Le château de Montfort à l’Histoire très étonnante

Surplombant la Dordogne, à Vitrac, a connu une Histoire des plus mouvementée… 6 fois détruit,  6 fois reconstruit, pensant de pillages en prises de guerre…

 

Un peu d’Histoire…

La première citation du château de Montfort remonte à 866, sous le nom de « Castrum de Monte Forti ».

Bernard de Casnac, chef sanguinaire pendant la croisade des Albigeois, marié à Alix de Turenne, a été le seigneur d'Aillac, de Castelnaud et de Montfort.

En 1214, le château est pris par Simon de Montfort. Bernard de Casnac le reprend l'année suivante, ainsi que le château de Castelnaud. Il est assiégé et détruit en 1216 par l'armée de l'archevêque de Bordeaux.

Le château a été donné à Raymond IV, vicomte de Turenne qui entreprend la reconstruction.

En 1251, lors du partage des biens, les biens d'Hélis de Turenne et d'Hélie de Rudel passent à leur fille unique, Marguerite de Rudelle, dite de Turenne, mariée avec Renaud III, sire de Pons.

Leurs biens ont été partagés entre leurs trois enfants.

En 1309, le roi de France retire à Geoffroy V la haute justice et la prend à son profit pour avoir approuvé son châtelain de Carlux qui a reçu des bannis de France.

L'arrêt demande de détruire et de brûler le château de Montfort.

Pendant la guerre de Cent Ans, le château résiste à plusieurs sièges, en 1404 et 1409, la garnison abandonnant le château en 1441.

Jacques Ier de Pons (1413-1473), convaincu de crime de lèse-majesté par un arrêt du parlement de Paris du 28 juin 1449, perd ses fiefs d'Aillac, Montfort et Carlux.

Pierre de Brézé est tué à la bataille de Montlhéry, le 16 juillet 1465, son fils aîné, Jacques de Brézé lui succède dans tous ses titres. Il tue sa femme, Charlotte de Valois, le 31 mai 1477 et est arrêté le 24 novembre 1477.

Pour sortir de prison, il doit céder au Roi la totalité de ses biens par contrat passé à Tours le 6 octobre 1481. Parmi les biens cédés, ses fiefs en Périgord, Montfort, Carlux, Aillac.

Après la mort de Louis XI, son fils Charles VIII accorde des lettres de rémission à Jacques de Brézé pour le meurtre de sa femme en août 14866.

En 1486, Guy de Pons (11 mai 1431-1510), fils de Jacques Ier de Pons, seigneur de Ribérac, est remis en possession de ses terres de Montfort, de Carlux et d'Aillac. 

La seigneurie passe ensuite directement à François II de Pons, fils de François Ier de Pons et petit-fils de Guy de Pons.

Les Huguenots prennent le château .

En 1586, les habitants de Sarlat demandent à l'armée du duc de Mayenne d'attaquer et de démolir le château. 

François de Cazillac, baron de Cessac, est envoyé pour reconnaître les lieux. Finalement l'attaque n'a pas lieu. 

Le château est détruit et reconstruit cinq fois entre 1214 et 1606.

En 1606, le roi demande le démantèlement du château sans l'obtenir.

En 1664, le château est vendu à Gaston-Jean-Baptiste, duc de Roquelaure.

Au début du XXe siècle, le propriétaire du château des Chabannes, à Sorges, fait démonter deux tours. 

À partir de 1919, le château a appartenu à Jean Galmot, un brasseur d'affaires et entrepreneur dans les colonies françaises qiua continué la restauration du château.

En 1921, c'est Jean Mercier qui rachète Montfort. 

Ayant récupéré en 1919 des éléments du cloître de l'église Saint-Vaast de Béthune — détruite lors des bombardements allemands en 1918 —, il fait transporter au château de Montfort des colonnes et des chapiteaux en vue d'y créer une pergola.

Il y aménage en 1927 avec son épouse, issue de la famille Leclercq, et leurs trois garçons. 

Lors de la guerre, le château est pillé par des maquisards espagnols. Ces derniers assassinent Jean. 

Son épouse vendra Montfort en 1962.

Dans les années 1980, le château a été aussi la propriété de Ghaith Pharaon, homme d'affaires saoudien, décédé en janvier 2017.

 

Actuellement, le château de Montfort, classé, ne se visite pas. Mais on peut toutefois l’admirer en visitant Vitrac

 

 

Château de Montfort

24200 Vitrac

 

 


Pour aller plus loin...

Guide Dordogne Perigord Lot Quercy

Cliquez sur l'image

Périgord Dordogne, Quercy Lot, Agenais¿ Explorer la cité médiévale de Sarlat, descendre la Dordogne en canoë ou en gabarre, plonger dans la préhistoire à Lascaux, savourer truffe et foie gras à Cahors, admirer l'abbaye de Moissac, randonner sur un causse du Quercy¿ À vous de choisir ! Complet Toutes les informations dont vous avez besoin pour réussir et profiter de votre séjour Pratique Des centaines d'adresses authentiques choisies par nos auteurs-voyageurs Culturel Les clés pour comprendre la destination ...avec GEOGUIDE ¿ Un patrimoine unique : sites préhistoriques, sanctuaires romans, bastides préservées, châteaux forts¿ ¿ La générosité d'un terroir : bonnes adresses, escapades gourmandes, parcours dans le vignoble de Cahors... ¿ Toutes les activités de plein air : randonnée, canoë, cyclotourisme, montgolfière¿
Le Périgord des mille et un châteaux

Cliquez sur l'image

À voir également dans le département

Le Musée de la Guerre au Moyen-Age  - arbalète dans le donjon

Le Musée de la Guerre au Moyen-Age

placeCastelnaud-la-Chapelle – Dordogne 
label Musées & Collections  
Les charmilles

Le Château de Losse

placeThonac par Montignac-Lascaux - Dordogne 
label Châteaux & Monuments  

Les Cabanes insolites du Domaine de l’Etang de Bazange

placeMonfaucon - Dordogne 
label Cabanes, maisons, igloos, gîtes et cie  

Le Tatoué

placeDomme - Dordogne 
label Films : lieux de tournage  

Découvrez les régions du Grand Sud