La cathédrale orthodoxe russe Saint-Nicolas de Nice. A voir absolument...

Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, la Côte d’Azur, et plus particulièrement Nice, est devenue un lieu de séjour régulier de la famille impériale de Russie. Une importante  colonie russe s’y installa de façon pérenne, engendrant la construction d’un lieu de culte orthodoxe, l'un des plus importants hors de Russie.

 

Un peu d’Histoire…

Une première église fut érigée 6 rue Longchamp, dans le centre de Nice, et consacrée en 1859. Mais cette première église russe d’Europe occidentale, qui existe toujours, se révéla rapidement trop petite.

En avril 1865, lors de la mort, à Nice d’une méningite, du tsarévitch Nicolas, fils du tsar Alexandre II, un oratoire fut élevé précisément sur le lieu de sa disparition, dans le parc de la villa Bermond que louait son père, à l’emplacement de la maison.

Un nouvel édifice est construit à proximité de 1903 à 1912 malgré de nombreuses péripéties.

Les travaux de l’église russe s’éternisent faute de moyens financiers Mais également en raison de la situation politique, Révolution de 1905 en Russie, guerre contre le Japon… et de multiples changements de maîtres-d’œuvre. L’église russe de Nice est finalement inaugurée le 17 décembre 1912.

A la suite de la Révolution russe, l’église russe de Nice est gérée par une association cultuelle à partir de 1923.

Après un long conflit juridique, la Fédération de Russie, qui revendique l’édifice, récupère la pleine propriété et gestion de l’église et y effectue d’importants travaux à partir de 2014.

La cathédrale orthodoxe Saint-Nicolas est rouverte au culte début 2016.

  

Saint-Nicolas de Nice

Saint-Nicolas de Nice fut dessinée par Mikhail Préobrajenski, professeur à l’Académie impériale des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg, qui conçut plusieurs autres églises russes à travers le monde.

Elle est Inspirée de l’architecture de la très célèbre cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux de Moscou, et évoque également la très belle cathédrale russe Saint-Sauveur-sur-le-sang-versé. 

La cathédrale suit les plans d’une croix grecque et possède une coupole du clocher recouverte intégralement de feuilles d’or. Une croix dorée italienne accompagne chacune de ses six coupoles à bulbes. Sa façade en briques rouges est ornée de mosaïques magnifiques. L’intérieur de l’église n’est pas en reste avec sa décoration d’une richesse à couper le souffle.

Icônes, fresques et boiseries sont d’une beauté extraordinaire, symbole de la maîtrise de cet art par les peintres et architectes russes d’antan.

Le chœur de la cathédrale, qui donne directement sur une magnifique iconostase, est l’exemple par excellence de cette beauté inégalée. 

Admirez les icones...

 

La cathédrale a été classée au titre des monuments historiques par arrêté du 11 août 1987 et a reçu le label « Patrimoine du xxe siècle ».

 

  

Cathédrale Saint-Nicolas de Nice

Avenue Nicolas II,

06000 Nice

Tél. : 0 9 81 09 53 45 

nizza@sobor.fr

 

https://www.sobor.fr/index.php?content=history&lang=fr

 

 

 

 


Pour aller plus loin...

Saint-Nicolas à Nice. La Cathédrale Orthodoxe Russe.

Cliquez sur l'image

À voir également dans le département

Le Cabanon de Le Corbusier

Le Cabanon de Le Corbusier, classé Monument historique

placeRoquebrune-Cap-Martin – Alpes-Maritimes 
label Edifices remarquables Etonnant... non ? Cabanes, maisons, igloos, gîtes et cie  

L’église Saint-Jean Baptiste

placeCoaraze – Alpes-Maritimes 
label Cultes religieux, mystiques & païens  
Le Palais dans le Vieux Nice

Le Palais Lascaris, musée des instruments de musique anciens

placeNice – Alpes-Maritimes 
label Musées & Collections  

La Plage de la Gravette, le suicide du peintre Nicolas de Staël et les Nuls

placeAntibes – Alpes-maritimes 
label Films : lieux de tournage Curiosités naturelles  

Découvrez les régions du Grand Sud