Le Château de Saint-Antoine devenu temple maçonnique

Crée en 1792 le château Saint-Antoine est une grande bastide du 11e arrondissement de Marseille inspirée des palais italiens. La demeure, évoquée dans « Le Château de ma mère » de Marcel Pagnol est la mémoire de l’héroïque commandant de Robien, l’un des propriétaires en 1907.

Propriété de la ville pendant des dizaines d’années, centre d’entraînement du GIGN, le Château était à l’abandon depuis 1988 malgré le combat d’une association portée par Frédéric Lafage et sa sœur Gaëlle.

En novembre 2016 la première pierre d’un ambitieux temple maçonnique de 7 millions d’euros de la Grande loge de France a été posée annonçant le renouveau de Saint-Antoine en 2019.

 

Un peu d’Histoire…
En 1762 Joseph d’Isoard, avocat, achète « La Miniarde », une propriété située à l’est de la Barasse.

Son héritier, Jean-Baptiste d’Isoard,  l’agrandit en acquérant en 1792 la propriété voisine dite « La Rousse ». A la place de l’ancienne Miniarde, il fait bâtir la partie centrale de l’actuelle demeure et lui donne le nom de « La Rousse ». Puis en 1812, il regroupe toute une série de terres au sud de La Maussane séparées du domaine par la route d’Aubagne.

En 1842, Louis d’Alayer de Costemore achète le domaine que François Philippe le rachète en 1867 puis le vend à Joseph Blanc en 1894.

Le Comte Guy de Robien ou plus exactement son épouse Marguerite Marie Blanche Halna du Fretay se rend acquéreur de la propriété en 1907 et y ajoute deux ailes. Il renomme la demeure « château Saint-Antoine ».  Il y appose son blason composé d’une couronne, deux lions, un écusson frappé de dix éléments, une devise qui dit « Sans Vanité Ni Faiblesse« , et enfin le nom de Roch Bihan.

De 1921 à 1931, elle est la propriété de Xavier Fine, homme d'affaires et de son épouse qui y élèvent leurs treize enfants. Le château est alors appelé « Saint-Menet ».

Puis le château a été acquis par la société d’électrochimie de La Barasse qui l’a conservé dans son état en l’affectant aux œuvres de son personnel.
Après la fermeture des usines en 1988, le château est racheté par la Ville de Marseille.

 

Les Francs-Maçons sauvent le château Saint-Antoine

Quasiment à l’abandon et en ruines le Château de Saint-Antoine doit son renouveau aux Francs-Maçons de la Grand Loge de France.

A l’étroit dans leur temple boulevard Rabatau, a proposé un projet de temple maçonnique sur les 2000 m² du bâtiment sur un domaine de 13000 m² permettant d’accueillir 8 temples, soit 80 loges.

Une pyramide tronquée, très moderne, accueille aujourd’hui le temple de 400 places, accolé au Château rénové. En novembre 2016 la première pierre de ce projet de 7 millions d’euros a été posée annonçant le renouveau de Saint Antoine.

 


château Saint-Antoine

13011 Marseille

 

http://chateausaintantoine.jimdo.com

 

 

 


Pour aller plus loin...

La grande loge de France

Cliquez sur l'image

Forte de plus de 800 loges et d'environ 33 000 frères, la Grande Loge de France est une des principales et des plus anciennes - ses origines remontent à 1728 - obédiences françaises. Autonome, indépendante et souveraine, cette obédience regroupe des loges qui travaillent quasi exclusivement au Rite Écossais Ancien et Accepté.Cet ouvrage retrace et explique l'histoire, l'organisation, les valeurs et les usages de la GLDF, dont la devise est « Liberté - Égalité - Fraternité ». Il explicite la progression intellectuelle et morale suivie par les frères qui invite à une transformation individuelle et repose sur un équilibre subtil entre des valeurs humanistes et une démarche spirituelle adogmatique et non religieuse.
Figures de francs-maçons de la Grande Loge de France

Cliquez sur l'image

À voir également dans le département

Marianne

Marianne, le nouveau nouveau santon Flore

placeAubagne – Bouches-du-Rhône 
label Etonnant... non ?  

Phap Hoa, Pho Da et Truc Lam, pagodes bouddhistes de Marseille

placeMarseille – Bouches-du-Rhône 
label Edifices remarquables Cultes religieux, mystiques & païens  
Bernard Tapie et la Coupe d'Europe

Bernard Tapie, héros de Marseille

placeMarseille – Bouches-du-Rhône
 
label Gens d'ici  

Roulez français !

placeMarseille - Bouches-du-Rhône  
label Etonnant... non ?  

Découvrez les régions du Grand Sud