Entraygues-sur-Truyère, village à visiter sans hésitation

Le Pays d'Entraygues est situé dans le Nord Aveyron, au détour de trois vallées très boisées d'où émergent des crêtes rocheuses surplombant des gorges profondes, à la confluence de deux rivières, le Lot et la Truyère, entre Gorges et Vallées, à égale distance de Conques et de l'Aubrac.

Entraygues-sur-Truyère abrite de nombreux vestiges moyenâgeux, des vieilles rues, cantous et ganelles, de superbes maisons à colombages et encorbellement datant du XVe et XVIe siècles, son château et ses ponts du XIIIe siècle....

Le château et les remparts
Il fut construit entre 1278 et 1290, par Henri 2, Comte de Rodez, puis ce furent les remparts de la ville avec créneaux, tours de défense et portes d'entrée (il y aurait eu un pont levis de chaque côté), le tout entouré d'un fossé.

Le château fut pillé et dévasté en 1587. Rasé en partie en 1604, un nouveau corps de bâtiment fut reconstruit au XVII° siècle par Henri de Monvallat, nouveau seigneur d'Entraygues. Des vestiges du XIII° siècle il ne reste que les 2 tours, la cage d'escalier, la salle voutée gauche du rez-de-chaussée...
Des fortifications, il ne subsiste que des pans du mur d'enceinte, des portes d'entrée dont les arches ont été supprimées au XIX° siècle lors de la construction de la nouvelle église inaugurée en partie le 24 octobre 1866.

La plupart des vieilles tours de ronde furent supprimées alors et leurs pierres utilisées pour la construction de l'édifice religieux.

L’Eglise Saint-Georges
L'église datant de la fin du 19e siècle est simple et dépouillée.
Dans le bas-côté, près de l'autel de la Vierge, sur un pilier, se trouve une plaque en la mémoire de Déodat de Laparra, grand bienfaiteur d'Entraygues.
La chapelle construite grâce au legs de Déodat de Laparra devient, en 1680, église paroissiale. Elle a été reconstruite en 1860, presqu'au même endroit, avec une orientation différente, puis restaurée en 1960..

Le Pont gothique sur la Truyère

Classé monument historique, il fut construit au XIIIe siècle par les frères pontifes, nullement moines, mais faisant partie de congrégations ayant pour mission de construire des ponts. Il comportait une tour de péage à chaque extrémité et jusqu'au début du XXe siècle, des petits marchands et colporteurs se tenaient dans les refuges pour proposer, aux passants, leurs marchandises. Il a su résister aux terribles inondations successives d'autrefois.

La rénovation du pont de Truyère en 2018-2019 a permis de mettre en évidence les différents âges de ce monument classé. Du XIIIe siècle datent les 4 arches ogivales, qui en font le 1er pont gothique de l'Aveyron et probablement de France, posées sur des fondations en bois. A l'époque, il semble qu'il y ait eu 2 ou 3 tours, servant à la protection du site et à la perception du péage. Elles auraient été détruites à l'époque du démantèlement du château. Du XIXe siècle datent le prolongement du pont sur la rive gauche, la petite voûte en plein ceintre surplombant l'ancienne route d'Entraygues à Banhars, et les parapets qui viennent d'être refaits entièrement et marquent bien la différence avec le Moyen-Age.

Devenu entièrement piéton, le pont se laisse admirer de jour, mais plus encore apprécier sous les superbes éclairages nocturnes donnant un reflet inoubliable dans la Truyère.

Le Pont Notre Dame

Construit à la fin du 13e siècle, le Comte d'Armagnac le fit couper en 1388, en même temps que celui d'Espalion, afin d'empêcher le passage des routiers.
Le Pont d'Olt semble avoir davantage souffert des caprices de la rivière que le pont de Truyère. La liste des nombreuses réparations connues dont ce pont a fait l'objet devrait montrer l'importance des reprises de cet édifice. Il aurait été réparé notamment en 1524 et en 1680 (en même temps que le pont de Truyère).

La Chapelle Notre Dame du Pontet

Située à l'entrée Sud Est d'Entraygues, au confluent du ruisseau d'Estampe et du Lot, elle date de 1097. Ce petit sanctuaire se compose de 2 bâtiments, une recluserie ou ermitage, dédié plus tard à Notre Dame, est l'édifice primitif. Agrandie en 1679, la chapelle devient le couvent des Ursulines (3 religieuses logent au-dessus). Peu de temps après, la confrérie des Pénitents noirs de la Croix les remplace jusqu'au début du 20e siècle. La chapelle primitive fut restaurée en 1960 et la chapelle des Pénitents en 1990. 

 

Un village à visiter… vraiment.

 

Office de Tourisme du Pays d'Entraygues
Place de la République
12140 Entraygues-sur-Truyère
Tél. : 05 65 44 56 10
accueil@terresdaveyron.fr

 

https://www.tourisme-entraygues.com/fr/visites-decouvertes/entraygues.php

 

 


Pour aller plus loin...

Le Pays d'Entraygues entre Lot et Truyère

Au départ d'Entraygues, les deux boucles du Camin d'Olt permettent de vous enfoncer dans les gorges étroites de la Truyère ou de dominer la vallée apprivoisée du Lot. Au confluent de ces deux rivières encore " claires " mais parfois capricieuses. Entraygues et son pays constituent un carrefour de voies de communication, entre les routes de l'Auvergne et la vallée du Lot. En parcourant les versants raides, où le châtaignier est très présent, et les pentes bien exposées qui accueillent vignes et pâtures, vous découvrirez un pays aux multiples contrastes, abritant de nombreux villages imprégnés d'histoire.
Histoire d'Entraygues-sur-Truyère

À voir également dans le département

Artisan mais aussi poète

placeLayrolle - Aveyron  
label Gens d'ici  

L’Abbaye de Sylvanès, site rayonnant

placeSylvanès - Aveyron 
label Cultes religieux, mystiques & païens  
Musée de la cornemuse du Massif Central

Le plus grand musée de cornemuses et de cabrettes au monde

placeCantoin – Aveyron 
label Musées & Collections Made in Grand Sud  

Najac, la belle

placeNajac - Aveyron 
label Bastides, Villes & villages  

Découvrez les régions du Grand Sud