« Le deuxième souffle » de Jean Pierre Melville et Lino Ventura

A l'été 1966 Jean Pierre Melville tourne « Le deuxième souffle » autour de Marseille, adapté d'un roman de José Giovanni. 

Il a fait à l'époque l'objet d'une réception critique très fournie et plutôt élogieuse. 

Depuis, Alain Corneau en a réalisé une nouvelle adaptation sortie en 2007. 

En 1966 à  l'affiche on retrouve : Lino Ventura, Paul Meurisse, Raymond Pellegrin, Christine Fabréga, Pierre Zimmer, Michel Constantin, Marcel Bozzuffi, Paul Frankeur et d'autres excellent seconds rôles de l'époque.

 

Le synopsis

Gustave Minda, dit Gu, s'évade de prison. 

Au même moment, un règlement de comptes liquide Jacques, avec qui s'était « mise » Manouche, l'amie de cœur de Gu, sans que sa fidélité intérieure en ait souffert. 

Le commissaire Blot se met sur l'affaire. Les frères Ricci, Jo et Paul, l'un à Paris, l'autre à Marseille, semblent impliqués. 

Gu arrive juste à temps pour tirer Manouche des griffes des hommes de Jo, qu'il liquide selon une manière qui ne trompe pas le commissaire Blot. 

Obligé de se « planquer », Gu ronge son frein, puis se replie sur Marseille où Manouche lui a préparé une villégiature. 

Juste à ce moment, Paul Ricci prépare l'attaque d'un fourgon de la banque, coup pour lequel il a besoin d'un associé.

Pressenti, un nommé Orloff se récuse, mais lui indique Gu, qui a besoin de se refaire, et à qui l'honneur interdit de vivre aux crochets de Manouche. 

Le coup réussit. Tantôt à Marseille, tantôt à Paris, Blot suit calmement la piste, arrête Gu en feignant un règlement de comptes monté de toutes pièces. 

Gu tombe dans le piège.  

Voulant se justifier, ses paroles, enregistrées à son insu par la police, semblent trahir Paul. Mais Gu tient à laver son honneur : il s'évade à nouveau et aura le temps de liquider Jo, qui avait « doublé » tout le monde, avant d'être lui-même abattu par la police.

 

Petits secrets de tournage

L'acteur Mel Ferrer devait jouer le rôle d'Orloff, mais Melville ne le trouva pas bon et se débrouilla pour que Ferrer quitte le tournage après la première scène, et le remplaça par Pierre Zimmer.

Lorsque Manouche monte l'escalier pour dîner avec Gu à Montrouge, on entend s'échapper d'un appartement un dialogue des « Enfants terribles » de Jean-Pierre Melville.

Les scènes du braquage du fourgon se déroulent sur la route des Crêtes, située sur les hauteurs des Falaises Soubeyranes entre les communes de La Ciotat et de Cassis.

La scène où Gu monte dans le train est à l'origine de la brouille entre Lino Ventura et Jean-Pierre Melville, ce dernier ayant demandé secrètement au mécanicien d’accélérer progressivement la vitesse du train.

 

 

 

 


Pour aller plus loin...

Le deuxième souffle

Cliquez sur l'image

Le Deuxième Souffle

Cliquez sur l'image

Le Deuxième souffle

Cliquez sur l'image

À voir également dans le département

Le mystère de la disparition de Saint Exupéry éclairci

placeCassis - Bouches du Rhône
 
label Légendes, histoires & Trésors  
« Le deuxième souffle »

« Le deuxième souffle » de Jean Pierre Melville et Lino Ventura

placeMarseille - Bouches-du-Rhône
 
label Films : lieux de tournage  
Patrick de Carolis

Patrick de Carolis élu sans être candidat à Rocamadour mais élu en Arles

placeArles - Bouches-du-Rhône 
label Etonnant... non ? Gens d'ici  
Fernandel

Fernandel né Fernand Joseph Désiré Contandin, l’égal de Chaplin selon Marcel Pagnol

placeMarseille – Bouches-du-Rhône 
label Films : lieux de tournage Gens d'ici  

Découvrez les régions du Grand Sud