Le Château de Cabrières, romantico médiéval, ancienne propriété d’Emma Calvé

Perché sur un pic rocheux, à quelques encablures du village de Compeyre, le Château de Cabrières fascine petits et grands depuis de nombreuses générations.

Cette forteresse secondaire, bâtie au XIIe siècle est par la suite devenue un château d’apparat, qui gagnera toute sa superbe au XVe siècle, avec ses deux tours encadrant un donjon carré.

Situé sur la rive gauche du Lumensonesque, ce château est composé d'un corps de logis rectangulaire du XIIe siècle, encadré de deux tours et d'un donjon carré qui sont principalement du XVe siècle. Il comporte quatre étages plus des combles et trois vastes terrasses.

  

Un peu d’Histoire…

On trouve sa trace dès 1070, puis en 1260 appartenant à Ricard, damoiseau, qui affirmait le détenir du Compte Alphonse.

Ensuite en 1431, où une garnison sous les ordres du seigneur de Loupiac et du comte d'Armagnac est mise en place pour chasser les routiers.

Le château a également connu de nombreux conflits, en particulier la « guerre de cent ans », puis les guerres de religion qui furent féroces dans la région : il est probable aussi que des Cathares l’aient habité secrètement bien avant.

Il passera dans la propriété de plusieurs familles : Montvallat, Calmont, Jory, Foucras, Barthélémy, Cahuzac, Carbon, et Buscarlet pour devenir la propriété d'Emma Calvé en 1900.

 

Emma Calvé propriétaire

Racheté en 1894 par Emma Calvé, le domaine a été le sujet bien des fantasmes.

il a été entièrement restauré en 1895 par Emma Calvé qui a rajouté une aile, ouvert des fenêtres à meneaux, puis surélevé et couvert les tours, ce qui lui donne son air romantique. Elle a aussi fait naître de toute pièce, un parc et des terrasses, d’où elle pouvait faire ses vocalises…

Elle crée aussi une école de chant dans le château,.

Réputée pour sa personnalité dynamique, passionnée d'hindouisme et d'occultisme, elle passe pour fréquenter le cabaret du Chat noir, à Paris, en compagnie d’Alfons Mucha, de Papus, qui en 1893 l'initie au martinisme, en même temps que Camille Flammarion et que l'écrivain Jules Bois avec lequel elle vit une longue liaison tumultueuse.

La cantatrice aurait fréquenté le mystérieux abbé Bérenger Saunière, curé du village audois de Rennes-le-Château.

Le prêtre l'aurait rencontrée, selon Gérard de Sède, lors de son voyage à Paris pour faire décrypter les parchemins trouvés dans l'église Marie-Madeleine.

Ils se seraient revus dans l'Aude. Néanmoins, aucune preuve formelle ne vient attester cette liaison.

Elle revendra plus tard le château  à un industriel gantier. 

 

Un passé tumultueux et… la réouverture

Plus tard, le château fut au cœur de plusieurs affaires de mœurs, entre soirées débridées et amateurs de délires ésotériques.

Depuis plus de trois décennies, Cabrières affichait portes closes et seuls quelques privilégiés avaient l’occasion de franchir les grilles du majestueux édifice.

Puis il est devenu la propriété de la famille Guibert-Chabrol qui le maintient dans un état remarquable avec un beau parc de deux hectares et des plans d'eau.

En ouvrant le château à la visite, le temps des journées du patrimoine, les nouveaux propriétaires souhaitaient afficher leur volonté de voir revivre le domaine.

L’ancien chef d’entreprise, qui fut aussi l’un des référents nationaux de la formation professionnelle s’est lancé le pari fou, de transformer l’ancien lieu, si secret, en un temple de l’événementiel.

 

Mystères…mystères

A la fin du 19e siècle les occultistes amis d’Emma Calvé y faisaient, dit-on,  tourner des tables.

Il n’est pas exclu que des fantômes hantent toujours le château car les nuits de pleine lune, on entend encore aujourd’hui des bruits de chaînes.

 

Château de Cabrières

12520 Compeyre

 

https://cabrieres-le-chateau.com/

 

 

 

 


Pour aller plus loin...

Emma Calve, diva du siècle

Cliquez sur l'image

The Complete Known Issued Recording

Cliquez sur l'image

Diva-la Belle Epoque Calve,Emma

Cliquez sur l'image

Emma Calvé, La Cantatrice sous tous les Ciels, Musique classique, Opéra, Aveyron, Millau, Decazeville, Midi Pyrénées

Cliquez sur l'image

Cette immense soprano, fut une star avant l'heure, par son talent, sa renommée, ses fureurs. Elle en précéda d'autres par ses lubies et ses excentricités : Joséphine Baker et son château sur la Dordogne ou Georges Harrisson et John Lennon avec leurs mages Hindous. Emma avait elle son mage swanni, et tâta des sciences occultes. Ce rossignol né à Decazeville en 1858 fut, à son époque qualifiée de Belle, aussi célèbre que ne le fut la Callas soixante ans plus tard. Massenet écrivit des opéras pour Emma tels que Sapho. Quant à Carmen , jamais Soprano au monde ne l'interpréta autant de fois. L'Amérique la vénérait.

À voir également dans le département

Le viaduc de Millau...

Le Viaduc de Millau, la Tour Eiffel de l'Aveyron...

placeMillau - Aveyron 
label Grands sites  
Le rocher

La Légende de Fombillou

placeLe Nayrac -Aveyron 
label Légendes, histoires & Trésors  

Des glaçons en granit avec « On the Rocks »

placeBaraquevile – Aveyron 
label Etonnant... non ?  
L'homme le plus grand ud monde

L’Homme le plus grand du monde

placeBelmont-sur-Rance - Aveyron 
label Records : Les + et les -  

Découvrez les régions du Grand Sud