Saint-Martin-de-Londres, typiquement languedocien

Saint-Martin-de-Londres est un charmant village médiéval situé au cœur de la garrigue, à quelques kilomètres seulement du Pic Saint-Loup, des gorges de Hérault et de la Buèges et à une vingtaine de kilomètres de Montpellier.

Typiquement languedocien, Saint-Martin-de-Londres offre un cœur ancien de village où les remparts, les ruelles bordées de petites maisons au volets colorés et aux balcons fleuris, les superbes arcades de pierres concourent à faire revivre le travail des bâtisseurs du passé.

 

L’église Saint-Martin

Outre sa place centrale autour d’une fontaine, Saint-Martin-de-Londres abrite une petite merveille, son église reliée au prieuré et datant de l'époque de Charlemagne. Le premier mai mille quatre-vingt huit Ademar Guilhem de Montarnaud et son épouse Garsinde donnèrent au monastère de Gellone  l'église de Saint Martin de Londres, le cimetière et tout ce qui appartenait à l'église.
C'est une église romane dans sa forme mais d'influence byzantine ce qui lui vaut la coupole centrale.

Ses proportions harmonieuses, la sobriété de ses décors, l'unité de son style, caractéristiques du 1er Art Roman, en font, à l'instar de l'Abbaye de Gellone à laquelle elle ressemble étrangement, l'un des édifices architecturaux les plus beaux de la Région.

Au 15e siècle, au cours de la Guerre de 100 ans fut érigé un second mur d'enceinte qui fut par la suite détruit. Il en subsiste aujourd'hui la Tour de l'Horloge qui, au 18e siècle, servit de corps de garde et de prison.

 

 

La croix miraculeuse 

L'église de Saint-Martin abrite une petite croix datant du XII siècle, en bois très dur d'une forme très particulière. Elle mesure 21 centimètres de haut et 15 centimètres de large à la hauteur des bras et est recouverte par une lame de cuivre très mince.

Elle est, dit-on, miraculeuse.

Le sultan de Jérusalem ami de Charlemagne lui fit don de certaines reliques de la passion dont, un morceau de la vraie croix. Et lorsque Guillaume d'Orange Duc d'Aquitaine et maire du palais décida de fonder le monastère de Gellone pour

entrer dans la vie monastique au début du IXe siècle. Charlemagne lui donna la relique de la vraie croLorsque les moines de Gellone fondèrent le prieuré de Saint Martin en signe d'unité ils donnèrent un morceau de la «  vraie croix «  .

 

 Le cimetière

Le cimetière se trouvait devant l'église et arrivait jusqu'au milieu de l'abside centrale, une rue étroite le séparant des habitations. Vers le milieu du XVIIe siècle un second cimetière fut établi hors des murs, le premier étant insuffisant. Le nouveau cimetière fut destiné à la sépulture de ceux qui venaient s'établir. Aussi l'appela-t-on « le cimetière des étrangers ».

  

https://www.saint-martin-de-londres.fr/

 

 


Pour aller plus loin...

Carte géologique : St-Martin-de-Londres

Cliquez sur l'image

Histoire de Saint-Martin-de-Londres

Cliquez sur l'image

Ganges/Saint-Martin-de-Londres/Pic Saint-Loup GPS

Cliquez sur l'image

À voir également dans le département

Ganges, Porte des Cévennes, au riche passé

placeGanges – Hérault 
label Bastides, Villes & villages  
Montpellier

Montpellier, la surdouée...

placeMontpellier - Hérault 
label Bastides, Villes & villages  

Philippe Stark dans son « Nuage »

placeMontpellier - Hérault 
label Etonnant... non ?  
Le château de Grézan

Le château de Grézan, mini Carcassonne

placeLaurens – Hérault 
label Edifices remarquables Gastronomie [à boire] Hôtels, restaurants, bars Châteaux & Monuments  

Découvrez les régions du Grand Sud