Malagar, ou les Vendanges Intellectuelles au Centre François Mauriac

C'est au milieu des vignobles du bordelais que François Mauriac avait élu domicile, au Domaine de Malagar, précisément
A l'automne, alors que la petite musique du sécateur se fait entendre dans les vignes des alentours, d'autres vendanges sont organisées à Malagar. Vendanges culturelles, intellectuelles et musicales.
Chaque année, pendant trois jours, autour d'un thème, se succèdent discussions, débats et petits concerts.
L'esprit de François Mauriac plane sur la demeure et ces Vendanges Intellectuelles.
Malagar est à l'écart  du bourg de Saint-Maixant, sur la route départementale D19 qui relie Langon au sud à Verdelais.
Le domaine viticole et son petit château sont devenus la propriété de la famille de François Mauriac en 1843, achetée par Jean Mauriac l'arrière-grand-père de l'écrivain pour ses terres et son vignoble de 20 hectares. François Mauriac en est devenu propriétaire en 1927, à la mort de sa mère et y a écrit nombre de ses œuvres.
A sa mort, en 1970, ses quatre enfants lèguent la demeure à l'État français et le Conseil régional d'Aquitaine qui en est le gestionnaire y a créé un centre culturel qui se veut, à partir de l'héritage littéraire et culturel de l'académicien, un lieu emblématique de l'action culturelle en Aquitaine.

Le Conseil régional d’Aquitaine a crée une association qui a pour missions la conservation et l’animation du domaine : le Centre François Mauriac de Malagar. Classé « monument historique » en 1996, le domaine a bénéficié d’importants travaux de restauration et d’aménagement, réalisés par les architectes Éric Raffy et Jean-Pierre Errath, et qui sont inaugurés le 12 septembre 1997.

En 1999, le Centre François Mauriac de Malagar organise sa première saison culturelle, et crée les « Vendanges de Malagar ». Depuis, le public peut venir découvrir sur cette « colline inspirée » le domaine resté tel que François Mauriac l’a connu. Le public scolaire et les étudiants viennent approfondir leurs connaissances sur le romancier et le journaliste.

 

Domaine de Malagar ^Centre François Mauriac

17, route de Malagar,

33490 Saint-Maixant

Tél. : 05 57 98 17 17

 

http://malagar.fr/

 

 


Pour aller plus loin...

Malagar

Cliquez sur l'image

Mauriac Malagar

Cliquez sur l'image

MAURIAC MALAGAR ET JOHANET

Cliquez sur l'image

Malagar, sur la commune de Saint-Maixant, et le fameux « chalet », sur la commune de Saint- Symphorien, sont les deux demeures girondines de François Mauriac. L'une dans les paysages vallonés et lumineux du Langonnais, l'autre au milieu de la forêt landaise. L'une, la propriété du Mauriac devenu l'écrivain célèbre, l'autre, la maison d'enfance.Ces deux demeures sont essentielles pour comprendre le personnage et l'écrivain, et sont pleines des échos de l'oeuvre. Aujourd'hui, propriétés de la Région Aquitaine, ce sont deux lieux de pélerinage pour les mauriaciens du monde entier, mais aussi deux lieux de culture qui acceuillent des visiteurs et des intellectuels célèbres. A travers les histoires de ces maisons et les Itinéraires qui les accompagnent, le lecteur sera plongé dans un des plus grands univers littéraires du XXe siècle.
Le livre de raison de Malagar

Cliquez sur l'image

En 1927, lorsqu'il hérite du domaine de Malagar, à proximité de Langon en Gironde, Mauriac est fou de joie. Cette maison de maître avec ses chais, entourée d'un parc et d'un vignoble, devient la résidence secondaire de l'écrivain. Mauriac y séjourne habituellement deux fois par an, à Pâques et pendant les vendanges. Malagar lui sert de refuge pendant l'Occupation, en 1940-1941. Il y reçoit régulièrement sa famille, ainsi que des visiteurs célèbres : Gide, Maurois, Philippe Noiret, Claude Roy, Jean- Jacques Servan-Schreiber, Sollers... La beauté des paysages inspire à l'écrivain les décors de ses romans : La Chair et le Sang, Destins, Le Noeud de vipères, mais aussi d'autres écrits comme le Bloc-Notes et Les Mémoires intérieurs... Le Livre de Raison de Malagar, conserve a la Bibliothèque municipale de Bordeaux et reste inédit, permet de suivre l'auteur lors de ses séjours de 1936 à septembre 1968.

À voir également dans le département

Le Corps de garde de Cussac-Fort-Médoc restauré

placeCussac-Fort-Médoc – Gironde 
label Châteaux & Monuments  

Quand le fils de Zeus perd son sexe

placeArcachon – Gironde 
label Edifices remarquables  
Marielle Philip

Femer, la maroquinerie en peau de poisson

placeLa Teste-de-Buch - Gironde
 
label Gens d'ici Etonnant... non ? Made in Grand Sud  
La statue de la Liberté de Soulac-sur-Mer

Les statues girondines de la Liberté

placeBordeaux - Soulac-sur-Mer – Gironde 
label Etonnant... non ?  

Découvrez les régions du Grand Sud