Le Diable est dans le Pont Valentré...

C'est le monument le plus visité du département. 
Le diable fait toujours recette.
Le pont Valentré est fortifié. 
Il était destiné à repousser  une éventuelle invasion anglaise et même Henri IV n'a pas osé s'attaquer à Cahors.
Revenons à l'édifice qui date du XIVe siècle et dont la construction durera 70 ans.
C'est là qu'intervient la légende du diable.
Le bâtisseur, désespéré, de ne jamais voir la fin des travaux acceptera de passer un pacte avec le Diable.
"Les travaux vont s'achever à condition que tu me donnes ton âme !"
Le chef du chantier accepte à condition que le Diable exécute tous ses ordres.
Une fois le chantier terminé, le constructeur demande au diable d'aller lui chercher de l'eau avec un tamis.
Evidemment le Diable ne peut exécuter l'ordre et le responsable des travaux ne donna pas son âme au diable.
Pour se venger le Malin enlève alors, régulièrement une pierre d'angle en haut de l'une des tours du pont.
Mais plus malin que le Malin, on accrocha à la pierre, régulièrement enlevée, un petite statue du Diable.
La pierre est toujours à sa place…

 


Pour aller plus loin...

Histoire et description du pont de Valentré à Cahors

À voir également dans le département

Brengues

Brengues, petit village mais d’un grand intérêt

placeBrengues - Lot
 
label Bastides, Villes & villages  
Le Musée Champollion - Les Ecritures du Monde

Jean-François Champollion, le déchiffreur des hiéroglyphes

placeFigeac – Lot 
label Musées & Collections Gens d'ici  
Charles Boyer

Charles Boyer, l’enfant de Figeac

placeFigeac - Lot 
label Films : lieux de tournage Gens d'ici  
Le château de Belcastel

Belcastel, château perché

placeLacave – Lot 
label Films : lieux de tournage Châteaux & Monuments  

Découvrez les régions du Grand Sud