Camon, village fortifié... aux 400 rosiers

Tout à l’est du département de l’Ariège, le village de Camon, classé parmi les plus beaux villages de France,  mérite le détour.
Situé dans le méandre formé par la rivière l’Hers, son nom vient du gallo-romain « cambo dunum », qui signifie la forteresse du méandre.

 

Un peu d'Histoire...
C’est en 778 que Charlemagne de retour d’Espagne, aurait ordonné la construction d’un monastère et d’une petite église.
Le 18 juin 1279, Camon, comme tous les villages de la vallée de l’Hers fut détruit par la grande inondation provoquée par la rupture du barrage naturel retenant le lac Puivert.  
Reconstruit entre 1280 et 1316, Camon subit de nouveaux outrages. En 1494, l’église et le monastère furent en grande partie détruits et ruinés par des bandits de grands chemins.
Ce n’est qu’en 1502, avec l’élection de Philippe de Lévis, Evêque de Mirepoix que l’ensemble des bâtiments visibles aujourd’hui furent reconstruits.
Camon propose de nombreux sujets de visite comme bien évidemment le village médiéval mais aussi les remparts, l’église, l’abbaye, les cabanes en pierre sèche… 

 

Les cabanes de pierre sèche...

L’installation du prieuré, dès le X° siècle, créé la nécessité de cultiver les alentours du village et donc de défricher le maximum de terres sur les collines voisines. Il faut, en effet, nourrir les habitants et les moines, installer de nouveaux paysans, payer les lourdes redevances à l’Abbaye de Lagrasse.

Ces cultures ont demandé, dans les poudingues, beaucoup de travaux d’empierrement, de mise en place des terrasses, des restanques et autres murs de soutènement, de calades (chemins en pente pavés), d’aménagements hydrauliques, captages de sources, encore visibles aujourd’hui.

Le XX° siècle a vu le paysage se transformer inexorablement, à partir de l’abandon de la vigne, provoqué par le phylloxera au début du siècle. L’enfrichement, le taillis, les prairies ont remplacé les champs. Le paysage se ferme, la pluriactivité a fait son apparition et l’élevage, surtout bovin, prend de plus en plus d’importance.

La municipalité a entrepris dès 1998 de redécouvrir une partie de ces constructions et de les restaurer à l’identique. Les chemins ont été ré-ouverts et ces cabanes ont été inscrites sur le cadastre de la commune.

En 2006, un chantier jeune a restauré une partie des murettes des terrasses.

 

Le village aux 400 rosiers 

« Il y a 18 ans, nous avons créé les Floralies de Camon, très modestement », se souvient le maire Jean Huillet. Aujourd'hui, la Fête des roses est devenue un événement régional incontournable.

De multiples trophées départementaux des villes et villages fleuris, la distinction «2e fleur» obtenue récemment, le label «Plus beau village de France» ont déjà récimpensé Camon. 

Elle a lieu tous les 3° dimanches de mai.

 

Mairie de Camon

8, rue Georges d'Armagnac
09500 Camon

Tél. : 05 61 68 12 07

http://www.camon09.org/

 


Pour aller plus loin...

Ariège grandeur Nature

Ce livre très richement illustré présente la faune et la flore du département de l'Ariège en fonction de divers milieux (villages, forêt, coteaux secs, plaine, haute montagne, eaux vives, monde souterrain...). L'ouvrage est le produit d'un travail collectif dont les auteurs sont membres de l'Association des naturalistes de l'Ariège.
Les illustrations de grande qualité, l'oeil des photographes, des regards et des approches originales...
L'Ariège à pied : 40 promenades et randonnées

De la douceur du piémont à la fière verticalité pyrénéenne, l'Ariège décline avec bonheur tous les plaisirs de la randonnée. Le département cultive en effet, entre influences atlantique et méditerranéenne, une diversité climatique, géographique et culturelle et abrite de nombreux lieux imprégnés d'histoire, parmi lesquels les grottes ornées (paléolithique supérieur), la cité gallo-romaine de Saint-Lizier, les chapelles romanes, les citadelles cathares (Foix, Montségur, etc.) et, nichées au cœur des montagnes, les anciennes mines de fer du Biros ou du Vicdessos.
De la douceur du piémont à la fière verticalité pyrénéenne, l'Ariège décline avec bonheur tous les plaisirs de la randonnée. Le département cultive en effet, entre influences atlantique et méditerranéenne, une diversité climatique, géographique et culturelle et abrite de nombreux lieux imprégnés d'histoire, parmi lesquels les grottes ornées (paléolithique supérieur), la cité gallo-romaine de Saint-Lizier, les chapelles romanes, les citadelles cathares (Foix, Montségur, etc.) et, nichées au cœur des montagnes, les anciennes mines de fer du Biros ou du Vicdessos.

À voir également dans le département

Le Château de Foix

La renaissance du Château de Foix

placeAriège - Foix 
label Edifices remarquables Pays cathare Châteaux & Monuments  

Goulier Altitude 1500m – 1900m

placeGoulier - Ariège 
label Ski et neige  

Au Mas-d'Azil, en voiture vers la Préhistoire

placeLe Mas-d'Azil - Ariège 
label Etonnant... non ?  

Découvrez les régions du Grand Sud