L'autre montagne de Jean Ferrat

label

En hommage au chanteur une rue de Font-Romeu porte son nom.

Jean Ferrat, pendant la guerre a passé deux ans en Cerdagne  où il était scolarisé en sixième et  cinquième.

Son père engagé volontaire en 1939, a été touché par les mesures anti-juives  imposées par le gouvernement de Pétain. Durant l'été 1942, il est enlevé et séquestré au camp de Drancy, puis déporté à Auschwitz où il sera assassiné.

Jean  Ferrat, lui, est caché par des militants communistes, puis la famille se réfugie en zone libre, à Font-Romeu. 

Jean Tenenbaum, de son vrai nom, est alors âgé de 11 ou 12 ans et la famille  se retrouvent  dans une maison à Las Torres, aujourd’hui rue de la Tour-des-Maures. 

Son frère Pierre a 18 ans, et travaille dans une pharmacie. 

Le second André trouve une place  dans un salon de thé place Arago à Perpignan et sa sœur Raymonde, 30 ans, dans un autre salon de thé à Font-Romeu.

Jean est scolarisé à la « Maison des enfants »,  dans l'ancien hôtel « Y Sem Be », puis retourne vivre à Versailles avec sa tante. 

En juin 1944, la famille décide de les faire revenir en Cerdagne afin d'éviter les affrontements qui s'annoncent, liés à la Libération. 

Lorsqu'ils arrivent  à Perpignan, ils reçoivent l'instruction de ne pas terminer le trajet : sa sœur est retenue par la Gestapo à la Citadelle de Perpignan, tandis que l'un de ses frères se cache dans la montagne et que sa mère est interrogée par la Gestapo. 

Jean et sa tante logent alors à l'hôtel pendant un peu plus d'un mois, jusqu'à ce que sa sœur soit libérée. 

La famille gagne alors Toulouse, où elle est hébergée, un temps, par les parents de la belle-sœur de Jean, le résistant Marcel Bueau, Quai de Tounis, au bord de la Garonne

Nouveau déménagement et départ pour être hébergé  par une famille de paysans près de Pamiers dans l'Ariège, toujours grâce aux réseaux de la Résistance 

La fin de la guerre intervient, c'est la remontée vers Paris avant l'installation en Ardèche.

Avant les montagnes autour d'Entraygues, il y aura donc eu « La montagne » de Font Romeu.

 

 

À voir également dans le département

Le pont Séjourné

Le Train Jaune et ses deux ponts remarquables

placePyrénées-Orientales 
label Gare, train, bateau, avion...  
L'ermitage Notre-Dame-de-Pène

L'ermitage près du ciel

placeCases-de-Pène - Pyrénées Orientales 
label Edifices remarquables Cultes religieux, mystiques & païens  

La dalle gravée de Glorianes

placeGlorianes – Pyrénées-orientales 
label Archéologie et vieilles pierres  

Le château d'Aubiry à vendre... en solde !

placeCéret - Pyrénées Orientales 
label Edifices remarquables Etonnant... non ? Châteaux & Monuments  

Découvrez les régions du Grand Sud