Pacifique occupe une part assez importante de ses nombreuses biographies ? Parce qu'il reste encore "beaucoup à glaner " comme dirait La Pérouse... et, pour Pierre Bérard, le désir de replacer dans leur contexte certains aspects du voyage.
Lapérouse : Voyage autour du monde

Cliquez sur l'image

Le 1° août 1785, la Boussole et l'Astrolabe quittèrent le port de Brest pour le dernier grand voyage du siècle des Lumières. A leur bord, menés capitaine Jean-François de Galaup de Lapérouse, scientifiques et marins français s'apprêtaient à découvrir des terres encore inexplorées, rencontrer des peuples sauvages auxquels " apporter les bienfaits de la civilisation ", ouvrir de nouvelles routes commerciales. L'expédition ne put mener terme le but qui lui avait été assigné : Vanikoro se dressa sur route. Les côtes de l'Australie furent les dernières à voir les deux navires le 10 mars 1788. L'histoire de ce voyage autour du monde ne s'est pourtant pas achevée sur les récifs des îles Salomon, au cœur du Pacifique, à des milliers de kilomètres de la France. Avez-vous des nouvelles de Monsieur de Lapérouse aurait demandé Louis XVI au pied de l'échafaud. Une question qu'on ne cesse toujours pas de se poser, deux siècles après le naufrage.

À voir également dans le département

Le cirque selon Toulouse-Lautrec

Le Musée du Cirque

placeAlbi - Tarn  
label Musées & Collections  
Christophe Santos

Christophe Santos le Castrais volant

placeCastres – Tarn 
label Gens d'ici  
Le « Terrrrrrrrrrrrrrrrrrrible » de Penne

Le « Terrrrrrrrrrrrrrrrrrrible » de Penne

placePenne – Tarn 
label Gens d'ici Etonnant... non ?  

La renaissance du Château d’Enjaux, « abri » de Radio Toulouse

placeSaint Agnan – Tarn 
label Châteaux & Monuments  

Découvrez les régions du Grand Sud