La Mappa mundi d’Albi, mémoire du Monde reconnue par l’Unesco

La Mappa mundi d'Albi est inscrite au registre « Mémoire du monde » de l'UNESCO.

 

La Mappa mundi d'Albi

La Mappa mundi d'Albi est conservée au sein d’un manuscrit (Ms 29 (115)) comprenant 77 feuillets, constituant un recueil de 22 pièces de textes différents, intitulé au XVIIIe siècle « Miscellanea » (recueil). Elle est immédiatement suivie d'un Index des vents et des mers.

Ce manuscrit fait partie de ceux qui ont constitué la bibliothèque du chapitre de la cathédrale d’Albi : au verso de la page de garde volante, en début d'ouvrage, se trouve l’ex-libris (marque d'appartenance) tracé dans une écriture du XVIIIe siècle : « Ex-libris Ven. Capituli Ecclesiae Albiensis » (« Fait partie du vénérable chapitre de l'Eglise d'Albi »).

C'est un manuscrit sur parchemin, probablement d'une peau de mouton, ou, compte tenu de l'origine méridionale du document, de chèvre. Il s'agit d'une peau relativement épaisse, au côté « poil » très jaune, avec des perforations d'origine (dégradation de la peau dues à des blessures de l'animal) et une taille irrégulière des feuillets. Ces éléments sont tout à fait caractéristiques des manuscrits sur parchemin du VIIIe siècle.

Le manuscrit est en excellent état de conservation.

 

Où voir la Mappa mundi

Elle se trouve dans les réserves de la médiathèque Pierre-Amalric, à l'abri de la lumière, de l'humidité et de la poussière. Elle est très rarement exposée pour des raisons de conservation.

La carte est incluse dans l'un des manuscrits du VIIIe siècle provenant de la bibliothèque du chapitre cathédral de Sainte-Cécile. Ce manuscrit comprend 156 pages, constituant un recueil de 22 pièces de textes différents.

Le manuscrit 29 (115) et La Mappa mundi ont été réalisés au cours de la seconde moitié du VIIIe siècle, en Gaule, probablement à Albi, ou en Espagne comme en témoignent à la fois la présence des fleuves Rhin et Rhône, et l'écriture.

La Mappa mundi a servi, dès sa création et jusqu'au XIe siècle au moins, comme document pédagogique pour l'enseignement puis comme aide à la méditation.

Le manuscrit, avec cet ensemble de textes, devait servir de livre de références pour un religieux enseignant. La confection de ce recueil est donc en rapport direct avec l’enseignement. C’est un exemple de manuel scolaire contenant des textes géographiques variés, (depuis la description du monde habité, le chapitre de la géographie attribuée au Pseudo-Aethicus, jusqu’à la liste des vents et des mers et des provinces de l’Empire romain), mais aussi des traités de langue et de grammaire, d’exégèse biblique, de pastorale, et d'histoire.

 

Description de la Mappa mundi

- La carte de La Mappa mundi mesure 27 x 22,5 cm.

- La Terre habitée est de forme oblongue, sorte de fer à cheval, dont la partie ouverte figure le détroit de Gibraltar.

- Elle est orientée, c'est-à-dire qu'en haut de la page est situé l'Est.

- La partie centrale est occupée par la mer Méditerranée très développée vers l’Est, où l’on reconnaît de haut en bas les grandes îles de Crète, de Chypre, de Sicile, de Sardaigne et de Corse.

- L'Orient est occupé par les régions asiatiques ; sont cités : ArmeniaIndiaScitiaMediaPersidaJudeaArabia.

- Au Nord apparaît l'Europe : IspaniaBritaniaGalliaItaliaGotiaTraciaMacedoniaAgaia (l'Achaie) ; Barbari.L'Afrique (Afriga) est représentée avec la Mauritania, la Nomedia, la Libia, l'Etiopia, l'Egyptus. On y voit la Persida et le deserto, où apparaissent le mont Sinaï (Sina), la mer Rouge (Rubrum).

- L'océan (Oceanum) peint en vert entoure la terre.

- Les villes sont figurées par des alignements de petits cercles. Elles sont peu nombreuses : Babylone, Athènes, Ravenne, Rome ; Antioche, Jérusalem ; Alexandrie, Carthage ; deux autres villes sont figurées mais non nommées en Italie et en Inde.

Quelques fleuves sont dessinés en vert, de la même couleur que les mers :

. deux en Asie : le Tigre (Tigris) et le Phison (Fison, l’Indus) ;

. le Nil (Nilum) et le Gange (Ganges fluvius), situé par erreur en Afrique ; le Rhône (Rodanum) et le Rhin (Renus) en Europe.


L'Index (Indeculum quod maria vel venti sunt) mentionne 12 noms de vents et 35 noms de mers (1 seul nom de vent et 7 noms de mers sont donnés sur la carte elle même).

 

 

Médiathèque Pierre Amalric

30, Avenue Général de Gaulle,

81000 Albi

Tél. : 05 63 76 06 10

 

http://mediatheques.grand-albigeois.fr/989-la-mediatheque-pierre-amalric.htm

 

 

À voir également dans le département

Le Musée du Catharisme

Le Musée du Catharisme

placeMazamet - Tarn 
label Pays cathare Musées & Collections  
Cap Découverte

Après le charbon… Cap Découverte

place

Carmaux- Tarn 
label Parcs de loisirs et Parcs animaliers  

Penne, le château perché

placePenne - Tarn  
label Châteaux & Monuments  

Un Musée d’Art sacré en la Cathédrale Sainte-Cécile

placeAlbi – Tarn 
label Musées & Collections  

Découvrez les régions du Grand Sud