La Maison du complot

L’Hôtel de Bausset, également connu sous le nom de Maison du Complot est un petit édifice de la rue Laget où a eu lieu une discussion que l’on peut qualifier de décisive dans l’Histoire de France.

 

Le complot…

« En 1596, Marseille est une des seules villes qui refusent encore de reconnaître Henri IV comme Roi de France. Aubagne, elle, est alors fidèle au roi. Au début de l'année, l'avocat Geoffroy Dupré, le capitaine de la porte Réale Pierre Libertat, et Nicolas de Bausset, se réunissent dans la maison de ce dernier à Aubagne. Ils se mettent d'accord pour que Pierre Libertat assassine Charles Casaulx, ce qui permettrait d'ouvrir les portes de Marseille aux troupes d'Henri IV emmenée par le Duc de Guise. Chose faite le 17 février 1596. L'armée royaliste prend alors rapidement la ville qui tombe dans le giron du roi ».

Pour remercier Aubagne de sa fidélité, Henri IV lui donna les deux fleurs de lys qui figurent sur le blason de la ville.

 

L’Hôtel de Bausset… son Histoire

Situé dans une des rues principales de la cité médiévales, il offre à la vue du passant une particularité architecturale indéniable, ses deux fenêtres sculptées du XVIe siècle.

Bâti au XVe siècle, l'immeuble est situé sur un parcellaire médiéval regroupant deux maisons originelles desservies par un escalier à vis unique. Il a appartenu entre 1510 et 1597 à la riche famille de Bausset, également propriétaire du domaine de La Demande, au XVIe siècle. Après la Révolution, le tanneur Félix Aufren rachète l'immeuble qui passera à la famille Monier, propriétaire de plusieurs moulins, par un jeu d'alliances. Il appartient depuis 1986 à un bailleur social.

 

Ses fenêtres Renaissance…

Cette maison est le seul témoin de l'architecture Renaissance dans la cité d'Aubagne. Le décor des fenêtres témoigne du goût « italianisant » qui se manifeste grâce à la venue à la Cour du Roi René d'artistes italiens qui influenceront les artistes locaux. Chaque baie est marquée des deux côtés par un pilastre historié, surmonté d'un chapiteau supportant un entablement et un fronton à coquille dans un vocabulaire encore antiquisant.

Le premier étage (l'étage noble) bénéficie de l'ornementation la plus riche. Les motifs des pilastres sculptés représentent des rinceaux, des fleurs, des rosaces, des têtes d'angelots, des perles, des losanges étirés ou en forme de gouttes...

Il faut noter la différence de l'ornementation à chacun des niveaux et sur chaque côté des fenêtres. Les chapiteaux sont très stylisés, les feuillages sont représentés très découpés, presque métalliques. A l'influence renaissance vient se mêler la tradition gothique des colonnettes enchâssées dans les piédroits qui constituent l'encadrement intérieur des fenêtres à meneaux.

 

Hôtel de Bausset

3, Rue Laget

13400 Aubagne

 

https://www.aubagne.fr/patrimoine/patrimoine-architectural/la-maison-du-complot-785.html

 

 

 

 

À voir également dans le département

Les Cryptoportiques d'Arles

placeArles – Bouches-du-Rhône 
label Archéologie et vieilles pierres  
Le Château d’Estoublon

Etonnant, le Château d’Estoublon propose de l'huile d’olive chocolat

placeFontvieille – Bouches-du-Rhône
 
label Edifices remarquables Gastronomie [à boire] Etonnant... non ? Châteaux & Monuments  

Le moulin d'Alphonse Daudet

placeFontvieille - Bouches-du-Rhône 
label Edifices remarquables  
Calissons d'Aix

Le Roy René et le Musée du Calisson, gourmandise provençale…

placeAix-en-Provence – Bouches-du-Rhône 
label Gastronomie [à manger] Musées & Collections Made in Grand Sud  

Découvrez les régions du Grand Sud