L’Arc de Triomphe d’Orange, en mémoire de la guerre des Gaules

L’Arc de Triomphe d’Orange est situé sur la via Agrippa reliant Arles à Lyon à 500 m de la ville et sert de porte à l’entrée nord de la ville.

C’est un passage honorifique marquant les limites entre le monde des morts et la ville, passage entre la campagne et la ville. Il est constitué de trois arches de blocs superposées de pierre calcaire, l’arche centrale étant plus grande et des arcs étroits et plus courts de chaque côté et d’un attique en escalier au-dessus.

Il est d’une hauteur de 19,21 mètres, une longueur de 19,57 mètres et une largeur de 8,4 mètres.

 

Un peu d’Histoire…

Construit entre 10 et 27 après JC, sous le règne de l’empereur romain Auguste, l’Arc commémore la Guerre des Gaules, après accord du sénat de Rome. Dédié à la gloire des vétérans de la deuxième légion gallique, fondateurs de la colonie romaine d’Orange (Arausio), puis à Tibère. Il célèbre  les victoires du général romain Germanicus  sur les peuples barbares (Cimbres, Teutons et  Ambrons) battus dans la plaine d’Orange; il symbolise la suprématie de Rome sur mer comme sur terre.

Entièrement sculpté, certaine parties étant malheureusement aujourd’hui perdues, il est décoré de colonnes, de panneaux sculptés représentant  des armes, des trophées, des scènes de combat contre les Germains et les Gaulois. Sur le premier attique, la présence exceptionnelle d'attributs maritimes est une allusion originale à la suprématie de Rome sur le monde des mers.

 

Avec cette dédicace : « TI • CAESAR • DIVI • AVGVSTI • F • DIVI • IVLI • NEPOTI • AVGVSTO • PONTIFICI • MAXI POTESTATE • XXVIII • IMPERATORI • IIX • COS • IIII • RESTITVIT • R • P • COLONIAE (ou RESTITVTORI • COLONIAE) »

Que l’on peut traduire par  : « À Tibère César, fils du divin Auguste, petit-fils du divin Jules, Auguste, grand pontife, dans sa 28e puissance tribunitienne, imperator pour la 8e fois, consul pour la 4e, restitué à celui-ci par l’administration de la colonie (ou refondateur de la colonie). »

L’Arc de Triomphe connaitra bien des vicissitudes, saccages des Goths, Sarrazins, Albigeois, puis deviendra forteresse grâce à Raimond des Baux, prince d’Orange

Suite aux destructions causées par les guerres de religion il sera reconstruit en 1662 par le prince de Nassau.

Jusqu’en 1828, une inscription se voit sur la façade orientale: «  REGNE DE M. MURE, ROY EN 1706. » M.MURE est en fait le « Roy de l’oiseau », roi des arbalétriers. L’Arc a longtemps appartenu à la compagnie des arbalétriers de la ville, lieu où ils s’entrainent. Les archers, un dimanche après Pâques, placent un perroquet à une certaine distance de l’Arc et celui qui le tue est déclaré roi et bénéficie de privilèges pendant une année.

 

 

La restauration de l’Arc de Triomphe

En 1721, l’Arc est en ruines, une partie de la façade occidentale de l’Arc s’effondre. Le prince de Conty demande aux habitants de faire les réparations nécessaires, démolition de la maison bâtie sur l’Arc, ouverture des arches, restauration de l’angle effondré, abattement des murailles qui l’entourent, comblement des fossés, aplanissement du talus qui sert de soutien…

En 1824, l’architecte A. Caristie, entreprend une première restauration en dégageant les contreforts et les ajouts faits au Moyen-Âge. Le côté ouest est presque entièrement reconstruit par des ébauches des anciennes sculptures.

En 2009, une grande opération de nettoyage de l’arc d’Orange est entreprise. L’Arc de triomphe retrouve toute sa splendeur.

Il est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Office de tourisme d'Orange

5 Cours Aristide Briand

84100 Orange 

Téléphone.  : 04 90 34 70 88

accueil.orange@paysdorange.com

http://www.orange-tourisme.fr/fr/arc-de-triomphe-2

 Arc de Triomphe

Avenue de l'Arc de Triomphe

84100 Orange


Pour aller plus loin...

L' Arc d'Orange

Cliquez sur l'image

Vous souhaitez lire sur l'Arc d'Orange ? 


Orange antique

Cliquez sur l'image

Vous souhaitez en savoir plus sur l'Orange antique ? 


À voir également dans le département

Suzette

Au cœur des Dentelles de Montmirail, Suzette offre un panorama époustouflant

placeSuzette – Vaucluse 
label Rien que le nom m'amuse... Bastides, Villes & villages  

Le Musée de l’Huile d’olive

placeOppède - Vaucluse 
label Gastronomie [à boire] Musées & Collections Made in Grand Sud  

Le village troglodyte de Stephane Bern

placeBollène – Vaucluse 
label Archéologie et vieilles pierres  

La Maison du Costume Comtadin ou le Magasin Drapier

placePernes-les-Fontaines - Vaucluse 
label Musées & Collections  

Découvrez les régions du Grand Sud