La Maison Alexandra David-Neel, témoignage de toute une vie

Alexandra David-Neel est une exploratrice de renom du début du XXe siècle. A la fois cantatrice à ses débuts, féministe, anarchiste, théosophe, écrivain et journaliste… elle a écrit 27 livres, dont des récits de voyage, des romans, des essais sur le bouddhisme…

Elle échangea également un très riche courrier avec son mari et de nombreuses personnalités comme Mistral, Reclus, Massenet et d’autres…

La correspondance avec son mari Philippe Néel a d’ailleurs été éditée chez Plon par Marie-Madeleine Peyronnet, sa dernière secrétaire.

A son décès, Alexandra David-Neel fit de la ville de Digne-les-Bains son légataire universel.

La Maison Alexandra David-Neel, connue sous l'appellation « Samten Dzong » est inscrite à l'inventaire des monuments historiques depuis 1996. C'est aussi l'une des 110 "Maisons illustres françaises" depuis 2011, prix valorisant les demeures de personnalités s'étant distinguées dans l'histoire politique, sociale et culturelle. Samten Dzong fait partie de la Fédération des Maisons d'Ecrivain et des Patrimoines Littéraires depuis 2007. 

 

Une renaissance...

À l’occasion du double anniversaire de la naissance et de la mort d’Alexandra David-Neel, il y a respectivement un siècle et demi et un demi-siècle, d’importants travaux ont été réalisés en 2019 sur le site où vécut cette femme aussi célèbre que méconnue.

En effet, dès 2016 la ville de Digne-les-Bains, héritière principale s’était engagée à rendre hommage à Alexandra David-Neel et à faire rayonner ce patrimoine en trois étapes :

– en restaurant sa maison telle qu’elle était de son vivant, en y intégrant ses objets du quotidien, son mobilier hétéroclite,

– en restituant le jardin auquel elle était particulièrement attachée,

– en lui dédiant un musée conçu comme une traversée de sa vie de voyageuse féministe et libertaire.

Après la traversée du jardin, le public peut se diriger vers le musée, et parcourir 4 salles d’expositions retraçant les grandes étapes de sa vie et de ses voyages. Un dernier espace est dédié aux expositions temporaires.

Le parcours se termine par la visite de la maison patrimoniale, dédiée à l’écriture et à la vie personnelle : amies, mari, fils adoptif sont présentés dans une maison dont l’atmosphère originelle est reconstituée. Les visiteurs débutent la visite guidée par l’entrée d’origine permettant aux visiteurs de découvrir masques grimaçants suspendus, bouddhas dorés illuminés par la lumière colorée des baies vitrées, grands panneaux de calligraphie chinoise, éloge de la propriétaire des lieux. Grâce à une étude stratigraphique réalisée en mars 2018, la palette très variée des couleurs choisie par Alexandra David Neel est restituée. Étant donné l’exiguïté des pièces et leur valeur patrimoniale, la visite accompagnée se « fait par groupe de 8 personnes maximum. »

 

Maison Alexandra David-Néel

27, avenue du maréchal Juin 

04000 Digne-les-Bains

Tél. : 04 92 31 32 38

maison.adn@dignelesbains.fr

 

http://www.alexandra-david-neel.fr/

 


Pour aller plus loin...

Maison Alexandra David-Neel

Cliquez sur l'image

Alexandra David-Neel, au terme d'une existence nomade, a finalement éprouvé le besoin d'un port d'attache. A l'écart de la petite cité de Digne, en marge des grandes villes et de leurs cercles mondains, Samten Dzong a représenté cette indispensable centralité où elle écrira jusqu'à sa mort.
Maison Alexandra David-Néel. Digne-les-Bains. Alpes-de-Haute-Provence

Cliquez sur l'image

Voyages et aventures de l'esprit

Cliquez sur l'image

Voici des textes inédits d'Alexandra David Neel, retrouvés par Marie-Madeleine Peyronnet et Marc de Smedt dans sa maison de Digne où elle termina ses jours en 1969. Ce recueil est d'autant plus intéressant qu'il couvre tout le champ de son existence aventureuse, de la Belgique à la Tunisie, de la Corée au Japon, du Sikkim à l'Indochine, de l'Inde au Tibet. Toute sa philosophie se trouve exposée ici, ainsi que sa réflexion spirituelle alimentée par la rencontre de grands maîtres et ermites en Orient et par les textes sacrés qu'elle traduisait ellemême.
A la suite de ces vingt-deux écrits essentiels, on lira le vibrant hommage posthume qu'adressa l'actuel Dalaï-Lama en 1982 à cette grande dame de l'esprit.
Le lumineux destin d'Alexandra David-Néel

Cliquez sur l'image

"Dans L e lumineux destin d'Alexandra David-Néel, j'ai voulu surtout respecter le rythme de ce destin galopant. C'est d'ailleurs l'un des secrets de cette vitalité alexandrine qui tient du prodige : Mme David-Néel ne s'est jamais arrêtée. Comment en aurait-elle eu le temps ? Elle s'incarna, en une seule existence, en tant de personnages,: anarchiste, bourgeois, bouddhiste, cantatrice orientaliste, exploratrice (elle fut la première parisienne à pénétrer à Lhassa en 1924), journaliste, écrivain... Comment aurait-elle pu perdre un instant alors que sa vie, sa vraie vie selon ses plus profonds désirs, ne commença qu'à 43 ans? Quelle leçon de patience et d'endurance ! Bondissant sans cesse en avant, sans cesse en mouvement, même quand on la croit imobilisée à sa table de travail, celle qui, centenaire, faisait, à l'étonnement de son entourage, renouveler son passeport, n'a consenti à se reposer qu'en consentant à mourir, en 1969. Et encore, rien ne prouve que la mort, pour Alexandra, soit un repos éternel !"

À voir également dans le département

Comme un parfum d'Europe du nord

placeAllemagne-en-Provence - Alpes de Haute-Provence 
label Etonnant... non ?  
Musée de la moto ancienne

Le Musée de la moto ancienne

placeEntrevaux – Alpes de Haute-Provence 
label Musées & Collections  
Le train des Pignes à vapeur

Vous avez dit « train des Pignes »

placeDigne – Alpes de Haute-de-Provence 
label Légendes, histoires & Trésors  

Les Pénitents des Mées

placeLes Mées – Alpes-de-Haute-Provence 
label Curiosités naturelles Etonnant... non ? Archéologie et vieilles pierres  

Découvrez les régions du Grand Sud