Nicolas Greschny, grand fresquiste du Sud-Ouest

Nicolas Greschny est né le 2 septembre 1912 à Tallin, en Estonie et mort à l'âge de 72 ans à La Maurinié, Marsal, dans le Tarn.

Fresquiste, il  est aussi un peintre d'icônes. 

Caché de 1940 à 1942 chez les Jésuites de Toulouse, Nicolaï passe sa licence de théologie. 

Pendant l'occupation, il se réfugie dans les petits presbytères de la Montagne Noire. 

Sans argent, il vit ou survit, en peignant des églises. Dès 1945, le Vicaire Général d'Albi, l'encourage et lui ouvre de nombreuses paroisses. Son œuvre se répand dans la région.

Il peindra des fresques et des icônes jusque dans les années 60, puis il organisera des stages jusqu'à la fin de sa vie et enseignera l'art de la fresque et l'iconographie byzantine à la Maurinié, près de Masal, où pour pouvoir se marier selon le rite byzantin, il a construit une basilique « orthodoxe».

Nicolas Greschny a peint plus de 100 fresques, principalement sur les murs d'églises situées dans le Sud et le Sud-Ouest de la France

Il a beaucoup peint dans son département d'adoption , le Tarn, mais aussi dans les départements voisins et notamment l’Eglise Saint-Jean-Baptiste à Saint-Jean de Minervois, l’Eglise Saint-Etienne à Pailhès, l’Eglise Saint-Martin à Puimisson et l’Eglise Saint-Amand à Cazedarnes.

Ces fresques sont réalisées selon de vieilles techniques byzantines qui consistent à peindre sur le crépi encore frais afin de fixer les couleurs. Les coloris sont obtenus à partir de matières naturelles ocres, argiles, oxydes….  

Absorbés par le crépi, ces dessins deviennent indélébiles.

 

 

À voir également dans le département

Fresque de Nicolas Greschny

Nicolas Greschny, grand fresquiste du Sud-Ouest

placeBellegarde-Marsal – Tarn 
label Petits métiers Gens d'ici Etonnant... non ? Made in Grand Sud  
Une affiche du film

Ma saison préférée

placeRabastens - Tarn  
label Films : lieux de tournage  
Sorèze - Hôtel Abbaye

L’Abbaye-école, Dom Robert et Hugues Aufray

placeSorèze – Tarn
 
label Gens d'ici Musées & Collections Bastides, Villes & villages  

Cordes, village de légende sur un éperon rocheux

placeCordes-sur-Ciel – Tarn 
label Grands sites  

Découvrez les régions du Grand Sud