La Cadillac est occitane

Les automobiles Cadillac portent le nom d’emprunt d’un aventurier occitan.

Arrivé en Amérique, celui-ci prend le nom de Lamothe-Cadillac et fondera la ville de Détroit !

Le nom est pourtant bien français… ou plutôt occitan. 

 

Un peu d'Histoire...

En 1902, la toute jeune Detroit Automobile Company est renommée en Cadillac Automobile Company, en hommage au fondateur de la ville de Détroit, le français Antoine de Lamothe-Cadillac.

Lamothe-Cadillac n’était pourtant pas le vrai patronyme de cet aventurier gascon.

Il est né Antoine Laumet le 5 mars 1658 à Saint-Nicolas-de-la-Grave, actuellement appelé département de Tarn-et-Garonne. 

Son père est avocat au parlement de Toulouse et protégé du cardinal Mazarin. 

Sa mère est fille d’un marchand et propriétaire terrien.

Pour des raisons inconnues, Antoine Laumet part pour l’Amérique du Nord et débarque à Port-Royal en Acadie en 1683. 

C’est à ce moment qu’il semble s’être forgé une nouvelle identité en s’inspirant des titres d’un conseiller au parlement de Toulouse, Sylvestre d’Esparbès de Lusan de Gout, baron de Lamothe-Bardigues, seigneur de Cadillac, de Launay et du Moutet.

Antoine Laumet devient Antoine de Lamothe, écuyer, sieur de Cadillac.

Cadillac passe plusieurs années à explorer les terres de la Nouvelle-France et  la rive nord de la rivière Détroit. 

C’est à cet emplacement que se développera la ville de Détroit.

Lorsque la firme de construction automobile siégeant à Détroit décide de changer de nom en 1902, on vient à peine de célébrer le bicentenaire de la fondation de la ville par Antoine de Lamothe-Cadillac. 

La Cadillac Automobile Company rend d’ailleurs un double hommage à l’explorateur, puisqu’elle choisit pour logo les armoiries du Français

 

À voir également dans le département

Vieux châteaux et vieux fusil

placeBruniquel - Tarn-et-Garonne 
label Châteaux & Monuments  
Le Musée Ingres-Bourdelle

Le musée Ingres-Bourdelle en hommage aux enfants de Montauban, Ingres et Bourdelle

placeMontauban – Tarn-&-Garonne 
label Musées & Collections  


La renaissance de l'épice la plus chère du monde, le Safran

placeLacroisille - Tarn-et-Garonne 
label Gastronomie [à manger]  

Des Foufounettes à croquer...

placeMontauban – Tarn-et-Garonne 
label Gastronomie [à manger]  

Découvrez les régions du Grand Sud