Les gorges de Daluis

La Réserve Naturelle Régionale des gorges de Daluis est la première réserve naturelle classée des Alpes-Maritimes. 

Elle s’étend sur plus de 1000 hectares sur les communes de Guillaumes et de Daluis.

Les gorges ont été creu­sées par le Var dans des roches de cou­leur rouge lie de vin ap­pe­lées « pé­lites » et da­tant du Per­mien. 

Cette en­taille spec­ta­cu­laire de plus de 900 mètres a fait la ré­pu­ta­tion des lieux en tant que « Co­lo­rado Ni­çois »

Les roches rouges ca­rac­té­ris­tiques cor­res­pondent à des cendres vol­ca­niques et des sé­di­ments fins dé­po­sés il y a plus de 250 mil­lions d’an­nées et ayant subi une oxy­da­tion du fer plus ou moins forte. 

On trouve éga­le­ment d’autres formes géo­lo­giques re­mar­quables au­tour des gorges : fentes de des­sic­ca­tion, rides de cou­rant ou im­pacts de gouttes de pluies fos­si­li­sées. 

L’his­toire géo­lo­gique com­plexe des « pé­lites » de ce mas­sif a eu pour consé­quence de for­mer de mul­tiples mi­né­ra­li­sa­tions sous forme de fi­lons au sein de la roche. 

Ces concen­tra­tions mé­tal­liques, toutes liées à la pré­sence du cuivre, ont ré­vélé des mi­né­raux uniques au monde.

Le sub­strat ro­cheux par­ti­cu­lier des gorges, le gra­dient d’al­ti­tude et la po­si­tion du site au car­re­four de plu­sieurs sé­ries de vé­gé­ta­tion ex­pliquent la grande di­ver­sité flo­ris­tique des gorges de Da­luis. 

On re­cense sur le site au moins trois es­pèces vé­gé­tales pro­té­gées au ni­veau na­tio­nal et dix es­pèces pré­sen­tant un in­té­rêt pa­tri­mo­nial (es­pèces rares, en li­mite d’aire ou en­dé­miques). Vé­ri­table sym­bole de cette flore ru­pi­cole, la saxi­frage à feuilles en lan­guettes orne, à la fin du prin­temps, les fa­laises de ses ma­gni­fiques grappes de fleurs blanches.

La pré­sence de ca­vi­tés na­tu­relles ou ar­ti­fi­cielles (mines, caves, tun­nels, etc.) est très at­trac­tive pour les chauves-sou­ris qui trouvent éga­le­ment à proxi­mité des ter­rains de chasse adap­tés. 

On compte ainsi 25 es­pèces de chi­ro­ptères sur le site Na­tura 2000 as­so­cié dont le petit rhi­no­lophe.

Pour l’avi­faune, outre son in­té­rêt comme re­fuge hi­ver­nal pour les per­drix bar­ta­velles et le té­tras lyre, on ren­contre dans les gorges les es­pèces liées aux fa­laises : aigle royal, fau­con pè­le­rin, cir­caète Jean-le-Blanc, grand-duc d’Eu­rope ou ti­cho­drome éche­lette.

Les gorges abritent par ailleurs plu­sieurs es­pèces en­dé­miques, no­tam­ment des es­car­gots et un petit am­phi­bien, le spé­ler­pès de Stri­nati en li­mite nord-ouest de son aire de ré­par­ti­tion.

 

 

 

À voir également dans le département

Ile d'Or ou Ile Noire ? Tintin a la réponse...

placeSaint-Raphaël - Var 
label Curiosités naturelles  

La Chartreuse de la Verne, édifice remarquable

placeCollobrières - Var 
label Edifices remarquables  

La demeure Sellier, « Musée du Coq »

placeCogolin – Var 
label Musées & Collections  
Châteaudouble

Châteaudouble, nid d’aigle et double châteaux

placeChâteaudouble – Var 
label Bastides, Villes & villages Châteaux & Monuments  

Découvrez les régions du Grand Sud